Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 novembre 2009

La preuve qu'il faut détruire Carthage

1.  Informations de civilisation et d'histoire nécessaires à la compréhension du texte (essayez de les sauter pour voir …). On peut les lire avant ou après la lecture du texte latin.

Contexte historique

Au cours du 3ème siècle av. J.-C., Rome et Carthage s'affrontent dans deux grands conflits appelés  guerres puniques, de 264 à 241 et de 218 à 201 av.J.-C.. Rome et Carthage se battent d'abord pour la Sicile, puis pour le contrôle de la Méditerranée occidentale tout entière. Carthage est finalement vaincue sur son territoire ("à domicile") et la ville est détruite.
Cinquante ans plus tard, Carthage redevient puissante, et certains sénateurs s'en inquiètent.  Le censeur Caton est celui qui s'en préoccupe le plus. Il mène donc la lutte pour que l'on fasse la guerre à Carthage et qu'on l'anéantisse, répétant inlassablement dans chacune de ses interventions au Sénat la célèbre phrase "Carthago delenda est", qui signifie "Carthage doit être détruite.".


Abbé Lhomond   (1727-1794)
Entré dans les ordres, il se consacra à l'enseignement avec passion et composa des ouvrages admirables de simplicité et de clarté. Le plus célèbre est le De viris illustribus urbis Romae a Romulo ad Augustum, (Les grands hommes de Rome de Romulus à Auguste) dans lequel il rend accessible à des élèves débutants (de son époque !) les principaux épisodes de l'histoire romaine. Pendant la révolution, il refusa de prêter serment à la constitution civile du clergé et fut emprisonné. Libéré par l'intervention de Tallien, qui avait été son élève, il mourut l'année suivante.

La curie est le lieu de réunion du Sénat sur le Forum romain.


Les sénateurs (ou "patres" )
Les sénateurs sont les membres du Sénat.  On les appelle "patres conscripti" (Pères conscrits). Au temps des rois, le Sénat était un conseil des anciens, chefs des grandes familles aristocratiques. Sous la république, c'est une assemblée qui détient l'essentiel du pouvoir. Les sénateurs sont nommés à vie. Ils dirigent en particulier toute la politique extérieure et tout ce qui concerne le salut public.


Caton  (234-149 av. J.-C.), connu sous le nom de Caton l'Ancien ou Caton le Censeur
Né en 234 av. J-C à Tusculum près de Rome, d'origine plébéienne, il arriva aux plus hautes fonctions de l'état grâce à ses qualités personnelles. Il se distingua d'abord pendant la deuxième guerre punique, puis il accomplit une carrière politique remarquable, se signalant par son intégrité et son intransigeance, surtout quand il fut censeur. Il défendit l'idéal traditionnel des anciens Romains contre l'esprit nouveau apporté par les conquêtes et très influencé par l'hellénisme. Il décida les Romains à détruire Carthage. Il fut aussi l'un des premiers prosateurs romains. Il écrivit de nombreux discours, une sorte d'encyclopédie des connaissances pratiques, dont il nous reste le "De agricultura", un recueil de sentences, et une histoire des Origines de Rome .


2. Texte écrit par l'Abbé Lhomond, tiré du De Viris Illustribus Urbis Romae

le texte latin complet de l'ouvrage est publié sur la toile à cette adresse : http://www.thelatinlibrary.com/lhomond.viris.html

CARTHAGO DELENDA EST

ta mission : compléter une traduction à l'aide de notes de vocabulaire et de connaissances culturelles.


Voici le texte latin ; le passage en italique est traduit ci-dessous:

Cum in senatu de tertio Punico bello ageretur, Cato jam senex delendam Carthaginem [esse] censuit, negavitque ea stante salvam esse posse rempublicam. Tandem in curiam intulit ficum praecocem et excussa toga effudit : cujus quum pulchritudinem patres admirarentur, interrogavit eos Cato quandonam ex arbore lectam putarent. Illis ficum recentem videri affirmantibus: “Atqui, inquit, tercio abhince die scitote decerptam esse Carthagine; tam prope ab oste absumus.” Movit ea res patrum animos, et bellum Carthaginiensibus indictum est.



voici la traduction partielle que tu devras compléter:

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………., et secouant sa toge, il la fit voir à tous ; comme les sénateurs en admiraient la beauté, ………………………................ ;…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………….. ;…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………. ;….……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………[Il répondit]……………………………………………………………………………………………………
……………………………………….... “Pourtant, sachez qu’elle a été cueillie il y a trois jours à Carthage; voilà à quelle proximité nous sommes de l’ennemi.” Cela ébranla l’esprit des sénateurs, et la guerre fut déclarée aux Carthaginois.

 


VOCABULAIRE
Carthaginiensis, e : Carthaginois
Cato, onis, m. : Caton
Punicus, a, um : punique, carthaginois
absum, es, esse, afui : être absent
affirmo, as, are : affermir, affirmer, donner comme sûr et certain
ago, is, ere, egi, actum : 1 - chasser devant soi, faire marcher, conduire, pousser, amener (en parlant des êtres animés ou personnifiés) 2. faire, traiter, agir
arbor, oris, f. : l'arbre
atqui, inv., et pourtant, eh bien
bello, as, are : faire la guerre, lutter, combattre
bellum, i, n. : guerre
censeo, es, ere, censui, censum : estimer, être d'avis, décider, faire le recensement
cuius, 1. GEN. SING. du pronom relatif 2. idem de l'interrogatif 3. faux relatif = et eius 4. après si, nisi, ne, num = et alicuius
qui, quae, quod : qui ; interr. quel ? lequel ?
de, prép. + abl. : au sujet de, du haut de, de
deleo, es, ere, evi, etum : détruire
dies, ei, m. et f. : jour
ea, 1. ablatif féminin singulier, nominatif ou accusatif neutres pluriels de is, ea, id (ce, cette, le, la...) 2. adv. : par cet endroit
is, ea, id : ce, cette ; celui-ci, celle-ci
effundo, is, ere, fudi, fusum : répandre, disperser
ex, prép. : + Abl. : hors de, de
excutio, is, ere, cussi, cussum : faire sortir violemment en secouant, secouer, arracher, dépouiller; scruter, examiner
ficus, i, f. : figuier
iam, adv. : déjà, à l'instant
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
indico (2), is, ere, dixi, dictum : notifier, prescrire, publier
inquit, vb. inv. : dit-il, dit-elle
interrogo, as, are : interroger
lego (2), is, ere, legi, lectum : cueillir, choisir, lire
moueo, es, ere, moui, motum : déplacer, émouvoir
nego, as, are : nier
possum, potes, posse, potui : pouvoir
prope, adv. près, presque ; prép + acc. : près de
pulchritudo, dinis, f. : beauté
puto, as, are : 1. élaguer, émonder, apurer 2. supputer 3. estimer, penser, croire 4. supposer
quando : quand

quum, inv. = cum : comme
recens, entis : récent
res, rei, f. : la chose, l'événement, la circonstance, l'affaire judiciaire; les biens
saluus, a, um : en bonne santé
senatus, us, m. : sénat
senex, senis, m. : vieillard
sto, as, are, steti, statum : se tenir debout
sum, es, esse, fui : être ; en tête de phrase : il y a
tam, adv. : si, autant
tertius, a, um : troisième
toga, ae, f. : toge
uideo, es, ere, uidi, uisum : voir (uideor, eris, eri, uisus sum : paraître, sembler)
uideor, eris, eri, uisus sum : être vu, sembler, paraître, avoir l'air de, croire

15:24 Écrit par Vega dans Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.