Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 mars 2009

17 Mars, ante diem sextumdecimum Kalendas Apriles

Les Ides étaient avant-hier, nous sommes donc le 16 ème jour des Kalendes d'Avril.
Rome fête le dieu Liber et l'arrivée du printemps en organisant les Liberalia. Liber Pater, dieu de la vigne, a été dès le début de la République romaine confondu avec Bacchus.
Ce jour-là, les jeunes garçons quittent définitivement l'enfance, la pueritia pour entrer dans le monde adulte.
Ils enlèvent leur bulla de cuir ( scortea) ou d'or (aurea) qu'ils portaient au cou
ainsi que leur toga praetexta, bordée d'une large bande pourpre comme les sénateurs; ils vont consacrer ces deux attributs de leur enfance aux dieux Lares de leur maison et prennent la toga virilis ou toga libera, toute blanche, un peu grisâtre en fait, qui sera leur costume de citoyen romain. Ce sont désormais des hommes et non plus des enfants: ils ont environ 17 ans, parfois moins si leur père le décide.
Le changement de costume symbolise la force nouvelle du jeune homme, qui le rend apte à se protéger lui-même, sans recours aux pouvoirs magiques de sa bulla.
Mais d'où leur vient cette bulla ? Revenons quelques années en arrière.

Elle a été donnée au bébé au cours de la cérémonie de la Lustratio, jour du dies Lustricus, 8ème jour de vie pour les filles, 9 ème pour les garçons. Le paterfamilias , père, grand-père voire arrière grand-père paternel s'il est encore en vie, ou tout représentant qui puisse agir à sa place, a soulevé l'enfant de terre (tollere filium) pour le reconnaître et l'a pris dans ses bras: L'enfant a été purifié -lustratus- puis on lui a mis autour du cou la bulla, petit sac rempli d'amulettes qui le protégera toute son enfance et, enfin, on lui a donné son praenomen qui lui permet de devenir un individu au sein de sa gens.

A partir de là, une foule de divinités va veiller sur lui: Cuba sur son sommeil, Fabulinus sur sa parole ; Potina et Educa le feront bien boire et bien manger ; Abeona et Adeona guideront ses premiers pas, Iterduca le protégera lors de ses promenades dans la rue et Domiduca le ramènera à la maison.
007. Jeune enfant romain en toge, portant la bulla (1er s. p.C.).jpg

Jeune enfant romain en toge, portant la bulla (1er s. p.C.)enfant_bulla.jpg

Statue en bronze (premier quart du Ier s. av. J.-C.).
Paris, Louvre MNB br. 17
© I. Villeveygoux


Ayant quitté ses insignes d'enfance, le jeune homme fait ensuite un sacrifice aux dieux et se rend avec toute sa famille, les amis et clients de son père, sur le Capitole afin de faire un sacrifice dans la chapelle de Juventas, déesse de la Jeunesse; toute la ville est en fête. C'est une fête joyeuse, un peu carnavalesque.
Ovide raconte que de vieilles femmes couronnées de lierre, appelées "prêtresses de Liber Pater", vendent dans les rues du vin et des galettes chaudes, enduites de miel et pétrie : les liba. Ces prêtresses prélèvent une partie de la galette pour la brûler, au nom de l'acheteur, en l'honneur de Liber Pater, sur un foyer portatif (foculus).

00:00 Écrit par Vega dans Calendrier romain | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.