Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 décembre 2009

La médecine dans l'Antiquité

Petite enquête sur le web . Si tu t'es posé les mêmes questions que moi, tu as déjà des réponses ; sinon tu en trouveras dans cet article ou sur le site

http://www2b.ac-lille.fr/weblettres/tice/medecin/index.htm

  1. Quel dieu protégeait les médecins ? D'où tirait-il son art ?
  2. Quels médecins grecs et romains peux-tu citer ? Quand ont-ils vécu ?
  3. Quel est le statut social d'un médecin ?
  4. Quelles connaissances possédaient les Grecs et les Romains sur la médecine  ? Cherche du côté des maladies, remèdes, plantes, médicaments, théorie des humeurs, outils.
  5. Où soignaient les médecins ?
  6. A quoi s'engage un médecin comme Hippocrate, d'après son serment ?
  7. Quels recours a-t-on contre un mauvais médecin à Rome ?

 

Serment d'Hippocrate

Traduction de Littré.

"Je jure par Apollon médecin, par Esculape, Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, et je les prends à témoin que, dans la mesure de mes forces et de mes connaissances, je respecterai le serment et l'engagement écrit suivant :

Mon Maître en médecine, je le mettrai au même rang que mes parents. Je partagerai mon avoir avec lui, et s'il le faut je pourvoirai à ses besoins. Je considérerai ses enfants comme mes frères et s'ils veulent étudier la médecine, je la leur enseignerai sans salaire ni engagement. Je transmettrai les préceptes, les explications et les autre parties de l'enseignement à mes enfants, à ceux de mon Maître, aux élèves inscrits et ayant prêtés serment suivant la loi médicale, mais à nul autre.

Dans toute la mesure de mes forces et de mes connaissances, je conseillerai aux malades le régime de vie capable de les soulager et j'écarterai d'eux tout ce qui peut leur être contraire ou nuisible. Jamais je ne remettrai du poison, même si on me le demande, et je ne conseillerai pas d'y recourir. Je ne remettrai pas d'ovules abortifs aux femmes.

Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans la pureté et le respect des lois. Je ne taillerai pas les calculeux, mais laisserai cette opération aux praticiens qui s'en occupent. Dans toute maison où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des malades. Je m'interdirai d'être volontairement une cause de tort ou de corruption, ainsi que tout entreprise voluptueuse à l'égard des femmes ou des hommes, libres ou esclaves. Tout ce que je verrai ou entendrai autour de moi, dans l'exercice de mon art ou hors de mon ministère, et qui ne devra pas être divulgué, je le tairai et le considérerai comme un secret.

Si je respecte mon serment sans jamais l'enfreindre, puissè-je jouir de la vie et de ma profession, et être honoré à jamais parmi les hommes. Mais si je viole et deviens parjure, qu'un sort contraire m'arrive! "

Source
http://www.chu-rouen.fr/documed/serment.html

UN autre médecin : Claude Galien, Galenos en grec, Galenus en latin, père de la pharmacoppée occidentale, dont les connaissances fondées sur l'expérimentation ont influé sur la médecine antique et médiévale .

voir ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Galien

Pour voir leurs portraits : http://web2.bium.univ-paris5.fr/img/index.las

dans la case de recherche, taper hippocrate ou galien


Des outils médicaux et chirurgicaux découverts à Pompéi et conservés au Musée Archéologique de Naples

P1010374.JPG

12:54 Écrit par Vega dans Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.