Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 mars 2011

Grammaire : la modalisation.

Observe ces extraits des Contes fantastiques 

1 - " Est-ce qu'il n'y serait pas ? "(chez lui). La toilette ...paraissait avoir servi la veille.

2 - Le feu qui flambait jetait des reflets rougeâtres.

3 - Ses cheveuxse séparaient ...et coulaient comme deux fleuves d'or.

a) Quels sentiments comprends- tu dans les phrases  1 et 3 ? Quels procédés (mots, figures de style) te les signalent ?

b) Comment l'incertitude se manifeste-t-elle dans les extraits 1- ?

c) Trouves-tu ce feu beau ou non ? Justifie ta réponse.

 

Leçon

I - La modalisation : qu'est-ce que c'est ?

Presque tous les énoncés portent la marque de l'émetteur qui les a produits. L'émetteur peut ainsi communiquer ses goûts, ses sensations, ses émotions, ses opinions.

Cette subjectivité de l'émetteur existe dans tous les types de texte : narratif, descriptif, argumentatif, dans les textes réels comme dans les textes de fiction, à l'écrit autant qu'à l'oral.

De nombreux indices signalent la présence de l'émetteur dans son énoncé.

La modalisation c'est l'ensemble des éléments qui indiquent la position de l'émetteur par rapport à son énoncé : s'il est sincère, ironique, s'il veut nous influencer, indiquer que son information est tout à fait sûre ou au contraire seulement probable.

 

II - Les différentes modalités

A : LA PRAGMATIQUE ou  les relations

Je peux dans mon énoncé rendre compte des diverses relations qui existent entre moi et mon interlocuteur :

-la permission : Vous pouvez sortir.

-l'obligation : Vous devez travailler. Silence ! Asseyez - vous.

-la requête polie : Tu peux me passer ton livre, s'il te plaît ? Asseyez-vous, je vous prie. Tu pourrais te taire ?

-le conseil : Tu ne devrais pas te taire. Il vaut mieux ne pas en parler à ta sœur.

-la promesse : On ira au ciné demain. Je t'assure qu'on ira. C'est promis, on ira.

B: LE DOUTE ou probabilité (indispensable pour faire naitre le doute fantastique)

L'information que je donne n'est pas certaine, elle n'est que probable et je le dis avec :

-des verbes modaux pouvoir, devoir (pensez à l'anglais may, can)

Pierre doit normalement aller chercher les enfants à l'école.

Ça peut se faire.

- des verbes sembler, paraître, avoir l'air etc. (voir le magasin des mots pour plus de détails)

Il a l'air facile, ton exercice. La toilette semblait avoir servi la veille.

- du futur antérieur à valeur modale

Bébé tousse. Il aura pris froid hier à la piscine.

- du conditionnel à valeur modale

Les cambrioleurs se seraient enfuis  dans une Renault grise.

C: L'ÉVALUATION ou donner un prix, une valeur à ce qu'on dit.

Je peux donner mon opinion, positive ou négative, sur ce que je dis. J'exprimerai cette modalisation par mon vocabulaire, des figures de style, des noms ou des adverbes que je place fréquemment en tête de phrase :

Heureusement que tu es arrivé ! C'était vraiment trop de la balle, cette soirée ! Il est complètement barré, celui-là !

 

III - Comment modaliser ? Quels sont les procédés ?

A : l'intonation à l'oral, la typographie à l'écrit, la ponctuation soulignent les émotions de l'émetteur :

Quoi !! Tu OSES me soupçonner ?

B : le vocabulaire péjoratif ou mélioratif

Cet adorable enfant. Cet exécrable marmot. Tu parles à cette vieille blondasse !

C : certains types de phrase : exclamatif et interrogatif (question rhétorique)

Tu te fiches de moi, hein, c'est ça

D : les verbes

d'opinion, de jugement, de possibilité, de certitude (voir le magasin des mots)

E : les adverbes (voir le magasin), très intéressants pour marquer le doute

F : les figures de style,

notamment les images : comparaison et métaphores

  et les figures d'ironie :

antiphrase : Bravo, c'est du propre ce bulletin, tu peux être fier de toi !

litote Va, je ne te hais point.

périphrase : Le locataire de l'Élysée (= il ne va pas y rester éternellement, il n'en est pas propriétaire)

IV - Modaliser pour mettre à distance

Je peux donner une information et en même temps signaler que ce n'est pas mon opinion :

D'après les journaux de TF1, aucune fuite nucléaire n'est à craindre au Japon.

Selon un communiqué de presse, le mariage princier aura lieu au mois de juin.

Citer sa source permet en effet d'être précis et honnête, mais aussi de prendre de la distance par rapport à son information, de parodier, d'imiter, de rendre hommage ou d'indiquer qu'on n'est pas responsable des propos qu'on émet. Le conditionnel, notamment, permet de dégager sa responsabilité.

Le colonel aurait quitté le pays depuis ce matin.

 

 

23:46 Écrit par Vega dans Français 4ème | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grammaire |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.