Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 novembre 2009

Recette d'Apicius : Tiropatinam

Tiropatinam (Apicius, De re coquinaria, 302)
Œufs brouillés au miel (Apicius, De l'art culinaire, 302)


Accipies lac, adversus quod patinam aestimabis, temperabis lac cum melle quasi ad lactantia, ova quinque ad sextarium mittis, si ad eminam, ova tria. In lacte dissolvis ita ut unum corpus facias, in cumana colas et igni lento coques. Cum duxerit ad se, piper aspargis et inferes.


Mettre du lait dans un saladier, mélanger au lait du miel, comme pour les desserts au lait. Ajouter cinq oeufs pour un setier et trois pour une hémine. Battre ces oeufs jusqu’à obtenir un mélange homogène, passer à l’étamine dans un plat de Cumes et cuire à feu doux. Une fois la cuisson terminée saupoudrer de poivre et servir.

(C'est absolument délicieux : essayez, vous m'en direz des nouvelles)

Un setier
1/48 d'amphore, soit 54,75 centilitres

Une hémine
27,36 centilitres
Une étamine
Petite étoffe mince, légère, non croisée. En cuisine, elle sert de passoire très fine, équivalent de notre "chinois".
Le poivre
L'usage du poivre dans les desserts est surprenant, mais très fréquent chez Apicius. Cette épice qui arrive de l’Inde, via Carthage et la Sicile, est très coûteuse. Son prix et son exotisme expliquent son omniprésence dans la cuisine d’Apicius. Les Romains stockent cette épice dans des entrepôts spécialement destinés à cet effet, les horrea piperataria.

15:58 Écrit par Vega dans Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

La civilisation du temps de Rome ancienne est malheuresement finie. Le dit un ingenieur qui, comme ses collegues d'oujourd'hui, ne serait pas digne de nettoyer les chausseres à les ingeniers de l'Etat Romain.

Écrit par : corrado speranza | 13 août 2014

Les commentaires sont fermés.