Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 juin 2009

Figures de Style

Allégorie : Figure représentant de façon imagée un concept abstrait, une idée, en la matérialisant concrètement (peinture, sculpture) ou avec des mots du vocabulaire concret. Elle fait appel aux symboles.


Marianne: allégorie de la République

La colombe tenant un rameau d'olivier: allégorie de la Paix

Allitération : Répétition musicale d'un même son de consonne


Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes? (Racine, Andromaque)


Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala (Hugo, Booz endormi)

Anaphore : Figure d'insistance : répétition en tête de vers, de phrase ou de proposition d'un même mot ou groupe de mots.


Mon bras, qu'avec respect toute l'Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi
Trahit donc ma querelle et ne fait rien pour moi! (Corneille, Le Cid)

Antiphrase : Figure d'ironie où l'on dit le contraire de ce qu'on l'on pense réellement. Joue sur la complicité avec le lecteur.


Trois sur vingt? Bravo! Félicitations, mon garçon, c'est du beau travail!

Antithèse : Figure de style et de pensée qui met en parallèle des mots désignant des réalités opposées


Faites l'amour, pas la guerre.

Assonance : Répétition musicale d'un même son de voyelle


Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire (Racine, Phèdre)

Comparaison : image qui rapproche deux réalités différentes au moyen d'un mot-outil de comparaison


La Terre est bleue comme une orange (P. Eluard, Capitale de la douleur)


Ses sacs de blé semblaient des fontaines publiques (V. Hugo, Booz endormi)

Euphémisme : Figure d'atténuation; l' expression choisie atténue ce que la pensée peut avoir de violent ou de choquant :
Elle est partie, elle a vécu , elle est décédée ( au lieu de : elle est morte)

Hyperbole : Figure d' exagération et d'amplification
J'ai reçu un million de coups de fil pour mon anniversaire!

Litote : Dit moins pour faire comprendre plus. C'est une fausse atténuation, qui en réalité amplifie le sens  et joue sur la complicité avec le destinataire
« Va , je ne te hais point »  (Corneille, Le Cid) dit Chimène à Rodrigue pour lui faire comprendre qu'elle est amoureuse de lui.

Métaphore :
image qui rapproche deux réalités différentes sans mot de comparaison
Tes lèvres de soie.


Vêtu de probité candide et de lin blanc. (V. Hugo, Booz endormi)

Métonymie : elle remplace un terme par un autre qui lui est lié par un rapport logique, par ex. le contenant pour le contenu, l'auteur pour son oeuvre.
Boire un verre. Finir son assiette. Lire un Zola. Collectionner les Picasso.

Périphrase : désignation d'un seul mot au moyen de plusieurs
L'homme de ma vie-  L'époux de Pénélope - Le Roi des Rois

Personnification:
Image attribuant à un objet des caractéristiques animées, propres à un être humain
Le feu bondissait, courait, léchait les murs.

Oxymore : Image unissant un nom et un adjectif de sens contradictoires.


Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles. (Corneille, Le Cid)


Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle (P. Verlaine, Après trois ans)

00:43 Écrit par Vega dans Le Magasin des Mots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.