Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 décembre 2009

3 Décembre

Je reprends les citations à commenter, avec une consigne de travail un peu différente jusqu'à Noël. Je vous demanderai au moins un commentaire, mais un vrai, pas deux lignes "mal torchées" pour dire que votre- copain- a- raison -parce- que- et- ensuite- vous -oubliez -de -finir- votre- phrase : donc il faudra commencer par analyser la phrase que vous lisez pour savoir ce qu'elle signifie, à quelles notions les mots renvoient, quelles sont ses conséquences et donner un ou des exemples de sa véracité. Suite à quoi vous pourrez la commenter librement (pour ou contre, vrai mais pas toujours, archi-faux et j'en ai la preuve etc.) à condition d'y glisser des exemples détaillés que vous pourrez tirer de votre vie personnelle (dense et bien remplie j'imagine) ou de vos lectures/ spectacles / objets de culture préférés. La note passera de "oral " à "écrit", le coefficient va donc tripler. Pour ceux que l'ordinateur rebute, ils peuvent toujours me rendre le travail sur feuille. Ca devrait vous prendre 10 à 15 lignes.


Voici donc le début de notre 2e série ; je livre à votre sagacité une réflexion de Yannick Noah tirée de son livre  Secret, etc., Plon, 1999:

"Je ne conçois pas le boulot autrement que dans la joie. Je ne crois pas à l'effort pour l'effort.

11:10 Écrit par Vega dans La citation du jour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Dans cette citation Yanick Noah dit qu'il faut travailler dans la joie et non travailler pour travailler. Cela signifie que pour obtenir un meilleur résultat de son travail il faut travailler dans la joie, faire des efforts pour faire des efforts ne mène à rien. Il est évident que lorsque les conditions de travail sont bonnes, le résultat est d'autant plus bon.
Je suis d'accord avec lui. Il suffit de voir , au collège, lorsque les conditions d'apprentissage sont bonnes et que les élèves travaillent dans une ambiance chaleureuse, on voit très bien le résultat dans les devoirs. Mais au contraire, si l'élève reste dans son coin et travaille pour travailler, il perd son temps! Car il fait des efforts uniquement pour faire des efforts, il ne travaille que pour les notes.
Donc de toute évidence je suis d'accord avec lui et conseille aux autres d'agir de la sorte: travailler dans la bonne humeur!

Écrit par : Toulisse Anne | 06 décembre 2009

Bonsoir Anne, merci de ta contribution. Quelques commentaires :
La joie, qu'est-ce que c'est ? (non, ce n'est pas la bonne humeur, ça c'est plutôt la gaieté)
Pourrais-tu développer un peu plus les causes et les conséquences de ce "travail dans la joie" ? Par exemple, comment peut-on y arriver ? Tout le monde peut-il/ doit-il le faire ? Pourquoi ?
Il me semble ensuite que tu déformes la pensée de Y. Noah en disant que le reste ne mène à rien ; lui dit qu'il "n'y croit pas" : quelle est la différence ? Pourrais-tu aussi préciser ce que sont, selon toi, de "bonnes" conditions d'apprentissage ?
Enfin, la formule finale "travailler pour travailler = perdre son temps" me paraît …étonnante. On perdrait donc son temps à travailler ? Pourquoi ? Un élève qui passe son temps à travailler seul dans son coin n'a pas pour réputation de le perdre ; pourrais-tu expliquer avec précision ton raisonnement ? Comment arrives-tu à cette conclusion ?
Bonne réflexion et au plaisir de te lire !

Écrit par : vega | 06 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.