Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 janvier 2011

Première rencontre avec le sylvestre

Aujourd'hui a démarré officiellement le projet d'Ecole du Spect'acteur qui relie le Collège Maupassant au théâtre de la Marmaille. Ce projet a reçu le soutien de  La Drac , de la mission académique Egalité des Chances, du Gip-fcip et du Fonds Social Européen .

Les élèves  verront deux spectacles : Tarzan in the garden et Simon a toujours aimé danser sans que les familles  paient les places, et rencontreront des intervenants du milieu théâtral. Ils apprendront à échanger leurs impressions et leurs idées, à écouter leurs paroles et leurs sentiments, à construire des avis et opinions nuancés et respectueux autour du thème de l'identité : Qui suis- je ? Qu'est-ce que j'aime faire ? Ce que je suis conditionne-t-il ce que j'aime ? Ce faisant, nous espérons lutter contre les préjugés sexistes concernant les activités des filles et des garçons.

 

europe-jaune.jpg

UNION EUROPÉENNE

FONDS SOCIAL 

EUROPÉEN

L'école du Spectateur est co-financée par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Limousin avec le Fonds Social Européen. 

 Les deux classes de 4è 4 et 4 è 5 ont rencontré Alban Coulaud, directeur du théâtre de la Marmaille et de la compagnie  O'Navio Théâtre et Sylvie Baillon, metteure en scène et directrice de la compagnie picarde Ches Panses Vertes. Ils leur ont présenté le principe du théâtre avec marionnettes, le concept de la délégation qui permet à l'acteur de déléguer sa voix et son mouvement à la marionnette et surtout le Sylvestre, personnage principal de la pièce Tarzan in the garden que les 56 élèves verront le 25 mars après-midi.

Vous pouvez

voir ici la présentation du spectacle sur le site de la Marmaille :

http://www.onavio.com/lamarmaille/spip.php?article84

 

en savoir plus sur la mission académique Égalité Filles-Garçons ici   :

http://www.ac-limoges.fr/rubrique.php3?id_rubrique=842

Le sylvestre est comme son nom l'indique une petite créature qui vit dans la forêt. Vous pourrez lire dans les commentaires les récits de la rencontre que chaque élève a faite avec cet être, rencontre réelle ou fictive, imaginaire ou symbolique. Ouvrez l'œil, car il se promène actuellement dans les rues de Limoges .

Ces récits pourront également être lus sur le blog participatif de l'école du spect'acteur, qui sera l'outil de liaison entre tous les partenaires de ce projet.

Commentaires

je me promener sur le plateau de qui veux gagner des millions avant que l'émission ne commence , cinq après l'émission commence et il m'apparut un sylvestre .

Jean Pierre Fouquaux

Écrit par : Papon Anthony | 20 janvier 2011

Un jour je cherchais des champignons avec mes grands parents et ma mère . A coter d'un arbre il y avais un trou et de ce trou surgi un personnage étrange appelé sylvestre ! Il me fit prendre peur dans un premier temps et en le voyant de plus près j'ai remarquer qu'il parlais d'un un langage bizarre . Mon grand père me dit de le laissais tranquille . Puis je reparti chercher d'autre champignons.

Écrit par : Fleurat Loic | 20 janvier 2011

Je marchais comme tous les jours pour aller au travail quand tout a coup un petit homme tout en latex saute d'un arbre et atterie devant moi .Il me regarde avec deux grands yeux globuleux .Je me dit qu'il n'est pas trés trés beau et quand j'ai cligné des yeux ,il avait disparut .

Jean-paul Paul 2

Écrit par : Victorien Guibert | 20 janvier 2011

Je me promrner dans la foret quand tout a coup une etrange créature a surgie de la brousaille, j'ai etait surpri, courus, et la creature ma poursuivie jusqu'a tant que je m'arrete.Elle s'approche de moi et elle se mit a me parlait,je me sui dis je devient fou!

Écrit par : Paul Jammet | 20 janvier 2011

c'était un jour ou je me promenais dans les bois ou je faisais une cabane avec mes copain et quand j'allais arracher des branche d'un arbre quand en arrachant la 2eme branche il me tombât sur la tête et me disant: tu ma réveiller de mon sommeil profond en arrachant cette branche et tu ne dois pas arracher les branches des arbres ils sont la pour ta survie et pour te projeter quand il pleut sache que si les plantes n'existerait pas toit non plus tu n'existerait pas.Donc si tu continu comme sa tu n'aura plus d'arbres pour vivre.D'accord mais comment tu t'appelle . Je suis le sylvestres de la foret.D'accord.

Écrit par : valentin pradignac 4e5 | 20 janvier 2011

c'etait un 13 octobre 2013 a 13h13 je me balader dans la forêt quand soudin je vis 2 sylvestre surgir de nul part.
il me renvoyaire a l'entrée de la foret et je reparti chez moi.

Écrit par : DUCREUX louis | 20 janvier 2011

Un jour je me promenais Dans une foret tropical quand j'ai entendu des cris bizarre qui ressemblai à "AH HI-AH-HI-AH HI-AH!", je me suis dit je rêvé après j'ai était à la plage et la j'ai entendu "AH HI-AH-HI-AH HI-AH !"

Écrit par : FAYETTE Marine | 20 janvier 2011

(Une fois le cours terminer avec Sylvie Baillon, Une première rencontre avec le Sylvestre cette bête attachante)
Ce petit personnage nommé "Le Sylvestre" avait du marcher dans une substance gluante verte, car sur le sol il y avait des marques vertes gluantes. Je suivi ces traces vertes de loin car une angoisse me venait qu'il me saute dessus. Alors je poursuivi ces traces et je me suis trouver devant un étales de chaussures, on ne pouvait plus rien voir tellement il y avait des chaussures Eh là je voit une choses bizarre qui bouge dans les chaussures !! AH AH le Sylvestre je vous l'avait dit qu'il aller me sautais dessus et voila tu ne belle rencontre avec le sylvestre assez surprenante mais drôle !

Écrit par : Laurine REDON | 20 janvier 2011

comment vous raconter sa ses sensas je vais commencer par le debut enfin se qui est logique
c 'était un jeudi ou l 'on avait sport au programme course d'orientation dans les boi de brocéliande je faisait equipe avec kamel . La course est lancer , au bout de deux heure nous aviont trouver tout les objets avant tout le mondes nous voulion nous amuser un peut avant daller rejoindre nos camarade , nous etion entrins de tuer des fourmit lorsque tout a coup un sylvestre apparut il faisait 2,20 m de haut nous avion trés peur et on se mit a courire dans toute la forét enfint nous somme arriver au lac du val sans retours nous avion aucune issut le sylvestre aparut et nous dit ne vous inquiéter pas je ne sui pas méchant je voulait juste vous dire que de tuer des fourmit se n est pas bien et enfin il nous ramenére a notre poin de rencontre et enfint il disparut comme part magie et nous garderon se souvenire graver jamais dans notre tete

Écrit par : khamouja | 20 janvier 2011

J'avais une très grosse envie d' uriner lorsque une petit être est survenue d' un coup pour me stopper dans le fait. Ce petit être je l'ai reconnu q' après ,c' était un sylvestre , j' en avais déjà vu auparavant mais celui-là étais différent. Dans ses yeux il y avais une joie énorme de vivre dans la forêt , c' est pour sa qu' il m' avait arrêter . Apres une très grande discussion avec lui j' avais apris plein de chose sur la nature qu' il ne fallait pas faire ses besoin sur les arbres mais bon, lorsqu' il est partit et q' il ne m' avait pas laissé finir je n' ais pas pu me retenir alors j'ai du faire ce que je voulais faire juste avant la rencontre avec le sylvestre sur un autre arbre sans bien sûr la regard du grand sylvestre "protecteur" de la forêt.

Écrit par : BENNIA Kamel | 20 janvier 2011

J'ete dans les bois avec mon père quant tou dincout il avait des animaux qui coure partout(sanglie,lévrier,oiseau... ).envete ils avaient peur d'un tout petit arbre.je me dit :pourquoi tout le monde a peur,puis je lui dit: parce que tu est un petit arbre vivant et c'est pas courant.Et puis il repartie dans les fond bois.

Écrit par : JEUDY Nicolas | 20 janvier 2011

J'étais entrain de marcher tranquillement à Limoges , lorsque je vis une femme essayant de se suicider du haut de la gare des Bénédictin. A ses côtés je vis soudainement une étrange créature hybride, mélange d'un animal et d'un végétal. C'est surprenant, la créature semblait lui parler. Lorsque cette dame est descendue elle m'a tout raconté. Selon elle c'était un Sylvestre qui lui dit :
"La vie est un bien précieux qu'il ne faut pas gâcher".
Après cet évènement très spécial je suis retournée au collège et personne n'a jamais revu le Sylvestre.

Écrit par : Le Niniven Marion | 20 janvier 2011

Ma rencontre avec le Sylvestre est assez surprenante!
Je m'aventurai dans une forêt assez sombre à la recherche de mon chien que j'avais perdu.Donc me voila dans cette immense forêt, j'observais tout autour de moi quand je vis au loin une fleur magnifique une fleur rose mais avec des nuances or.Au moment où je m'appretais à la cueillir un tout petit homme vert, tomba de l'arbre qui se situait au dessus de ma tête.Ce petit homme vert, me dit qu'il ne fallait pas faire de mal à la nature mais la préserver.J'appris que cette fleur était le coeur de cette forêt qui habritaient des centaines voir des milliards de Sylvestres.Il me conta l'aventure de ces êtres exceptionnels, de leur naissance jusqu'à leur mort.Je fut si touché par cette rencontre que je laissa la fleur où je l'avais trouvé et sortis de cette étrange forêt pour rentrer chez moi.
Mais le truc c'est que dans cette forêt, il y a toujours mon chien !! Ahhhhh !!

Écrit par : Margot Léomand | 20 janvier 2011

J'étais en train de regarder le grand et beau chêne qui si trouve dans mon lotissement, quand j'aperçus une goutte de sève qui s'apprêtait a tomber sur le sol mais tenait encore sur la branche. Je fixais cette goutte de sève, elle me paraissait bizarre. Et tout à coup, cette goutte se transforma en un petit être étrange d'environ 15 cm, cela devait être un bébé. Il sautait de branches en branches pour venir sur la terre ferme. Je me demandais ce que c'était et je lui posais la question de ce qu'il faisait ici. Il ne répondit qu'un seul mot qu'il répétait : "Sylvestre". Je me dit que c'était son nom. Ensuite, il mangea quelques feuilles sèches, remonta s'assoir sur une branche et me fit un signe d'au revoir. Puis, je m'en alla, marcha en tournant la tête quelques fois pour regarder le Sylvestre. Je ne le revis plus jamais.

Écrit par : Anaïs Bergeal | 20 janvier 2011

Un jour je me promenais dans les bois, tout était calme, j'entendit un craquement de feuille, mon coeur s'accélera. Je m'arrétais net et je regardais de tous les cotés mais je ne vis rien, je sentais un souffle chaud dans mon cou; je me retournais et vis derrière moi une créature plutot grande qui ressemblait à un arbre. Elle avait deux cornes sur la tête et des grands yeux exorbités. Elle répétait : "Sylvestre". Je voulu crier mais aucun son ne put sortir de ma gorge. La bête devint transparente puis elle disparue complétement. Jamais je ne la revit.

Écrit par : Lamoulie Emma | 20 janvier 2011

J'aime beaucoup tous ces récits ! Et comme je suis curieuse, j'aimerais bien en savoir plus !
Anthony, comment Jean-Pierre a-t-il su que c'était un sylvestre ? iL en connaissait déjà ? Et que faisait-il sur le plateau télé ce petit bonhomme ?
Lucas, Paul, Loïc, à quoi ressemblait le sylvestre que vous avez vu ?

Écrit par : vega | 20 janvier 2011

Un Jour , par un belle apres-midi de Janvier alors que je me promenais dans un bois , j'entendis un bruit , comme un pied marchant sur une branches de bois et je sentie une personne m'observer je me suis mise a tourner en rond regardant dans tout les sens , rien. Et la pile face a moi se trouver un arbre d'une étrange hauteur et la au pied de cet arbre une créature comme shreck mais de corp et de taille inverse il devais faire 30 cm environ ; il avais des yeux globuleux d'un bleu pacifique , sa peau était verte ou marron moici , il étais tres mince et avais des pieds comme ceux des poules ! Je mapprochais alors de son visage et je lui demandais "Comment t'appele tu ?" " Je m'appele Sylvester" Il me sourit et nous finire la balade ensembles mais tout d'un coup a la fin de notre discussion je m'avancer pour lui dire aurevoir et la BAM ! Je l'avais écraser avec mon pieds droits et je ne revit plus jamais de créatures comme lui ...

Écrit par : Claire Dufour | 20 janvier 2011

C'était un bel après-midi d'automne alors que je suivais un sentier perdu dans la forêt. Je décidai soudain de quitter le sentier. Je m’avançais toujours plus loin quand je cru entendre des chuchotements. Je m'arrêtais quelques instant puis repris ma route. Un peu plus tard, les murmures se répétèrent. C'est alors que je vis deux étranges créatures se tenant la main qui passaient devant moi. Je fus surprise car je n'avais jamais vue des créatures pareilles dans la forêt. Je leur demandaient qui elles étaient quand elles me répondirent en coeur " Nous sommes les Sylvestres de la forêt !". A peine avaient-elles dis ces mots qu'elles disparurent dans un petit nuage de fumée bleue. Je ne revis plus jamais de Sylvestre.

Écrit par : Cartet Marie | 20 janvier 2011

Je me promenais en forêt, lorsque je vis une branche d'arbre bouger alors qu'il n'y avait pas de vent. J'eu à peine le temps de tourner la tête que l'arbre qui était devant moi disparut. Comme je suis curieuse, je cherchai l'arbre partout mais je sentais comme une présence humaine près de moi. Les arbres se rapprochèrent petit à petit et je découvris que ce n'étaient pas des arbres, mais des bêtes immenses et très très étranges. Ils parlaient une langue incompréhensible mais je restai avec eux jusqu'à la tombée de la nuit où ils disparurent. Je suis souvent revenue dans cette forêt mais je ne les ai jamais revu.

Écrit par : Cathely Sarah | 20 janvier 2011

24 Décembre 2010. Je rentre de chez Lucas et décide de passer par la forêt. Il fait froid, le vent balaye mes longs cheveux bruns et fouette mon visage. Mes joues sont rouges et mes lèvres bleues, contraste parfaite avec mes chaussures oranges. Les fourmis envahissent mes pieds, il fait nuit et je n'y vois plus rien. Je suis fatigué, j'ai mal partout et je crois bien que je suis perdue. J'arrive à distinguer des craquements de feuilles, comme si un être minuscule s'approchait de moi. Je m'agenouille lentement pour ne pas l'effrayer. Lui, cette petite chose qui devait m'arriver aux genoux si elles se mettaient sur la pointe des pieds. D'une couleur verdâtre, j'ai du mal à ne pas le confondre avec l'herbe. Ses grands yeux bleus s'ouvrent d'un seul coup, et il me dévisage avec un petit sourire en coin. Très doucement, de son grand doigt fin, il me fait signe d'approcher ma tête, ce que je fais. Il grimpe sur ma nuque et me chuchote des mots à l'oreille dans un language incompréhensible. Je souris. C'était ma première rencontre avec le sylvestre.

Écrit par : Anna Bloch . | 20 janvier 2011

24 Décembre 2010. Anna vient de partir de chez moi. Je la regarde partir par la fenêtre en rigolant. Mais voyant qu'elle se trompe de direction, je la rejoins en courant et en criant. Trop tard elle s'est aventuré dans la forêt. Je l'appelle, rien. Soudain, j'entends des bruits de pas et mon coeur s'accelére d'un coup. Un grande ombre se dessine sur le sol. Je vois apparaître alord Anna, avec une petite chose bizarre sur son épaule, toute verte et pas très grande. J'ouvre de grands yeux et Anna se met à rire. Elle me dit qu'elle veitn de le rencontrer et elle me le présente. Ceci est ma rencontre avec le sylvestre.

Écrit par : pierredon lucas | 20 janvier 2011

Un jour, au karting, je suis sorti de piste par accident et atterri dans la foret. Je suis donc sorti de mon kart et l'ai poussais pour revenir sur le circuit quand tout à coup, je vois un étrange petit personnage vert, tout fin, ne ressemblant aucunement à un Homme. Je lui adressa donc la parole sans vraiment savoir s'il allai me répondre; et là, il me parla et et me dit qu'il était un Sylvetre ! Je fus étonné qu'il sache parler, je m'approcha de lui doucement, mais il prit peur et s'enfui ... C'était une rencontre sympathique ! (:

Écrit par : Guillou sylvain | 20 janvier 2011

Je me suis assis par terre avec tous mes camarades,et on a formé un cercle. Quand je m'apprêtai à recevoir Sylvie BAILLON une petite étoile tournant à une allure moyenne explosa et une petite marionnette apparut .La marionnette se présente c'était un sylvestre,la marionnette nous disait comment son créateur l'a fabriquée. 10 minute après Sylvie BAIllON arrivait et dit au sylvestre:" mais tu étais passé là ! "

Écrit par : GALISKAN Huseyin | 21 janvier 2011

J'ai rencontré le Sylvestre, il y a quelques mois. je me suis perdue dans la forêt, je suis tombée et je l'ai vu. Un Sylvestre. J'étais nez à nez avec lui. Je me suis relevée en vitesse et je le regardais attentivement. Ses gros yeux bleus me regardèrent. Il avait un corps tout petit et fin. J'avançais doucement ma main pour essayer de le toucher mais il recula. Il tourna la tête sur le côté comme pour essayer de me comprendre. Puis nous entendîmes un bruit de branche brisée et il disparut derrière un rocher. Je me retrouvais seule avec un écureuil. Merci le sylvestre !

Écrit par : Martin Rachel | 22 janvier 2011

(Madame j'ai decidée de tout refaire mon texte sur le sylvestre , paceque l'ancienne histoire de me plais pas beaucoup donc voilà la nouvelle rencontre avec le sylvestre)


C'est la veille de son anniversaire mais qui ?
J'avais reçu auparavant des lettres anonyme me disant que le " 24 mai " c'etait l'anniversaire de ce fameux " SYLVESTRE" , mais je me demande bien qui est ce " SYLVESTRE" ( une fleur,un doudou, un animal ...? ) Avec une lettre anonyme que j'avais reçu ce matin à 11h44 , il etait joint avec une carte de Limoges avec une grosse croix rouge en plein milieu de la vienne ? Je me demande bien pourquoi ? Alors je décide d'aller voir ce qui se cache au milieu de celle-ci. Après avoir traversée tout Limoges, me voilà devant la vienne, mais je ne vois rien au milieu de cette rivière limosine. Eh là tout-a-coups des bulles immenses se mirent à surgir de l'eau, à ce moment là une foule de personne courut vers moi en regardant les bulles. Au bout de quelques minutes un animal étrange sortit de l'eau, tout le monde crient et dient: " C'EST LE SYLVESTRE " . C'était li se fameux " SYLVESTRE"

Écrit par : REDON Laurine | 02 février 2011

C’était un jour ou je me promenais dans les bois ou je faisais une cabane avec mes copain et quand j'allais arracher des branches d'un arbre quand en arrachant la 2eme branche il me tombât sur la tête et me disant: tu ma réveiller de mon sommeil profond en arrachant cette branche et tu ne dois pas arracher les branches des arbres ils sont la pour ta survie et pour te projeter quand il pleut sache que si les plantes n'existerait pas toit non plus tu n’existerais pas. Donc si tu continue comme sa tu n'auras plus d'arbres pour vivre. D’accord mais comment tu t’appelle. Je suis le sylvestres des forets. D’accord.

Écrit par : pradignac valentin | 02 février 2011

A Anne : j'ai dénombré 28 fautes. Recommence.

Écrit par : vega | 02 février 2011

Un Jour , par une belle après-midi de Janvier alors que je me promenais dans un bois , j'entendis un bruit , comme un pied marchant sur une branche d'arbre et je sentie une personne m'observé je me suis mise à tourner en rond regardant dans tous les sens , rien. Et la pile en face de moi se il y'avait un arbre d'une étrange hauteur et là au pied ce trouvait une créature comme Shreck mais avec un corps et une taille inverse, il devais faire 30 cm environ ; il avait des yeux globuleux d'un bleu pacifique , sa peau était verte ou marron moisi , il était très mince et avais des pieds comme ceux des poules ! Je m'approchais alors de son visage et je lui demandais "Comment t'appelle tu ?",il me répondit " Je m'appelle Sylvester" m'avait t-'il dit gaiement. Il me sourit et nous finîmes la balade ensembles. Mais tout d'un coup a la fin de notre discussion je m'avançais pour lui dire aurevoir et la BAM ! Je l'avais écrasé avec mon pied droits choquée,confuse et triste de l'avoir tué, je finis mon chemin seule dans l'espoir de retrouver bientôt une créature de cette espèce.

Écrit par : Claire Dufour | 02 février 2011

Je marchais pour aller a mon travail un matin de novembre pluvieux .Il faisait froid et le temps était trés gris quand soudain au détours d'un virage un petit homme tout nu tombe d'un arbre pour atterir en plein sur mon visage .mon premier reflex est de l'envoyer en l'air .Il retombe visiblement sonné, en l'observement de plus prés je m'aperçois que ce que j'ai pris puor un petit homme est en faite une sorte de jouet en latex mais vivant. Il mesurait environ 90cm et était d'une couleur verdatre assez repoussante.Je lui demande comment il s'apelle et me répond "sylvestre" et par tout d'un coup en courant dans la rue sous le regard interrogateur des piétons.J'arrive encore tout étonné au bureau et puis me met au travail .

Écrit par : victorien guibert | 02 février 2011

Le jour où j'ai rencontré le sylvestre ? Inoubliable !
J'étais au bord de la Vienne et je me promenais quand je vis un chien qui tenais dans sa gueule une espèce de poupée bizarre. Bizarre car elle hurlais et gesticulais dans tous les sens. Donc, intéressé je piquais le jouet de la gueule de ce chien qui voulu le récupérer donc je l'expédiai dans la Vienne (le chien), et m'occupais de ce qui étais en fait une petite créature verte et assez amusante a regarder. La petite bête effrayée mais reconnaissante me remercia et m'expliqua qu'elle était un sylvestre et que ce chien l'avait trouvée dans une forêt des alentours je le raccompagnais jusqu'à son arbre et lui dit au revoir.
Nous avons garder contact et nous retrouvons quelquesfois au bord de la Vienne.

Écrit par : Benoît Fouilland 4e5 | 02 février 2011

J'étais dans les bois avec mon père quand tout a coup , il avait des animaux qui courent partout(sanglier,lévrier,oiseaux...).En faite il avaient peur d'un tout petit Sylvestre .Il me dit:pourquoi tout le monde a peur.puis je lui dit:parce que tu est un petit arbre vivant et ce n'est pas courant.Et puis il est repartit dans les sous bois

Écrit par : JEUDY Nicolas | 02 février 2011

J'étais en train de regarder le grand et beau chêne qui si trouve dans mon lotissement, quand j'aperçus une goutte de sève qui s'apprêtait a tomber sur le sol mais tenait encore sur la branche. Je fixais cette goutte de sève, elle me paraissait bizarre. Et tout à coup, cette goutte se transforma en un petit être étrange d'environ 15 cm, cela devait être un bébé. Il sautait de branches en branches pour venir sur la terre ferme. Je me demandais ce que c'était et je lui posais la question de ce qu'il faisait ici. Il ne répondit qu'un seul mot qu'il répétait : "Sylvestre". Je me dis que c'était son nom. Ensuite, il mangea quelques feuilles sèches, remonta s'assoir sur une branche et me fit un signe d'au revoir. Puis, je m'en allai, marcha en tournant la tête quelques fois pour regarder le Sylvestre.
Environ un an après, il vint sonner à ma porte (il avait dut m'observer lorsque je rentrai chez moi la dernière fois). Il était maintenant plus grand que moi. Il avait appris à parler en grandissant, je le supposais car il me dit qu'il partait rejoindre ses frères et soeurs faire du théâtre. Comme ça m'intéressait, je rentrai dans la maison faire mes valises et nous sommes partis en tournée ensemble.

Écrit par : Anaïs Bergeal | 03 février 2011

Oups, je viens de m'apercevoir que j'avais oublier une faute.
je m'en allai, marcha : je m'en allai, marchai

A cet après-midi.

Écrit par : Anaïs Bergeal | 03 février 2011

Dans les campagnes du sud ouest,j'explorai les bestioles.
Tout a coup,pendant que j'explore les bestioles, j'eus aperçu un minuscule bonhomme tout petit et tout vert qui tenait une miette de pain dans sa grande main.Ses mains étaient composée de trois doigts chacune.Il n'avait pas l'air surpris de me voir,mais moi je l'était quand je l'ai vu.C'était une grande rencontre pour moi, de voir une bestiole,alors je lui ai demandé son nom, et il me répondit Silvestre et me dit que son nom humain était Atlas car il tenait la terre dans ses mains.

Écrit par : MARH-ZHOOCK Mohamed | 03 février 2011

C'était un vendredi soir,je sortais mes poubelles.En ouvrant le couvercle des celle-ci,je vis un petit homme a la peau verte,avec de grands yeux bleu qui me fixés.Stupefiait je le regardais moi aussi et lui dit"Qui est tu et que fais tu ici?"
Il m'expliqua qu'il est un sylvestre,un être provenant des arbres et qu'il venait pour visiter la ville avant de repartir chez lui dans la forêt."Oui,mais que fait tu dans cette poubelle?"
Il me repondit qu'il c'était refugier dans cette poubelle car deux gros chien le pousuivaient et qu'il était effrayé.
Je l'informais qu'il ne craignait plus rien parceque les chiens étaient partis et qu'il pouvait partir maintenant étant donné que la nuit était tombée,donc que personne ne pouvait le voir.
Il me remercia puis parti en me disant que l'on se revairrait.

Écrit par : Morin Maxime | 03 février 2011

Madame je viens de me rendre compte que j'ai fais une faute à les lettres anonymes au debut du texte ce n'est pas les lettres anonyme mais les lettres anonymes avec un "S" a anonymes . MERCI A DEMAIN

Écrit par : REDON Laurine | 03 février 2011

La première fois que j'ai rencontré un "Sylvestre" c'était lors d'un contrôle. Je venais de prendre mon stylos, j'enlevé le capuchon et là j'entendis une vis rauque me disant "bonjours". Je regardais dans le capuchon de mon stylos et là je vis un petit être aux yeux verts et au corps marron en forme de branche. Nous nous regardâmes pendant quelques instants, et, en une fraction de seconde, il disparut.

Écrit par : Durand Benjamin | 03 février 2011

J'ai rencontré un sylvestre pendant que je joué à l'Ipad à la Fnac.
Je jouais à un jeu de palets avec un copain quand le petit bonhomme m'annonça qu'il voulait jouer. J'ai été surpris par cet extraterrestre venu de nulle part. Je lui annonçais que j'allais le battre haut la main et qu'il n'avait aucune chance avec un boss comme moi. On commença la partie et la des les premières secondes, 20 secondes précisément il y avait déjà 45-0!!!! Je le regardais, étonné et lui posais comment venait ce génie surhumain qu'il avait dans la tête. Il ne sut pas me répondre et se volatilisa sans rien me dire, sans doute avait-il peur que je le capture et que je l'exploite pour mes devoirs. Franchement sa aurait pu être marrant !

Écrit par : Maxime Barbarie | 03 février 2011

24 Décembre 2010. Je rentre de chez Lucas et décide de passer par la forêt. Il fait froid, le vent balaye mes longs cheveux bruns et fouette mon visage. Mes joues sont rouges et mes lèvres bleues, contraste parfaite avec mes chaussures oranges. Les fourmis envahissent mes pieds, il fait nuit et je n'y vois plus rien. Je suis fatiguée, j'ai mal partout et je crois bien que je suis perdue. J'arrive à distinguer des craquements de feuilles, comme si un être minuscule s'approchait de moi. Je m'agenouille lentement pour ne pas l'effrayer. Lui, cette petite chose qui devait m'arriver aux genoux si elle se mettait sur la pointe des pieds. D'une couleur verdâtre, j'ai du mal à ne pas le confondre avec l'herbe. Ses grands yeux bleus s'ouvrent d'un seul coup, et il me dévisage avec un petit sourire en coin. Très doucement, de son grand doigt fin, il me fait signe d'approcher ma tête, ce que je fais. Il grimpe sur ma nuque et me chuchote des mots à l'oreille dans un langage incompréhensible. Je souris. C'était ma première rencontre avec le sylvestre.

Écrit par : Anna Bloch . | 03 février 2011

Ma première rencontre avec le Sylvestre : quel souvenir !
C'était un lundi. Je l’ai vu sur le clocher de notre chère gare, il avait l'air de vouloir sauter. Alors je suis montée le rejoindre. Je me suis approchée et lui ai demandé ce qu'il faisait là. Il m’a dit qu'il n'était pas dans son élément naturel, qu'il s'était égaré. Je lui ai dit que je pouvais l'aider s’il le voulait. Mais il a refusé car il disait que je n'y arriverais pas. Alors j'ai insisté encore et encore. Les gens en bas, en nous voyant, se sont accumulés. Les pompiers étaient là aussi. Mais cette pauvre créature avait déjà décidé de son sort et a fini par sauter dans le vide sans que personne ne réagisse. Dommage ! J'aurais vraiment aimé l'aider. Et pourtant il faut croire qu'il est toujours vivant puisque je le croise encore de temps à autre, là haut, perché sur son clocher.

Écrit par : TEXIER anne | 03 février 2011

Comment vous raconter sa ; ses sensationnel je vais commencer par le début enfin se qui est logique.
C’était un jeudi où l’on avait sport, au programme course d'orientation dans les bois de forêt de Brocéliande je faisais équipe avec Kamel. La course est lancer, au bout de deux heure nous avions trouvé tout les objets avant tout le et nous voulions nous amuser un peut avant d’aller rejoindre nos camarade, nous étions entrains de tuer des fourmis lorsque tout à coup un sylvestre apparut il faisait 2,20 m de haut nous avion très peur et on se mit à courir dans toute la forêt enfin nous somme arriver au lac du Val sans retours nous avions aucune issu. Nous avions plus de chercher par où nous enfuir il était l’a tout prêt nous sentions sa présence … Il nous avait rattrapé et nous dit ne vous inquiéter pas je ne suis pas méchant je voulais juste vous dire que de tuer des fourmis se n’est pas bien, il nous ramenée a notre point de rencontre et il a disparut comme part magie, nous garderons se souvenir graver à jamais dans notre mémoire. Nous espérons toujours le revoir un jour.

Écrit par : Khamouja | 03 février 2011

Un jour je me promenais Dans une forêt tropical quand j'ai entendu des cris bizarre qui ressemblai à "AH HI-AH-HI-AH HI-AH!", je me suis dit je rêvé après j'ai était à la plage et la j'ai entendu "AH HI-AH-HI-AH HI-AH !".Sur le chemin du retour J'ai vu glissé d'une liane une étrange créature habillé comme Tarzan. Il était tout en latex et il est parti après m'avoir regardé à peu près 10 secondes. Il hantait mes pensées quand un jour je l'aperçu, je le regardai, il me regarda et nous avons parlé environ 2h30 le temps passait si vite ... Il m’a ému il n’avait pas besoin de me raconter tout sa. Il m’a tout confié comme si je le connaissais depuis toujours.
Il me dit « Au revoir et au 25 mars ».
Je l’admirer partir et me disais que le 25 mars était encore loin. Tous les jours je pense à lui. IL reste graver dans mon cœur.

Écrit par : FAYETTE Marine | 03 février 2011

Ma rencontre avec le Sylvestre est assez surprenante !
Je m'aventurais dans une forêt assez sombre à la recherche de mon chien que j'avais perdu.Donc me voilà dans cette immense forêt, j'observais tout autour de moi, en appelant mon chien :"- Speedy !!! Speedyyyyy !!!! Viens mon petit !!"
Soudain je vis une fleur au loin, je fus éblouie par la beauté frappante de cette plante et en même temps étonnée de l'admiration que je pouvais porter à une simple fleur.Celle-ci, avait la forme d'une orchidée rose avec toutes fois des nuances or.Au moment où je m'appretais à la cueillir, un tout petit homme vert aux yeux bleus; tomba de l'arbre qui se trouvait au dessus de ma tête et qui dominé la forêt. Ce petit bonhomme me dit qu'il ne fallait pas faire de mal à la nature, mais la préserver.Il m'apprit que cette fleur était le coeur de cette forêt qui habritait des centaines voir des milliers de Sylvestres.Il me conta l'histoire de ces êtres exceptionnels et peu banales.Je fus si touché par cette rencontre que je laissa la fleur où je l'avait vu la première fois et je sortis de cet étrange lieu pour rentrer chez moi.
Le truc c'est que dans cette forêt il y a toujours mon chien. Ahhhhh !

Écrit par : Margot Léomand | 03 février 2011

☺Un jour,une grosse bourasque de vent à propulsée mon ballon dans la forêt du voisinage,je part à la recherche de mon ballon de foot dans la forêt.D'un coup,il se mit à pleuvoir.2 heures après,je vois mon ballon sauter et il y a le sylvestre et il s'en va.

Écrit par : Lucas 4è5 | 14 mars 2011

J'avais une très grosse envie d' uriner lorsque une petit être est survenue d' un coup pour me stopper dans le fait. Ce petit être je l'ai reconnu q' après ,c' était un sylvestre , j' en avais déjà vu auparavant mais celui-là étais différent. Dans ses yeux il y avais une joie énorme de vivre dans la forêt , c' est pour sa qu' il m' avait arrêter . Apres une très grande discussion avec lui j' avais appris plein de chose sur la nature qu' il ne fallait pas faire ses besoin sur les arbres mais bon, lorsqu' il est partit et q' il ne m' avait pas laissé finir je n' ais pas pu me retenir alors j'ai du faire ce que je voulais faire juste avant la rencontre avec le sylvestre sur un autre arbre sans bien sûr la regard du grand sylvestre "protecteur" de la forêt

Écrit par : kamel | 17 mars 2011

Je marchais pour aller a mon travail un matin de novembre pluvieux .Il faisait froid et le temps était très gris quand soudain au détours d'un virage un petit homme tout nu tombe d'un arbre pour atterrir en plein sur mon visage .mon premier reflex est de l'envoyer en l'air .Il retombe visiblement sonné, en l'observent de plus prés je m'aperçois que ce que j'ai pris pour un petit homme est en faite une sorte de jouet en latex mais vivant. Il mesurait environ 90cm et était d'une couleur verdâtre assez repoussante.Je lui demande comment il s'appelle et me répond "sylvestre" et par tout d'un coup en courant dans la rue sous le regard interrogateur des piétons.J'arrive encore tout étonné au bureau et puis me met au travail .

Écrit par : victorien guibert | 17 mars 2011

C’était un jour ou je me promenais dans les bois ou je faisais une cabane avec mes copains et quand j'allais arracher des branches d'un arbre quand en arrachant une 2eme branche il me tombait sur la tête et me disant: tu ma réveillais de mon sommeil profond en arrachant cette branche et tu ne dois pas arracher les branches des arbres ils sont la pour ta survie et pour te projeter quand il pleut sache que si les plantes n'existerait pas toit non plus tu n’existerais pas. Donc si tu continus comme sa tu n'auras plus d'arbres pour vivre. D’accord mais comment tu t’appelle. Je suis le sylvestre des forets. D’accord !

Écrit par : Valentin PRADIGNAC | 17 mars 2011

C’était un jour ou je me promenais dans les bois ou je faisais une cabane avec mes copains et quand j'allais arracher des branches d'un arbre quand en arrachant une 2eme branche il me tombait sur la tête et me disant: tu ma réveillais de mon sommeil profond en arrachant cette branche et tu ne dois pas arracher les branches des arbres ils sont la pour ta survie et pour te projeter quand il pleut sache que si les plantes n'existerait pas toit non plus tu n’existerais pas. Donc si tu continus comme sa tu n'auras plus d'arbres pour vivre. D’accord mais comment tu t’appelle. Je suis le sylvestre des forets. D’accord !

Écrit par : Valentin 4e5 | 17 mars 2011

J'étais dans les bois avec mon père quand tout a coup , il avait des animaux qui courent partout(sanglier, lévrier , oiseaux...).En faite il avaient peur d'un tout petit Sylvestre .Il me dit : pourquoi tout le monde a peur .Puis je lui dis : parce que tu est un petit arbre vivant et ce n'est pas courant .Et puis il est repartit dans les sous bois en me disant au revoir petit homme.

Écrit par : JEUDY Nicolas | 17 mars 2011

Je marchais pour aller a mon travail un matin de novembre pluvieux. Il faisait froid et le temps était très gris quand soudain au détours d'un virage un petit homme tout nu tombe d'un arbre pour atterrir en plein sur mon visage. mon premier reflex est de l'envoyer en l'air. Il retombe visiblement sonné, en l'observant de plus prés je m'aperçois que ce que j'ai pris pour un petit homme est en faite une sorte de jouet en latex mais vivant. Il mesurait environ 90cm et était d'une couleur verdâtre assez repoussante. Je lui demande comment il s'appelle et me répond "sylvestre" et par tout d'un coup en courant dans la rue sous le regard interrogateur des piétons. J'arrive encore tout étonné au bureau et puis me met au travail.

Écrit par : victorien guibert | 17 mars 2011

Ce matin,je suis aller me balader dans la foret avec mon grand-pére.Il alla voir si il y avait des champignon plus loin.Moi, je ne bougea point. Soudain,je vit un petit étre vert avec deux cornnes sur la tete . Celui_ci s'avança vers moi et me dit qu il ne falait pas avoir peur, que c'était ce que l'ont appeler un sylvestre. Il prit de sa salive et la metta dans la terre.Un petit arbre pouça immédiatement. C'était grace à ce petit étre ci magnifique que la forét pouvait s'acrandir et, ce reproduire.Mon grand_pére revint,le sylvestre ne bougea pas. Je lui demanda pourquoi et, il me repondit, que seul quel qu'un qui respecte la foret pouvait le voir. Il parta en me lessant dans la main une petite feuille verte.

Écrit par : quentin barseyni | 17 mars 2011

Je me promener dans la foret quand tout a coup une étrange créature a surgi de la broussaille, j'ai étais surprit, je courus, et la créature ma poursuivie jus qu'a tant que je m’arrête. Elle s'approche de moi et elle se mit a me parlait, je me suis dis je devient fou!

Écrit par : Jammet Paul | 17 mars 2011

Ma rencontre avec le Sylvestre est assez surprenante !
Je m'aventurais dans une forêt assez sombre à la recherche de mon chien que j'avais perdu. Donc me voilà dans cette immense forêt, j'observais tout autour de moi en appelant mon chien : " Speedy !!! Speedyyyyy !!!! Viens mon petit !! "
Soudain je vis une fleur au loin, je fus éblouie par la beauté frappante de cette plante et en même temps étonnée de l'admiration que je pouvais porter à une simple fleur. Celle-ci avait la forme d'une orchidée rose avec toutefois des nuances or. Au moment où je m'apprêtais à la cueillir, un tout petit homme vert aux yeux bleus tomba de l'arbre qui se trouvait au-dessus de ma tête et qui dominait la forêt. Ce petit bonhomme me dit qu'il ne fallait pas faire de mal à la nature, mais la préserver. Il m'apprit que cette fleur était le cœur de cette forêt qui abritait des centaines voir des milliers de Sylvestres. Il me conta l'histoire de ces êtres exceptionnels et peu banals. Je fus si touchée par cette rencontre que je laissai la fleur où je l'avais vue la première fois et je sortis de cet étrange lieu pour rentrer chez moi.
Le truc c'est que dans cette forêt il y a toujours mon chien. Ahhhhh !

Écrit par : Margot LEOMAND | 17 mars 2011

Un jour je me promenais dans une forêt tropicale quand j'ai entendu des cris bizarres qui ressemblaient à : « AH HI-AH-HI-AH HI-AH ! », je me suis dit que je rêvais. Dans la journée, je suis allée à la plage et là j'ai réentendue « AH HI-AH-HI-AH HI-AH ! ». Sur le chemin du retour j'ai vue glisser d'une liane une étrange créature habillée comme Tarzan. Il était tout en latex et il est parti après m'avoir regardé à peu près 10 secondes. Il hantait mes pensées quand un jour je l'aperçue, je le regardais, il me regarda et nous avons parlés environ 2h30 le temps passait si vite ... Il m’a ému il n’avait pas besoin de me raconter tout sa. Il m’a tout confié comme si je le connaissais depuis toujours. Il me dit « Au revoir et au 25 mars au théâtre de la Marmaille». Au début je n’avais pas tout compris mais après j’eu compris qu’il me donna rendez-vous. Je l’admirer partir et me disais que le 25 mars était encore loin. Tous les jours je pense à lui. Il reste graver dans mon cœur. Même si je sais que je vais le revoir, et après qui c’est ce que l’avenir nous réserve ? J’espère le revoir en dehors des spectacles qu’il donne. En espérant qu’il se souvienne de moi.

Écrit par : FAYETTE Marine | 17 mars 2011

J'ai rencontré un sylvestre pendant que je jouais à l'Ipad à la Fnac. Je jouais à un jeu de palets avec un copain quand le petit bonhomme m'annonça qu'il voulait jouer. J'ai été surpris par cet extraterrestre venu de nulle part. Je lui annonçai que j'allais le battre haut la main et qu'il n'avait aucune chance avec un boss comme moi. On commença la partie et là, dès les premières secondes - 20 secondes précisément - il y avait déjà 45-0 pour lui !!!! Je le regardai, étonné et lui demandai comment venait ce génie surhumain qu'il avait dans la tête. Il ne sut pas me répondre et se volatilisa sans rien me dire, sans doute avait-il peur que je le capture et que je l'exploite pour mes devoirs. Franchement, ça aurait pu être marrant !

Écrit par : Barbarie Maxime | 17 mars 2011

J'ai rencontré un sylvestre pendant que je jouais à l'Ipad à la Fnac. Je jouais à un jeu de palets avec un copain quand le petit bonhomme m'annonça qu'il voulait jouer. J'ai été surpris par cet extraterrestre venu de nulle part. Je lui annonçai que j'allais le battre haut la main et qu'il n'avait aucune chance avec un boss comme moi. On commença la partie et là, dès les premières secondes - 20 secondes précisément - il y avait déjà 45-0 pour lui !!!! Je le regardai, étonné et lui demandai comment venait ce génie surhumain qu'il avait dans la tête. Il ne sut pas me répondre et se volatilisa sans rien me dire, sans doute avait-il peur que je le capture et que je l'exploite pour mes devoirs. Franchement, ça aurait pu être marrant !

Écrit par : Barbarie Maxime | 17 mars 2011

Je marchais sur un chemin en ramassant des framboises, quand soudain, j’arrachai une branche et un bonhomme vert bondit sur moi. Le sylvestre m’ avait fait tellement peur que je courus jusqu’ à chez moi en criant. Arrivée là, je me tournai pour voir si le sylvestre était encore derrière moi. Je me tournai et je le vis tout vert. J’ avais toujours peur de lui et la j’ entendis d’ une toute petite voix « Je ne voulais pas te faire peur mais moi aussi j’ ai eut tellement peur. Sa fait 2 jours que je cherche à manger et à boire ». Je le regardai et je me dis que j’ allais pas le laisser sans lui donner a manger à boire. Je le fit rentrer chez moi et lui préparai à manger. En mangeant, il me raconta ce qu’ il faisait dans la forêt. Il bu et il repartit vers d’ autres aventures.

Écrit par : Négraud Marion | 17 mars 2011

C’était un jour où je me promenais dans les bois, où je faisais une cabane avec mes copains. J'allais arracher des branches d'un arbre et en arrachant une 2ème branche il me tomba sur la tête et me disant : >

Écrit par : Valentin 4e5 | 17 mars 2011

Un jour je me promenais dans une forêt tropicale quand j'ai entendu des cris bizarres qui ressemblaient à : « AH HI-AH-HI-AH HI-AH ! », je me suis dit que je rêvais. Dans la journée, je suis allée à la plage et là j'ai réentendu « AH HI-AH-HI-AH HI-AH ! ». Sur le chemin du retour j'ai vu glisser d'une liane une étrange créature habillée comme Tarzan. Il était tout en latex et il est parti après m'avoir regardé à peu près 10 secondes. Il hantait mes pensées quand un jour je l'aperçue, je le regardai, il me regarda et nous avons parlés environ 2h30 le temps passait si vite ... Il m’a ému, il n’avait pas besoin de me raconter tout sa. Il m’a tout confié comme si je le connaissais depuis toujours. Il me dit « Au revoir et au 25 mars au théâtre de la Marmaille». Au début je n’avais pas tout compris mais après j’ai compris qu’il me donnait rendez-vous. Je l’admirai partir et me dis que le 25 mars était encore loin. Tous les jours je pense à lui. Il reste graver dans mon cœur. Même si je sais que je vais le revoir, et après qui c’est ce que l’avenir nous réserve ? J’espère le revoir en dehors des spectacles qu’il donne. En espérant qu’il se souvienne de moi.

Écrit par : FAYETTE Marine | 17 mars 2011

J'étais dans les bois avec mon père quand tout à coup , il y avait des animaux qui couraient partout(sangliers, lévriers , oiseaux...).En faite ils avaient peur d'un tout petit Sylvestre .Il me dit : « pourquoi tout le monde a peur ? »Puis je lui dis : « parce que tu es un petit arbre vivant et ce n'est pas courant . » Et puis il est repartit dans les sous bois en me disant au revoir petit homme.

Écrit par : JEUDY Nicolas | 17 mars 2011

Ma rencontre avec un sylvestre .


J’ai découvert les sylvestres cet été chez ma grand-mère, à la campagne alors que j’étais en vacances avec mes cousins. C’était une belle après-midi le soleil brillait dans le ciel bleu.
Nous jouions à cache-cache dans le grand jardin qui bordait le bois et il fallait que je me planque. Je décidai alors d’aller dans les fourrés. Je marchais en quête d’une cachette quand j’entendis un craquement. Je me retournai vivement et regardai au sol, affolée, pensant qu’il s’agissait d’un serpent. J’examinai attentivement parterre, quand le bruit recommença. Je vis sortir de sous une branche une petite créature marron. Je fis un pas en arrière, mon cœur battait rapidement dans ma poitrine, j’aurai pu m’enfuir mais quelque chose m’incitait à rester. Le petit homme s’approchait de moi, il n’était pas du tout peureux et moi, j’étais bouche-bée. Quand je m’étais remise de mes émotions, je me baissai doucement, sans le quitter des yeux.
Nous nous retrouvâmes nez à nez pendant plusieurs minutes quand j’entendis « trouvé ! » je me retourné rapidement, mon cousin m’avait découvert, je me relevai et jetai un coup d’œil derrière moi… le sylvestre avait disparu.

Écrit par : Jude Clara | 17 mars 2011

Ma rencontre avec un sylvestre .


J’ai découvert les sylvestres cet été chez ma grand-mère, à la campagne alors que j’étais en vacances avec mes cousins. C’était une belle après-midi le soleil brillait dans le ciel bleu.
Nous jouions à cache-cache dans le grand jardin qui bordait le bois et il fallait que je me planque. Je décidai alors d’aller dans les fourrés. Je marchais en quête d’une cachette quand j’entendis un craquement. Je me retournai vivement et regardai au sol, affolée, pensant qu’il s’agissait d’un serpent. J’examinai attentivement parterre, quand le bruit recommença. Je vis sortir de sous une branche une petite créature marron. Je fis un pas en arrière, mon cœur battait rapidement dans ma poitrine, j’aurai pu m’enfuir mais quelque chose m’incitait à rester. Le petit homme s’approchait de moi, il n’était pas du tout peureux et moi, j’étais bouche-bée. Quand je m’étais remise de mes émotions, je me baissai doucement, sans le quitter des yeux.
Nous nous retrouvâmes nez à nez pendant plusieurs minutes quand j’entendis « trouvé ! » je me retourné rapidement, mon cousin m’avait découvert, je me relevai et jetai un coup d’œil derrière moi… le sylvestre avait disparu.

Écrit par : Jude Clara | 17 mars 2011

C'était un vendredi soir, je sortais mes poubelles. En ouvrant le couvercle de celle-ci, je vis un petit homme à la peau verte, avec de grands yeux bleus qui me fixaient. Stupéfait, je le regardai moi aussi et lui dis " Qui es- tu et que fais- tu ici ? "
Il m'expliqua qu'il était un sylvestre, un être provenant des arbres et qu'il venait pour visiter la ville avant de repartir chez lui dans la forêt. " Oui, mais que fais- tu dans cette poubelle ? "
Il me répondit qu'il s'était réfugié dans cette poubelle car deux gros chiens le poursuivaient et qu'il était effrayé.
Je l'informai qu'il ne craignait plus rien parce que les chiens étaient partis et qu'il pouvait partir maintenant étant donné que la nuit était tombée, donc que personne ne pouvait le voir.
Il me remercia puis partit en me disant que l'on se reverrait.

Écrit par : Morin maxime | 17 mars 2011

Les commentaires sont fermés.