Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 avril 2011

Énigme n° 14 : L' énigme du 10 Avril : un peu d'architecture.

Quel est le nom de cette jolie place ensoleillée, et dans quelle ville se situe-t-elle ?

Et surtout, quel mouvement artistique caractérise-t-elle ?

( Au passage, il va falloir que je rachète des autocollants choupis et des carambars, moi…)

EDIT : pour des raisons techniques liées au travail que j'ai demandé aux 4è 4 et 4è 5, les commentaires n'apparaîtront pas immédiatemnt sur le blog mais je les recevrai immédiatement dans ma boîte mail et pourrai donc les lire, puis les publier. Bon courage à tous!

Capture d’écran 2011-04-10 à 19.42.42.png

4è 4 et 4è 5 : Le Cid, travail à faire pour la rentrée de mai

Travail à faire pour la rentrée de Mai :

Pour Jeudi 5 : Apprendre par coeur la tirade de Don Diègue jusqu'à "vivre dans la honte ?" avec les liaisons, les différences entre é et è, comme j'aime, quoi …

+ la scène 2 Acte II entre Rodrigue et le Comte  jusqu'à invincible : apprenez les deux rôles (en faisant la différence entre les personnages) : je vous interrogerai au choix sur Don Diègue, Rodrigue ou le Comte. (Pour les  4è 5, cette scène est à apprendre pour le vendredi 15 avril après-midi)

EDIT :  grâce à Rachel (merci à elle !), je rajoute les textes  

dans ce fichier à télécharger vous trouverez la tirade de DonDiègue (I, 4)

lecid-acteI.doc

et ci-dessous la scène de l'affrontement entre Rodrigue et son futur /ex/beau-père (il n'y a que la partie à apprendre)

Acte II, scène 2 – Le Comte, don Rodrigue

La place devant le palais royal.

DON RODRIGUE. — À moi, comte, deux mots.

LE COMTE. — Parle.

DON RODRIGUE. — Ôte-moi d’un doute.

Connais-tu bien don Diègue ?

LE COMTE. — Oui.

DON RODRIGUE. — Parlons bas ; écoute.

Sais-tu que ce vieillard fut la même vertu,

La vaillance et l’honneur de son temps ? Le sais-tu ?

LE COMTE. — Peut-être.

DON RODRIGUE. — Cette ardeur que dans les yeux je porte,

Sais-tu que c’est son sang ? le sais-tu ?

LE COMTE. — Que m’importe ?

DON RODRIGUE. — À quatre pas d’ici je te le fais savoir.

LE COMTE. — Jeune présomptueux !

DON RODRIGUE. — Parle sans t’émouvoir.

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées

La valeur n’attend point le nombre des années.

LE COMTE. — Te mesurer à moi ! qui t’a rendu si vain,

Toi qu’on n’a jamais vu les armes à la main !

DON RODRIGUE. — Mes pareils à deux fois ne se font point connaître,

Et pour leurs coups d’essai veulent des coups de maître.

LE COMTE. — Sais-tu bien qui je suis ?

DON RODRIGUE. — Oui ; tout autre que moi

Au seul bruit de ton nom pourrait trembler d’effroi.

Les palmes dont je vois ta tête si couverte

Semblent porter écrit le destin de ma perte.

J’attaque en téméraire un bras toujours vainqueur,

Mais j’aurai trop de force, ayant assez de cœur.

À qui venge son père il n’est rien impossible.

Ton bras est invaincu, mais non pas invincible.


Pour mercredi 4 :  Préparez les  3 questions sur le texte III, 4 en postant vos travaux dans les commentaires. Je ne les ferai pas paraître immédiatement, donc vous ne pourrez pas voir ce que vous écrivez - ni ce que vos camarades écrivent ! et je noterai vos préparations.

http://lelivrescolaire.fr/1689/2_De_la_joute_verbale_a_l_...

1 - Pourquoi Rodrigue vient-il voir Chimène ? En quoi cette action est -elle particulièrement courageuse?

2 - Le registre pathétique est destiné à émouvoir le lecteur ou le spectateur devant une souffrance inhumaine et   à déclencher la compassion du public. En quoi l'action de cette scène est-elle pathétique ? Les mots employés la rendent pathétique ; relève dans un tableau

 3 expressions exclamatives                     
une apostrophe  
3 mots du champ lexical de la douleur  
3 mots du champ lexical de l'amour  
3 mots du champ lexical de la colère  

 3- Dans le dernier vers , quel aveu Chimène fait-elle à Rodrigue ? Explique clairement.

 

Pour Vendredi 5 : Prépare les questions sur la tirade de Rodrigue IV, 3

http://lelivrescolaire.fr/1690/2_Le_recit_du_combat_quand...

1 - Résume la bataille en quelques phrases, en expliquant le stratagème inventé par Rodrigue.

2 - Relève deux hyperboles et deux expressions particulièrement poétiques.

3 - A quel temps sont principalement conjugués les verbes de ce récit ? Quelle valeur cela ajoute-t-il à cet extrait ? Pourquoi Corneille a -t-il choisi de ne pas représenter la bataille sur la scène du théâtre ?

19:35 Écrit par Vega dans Français 4ème | Lien permanent | Commentaires (36) |  Facebook | | |  Imprimer |

07 avril 2011

Stage de théâtre à Eymoutiers

Nous partons la semaine prochaine : rendez-vous mercredi 13 avril à 7 h15 devant le collège. Le car devrait nous prendre à 7 h 30. 

Nous logerons au Village Vacances du Buchou, à Eymoutiers, en bungalows. Les répartitions seront faites sur place et les bungalows ne seront pas mixtes.

Le programme est en gros le suivant :

Mercredi 13 :

Départ à 7 h 30. Arrivée à 9 h. Accueil collectif et répartition dans les différents ateliers.

10 h 30 - 12 h 30 : Ateliers

12 h 45 - 14  30h : déjeuner au Buchou

14 30 h - 16 30 h : Ateliers

17h 15 - 18 h 15 : visite touristique ou répétition

19 h Dîner

20 h 30 Présentation aux autres groupes du travail que nous faisons cette année en théâtre.

 22h 30 : Tous au dodo.

Jeudi 14 Avril :

8 h 15 petit déjeuner

10h - 12h : Ateliers

12 h 30 : Repas

14 h 30- 16 h30 : Ateliers

19 h  : Repas

20 h 30 : Spectacle

22 h 30 : Tous au dodo

Vendredi 15 avril

8 h 15 : Petit déjeuner

9 h 30- 12  Présentation des travaux effectués dans les ateliers pendant le stage

12 h 30 : repas

14 h : retour au collège Maupassant

A l'arrivée , cours au collège ! puis atelier théâtre maintenu.

Je vous rappelle que vous devez vous trouver un camarade fiable pour prendre les cours, vous donner le travail et que vous vous engagez à rattraper votre absence dans les plus brefs délais.

Dans votre sac de voyage, emportez :

Un duvet / sac de couchage : il n'y a pas de drap dans les lits

Une trousse de toilette avec savon, shampoing, déodorant,  brosse à cheveux ou peigne, dentifrice, brosse à dents, serviette de toilette, + protections périodiques pour les filles

Un pyjama, des chaussons pour le bungalow (ça évitera de devoir nettoyer un sol plein de boue avant de partir)

Du linge de rechange propre (slips, chaussettes) et des vêtements pratiques et confortables pour 3 jours : dans les ateliers, ça va bouger ! Mieux vaut superposer plusieurs vêtements légers que mettre un seul gros pull. Ne prenez pas de vêtements fragiles ou précieux, pas non plus de bijoux, d'objets de valeur, d'iPod, de console etc. On ne part pas en colonie de vacances.

Des chaussures de marche (nous marcherons toujours pour les déplacements du villlage vacances au centre d'Eymoutiers ; ça fera un km au moins 4 fois par jour)

Un K-way ou blouson anti-pluie s'il pleut

Une casquette ou chapeau s'il fait soleil

Un cahier ou bloc-notes + stylos pour écrire et dessiner (une petite trousse conviendra)

Un petit sac à dos.

 Si vous avez d'autres questions, vous pouvez laisser un commentaire ou venir me voir à la fin de l'atelier Vendredi 8 avril à 18 h, notamment pour les parents qui souhaiteraient me rencontrer. Je me tiens à votre disposition.

 Bonne journée de printemps !

09:44 Écrit par Vega | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

01 avril 2011

Énigme n° 13 : L'énigme du vendredi

Aujourd'hui ce ne sera pas un fragment , mais une spéciale dédicace !

 Alors : qu'est-ce que c'est, précisément ?

Et c'est pour qui, la dédicace ?

énigme01-04.jpg

Rencontre avec Pauline Alphen : je me souviens

Je me souviens d'une femme avec des cheveux roux qui ondulaient, d'un pull rose cyclamen et d'une bague avec une pierre rouge

Je me souviens qu'elle est restée longtemps, plus longtemps que prévu et que j'en ai été ravie

Je me souviens que chacun a participé

Je me souviens qu'elle a touché Nabil du bras parce qu'il devait faire trop de bruit

Je me souviens qu'elle apporté des photos qui sont fixées au mur de la cabane en bois où elle écrit, une avec une crête qui se finit en tête de dragon

Je me souviens qu'elle a écrit Salicande en 2 ans, à raison de 7 heures d'écriture par jour

Je me souviens qu'elle connaît déjà la phrase qui finira les Eveilleurs, mais qu'elle ne sait pas comment elle va y arriver

Je me souviens qu'elle a écrit des dizaines de poèmes, et qu'elle ne se croyait pas capable d'écrire 10 pages de prose

Je me souviens que l'idée d'écrire les Eveilleurs lui est venue un jour de pluie où elle courait après le bus qu'elle venait de rater

Je me souviens avoir pensé à ce moment-là que l'eau est un élément Yin et qu'il y a beaucoup d'eau dans les Eveilleurs

Je me souviens qu'elle organise en tableaux le plan de son roman, avec des intertitres, les personnages actifs et ceux évoqués, le point de vue adopté dans le chapitre, les références et citations des livres et des films, les éléments propres à la fantasy et un petit résumé

Je me souviens qu'elle a dit que la fin s'écrivait avant le début et avant le milieu

Je me souviens qu'elle ne parle que de ce qu'elle aime

Je me souviens qu'elle pratique le Yi king, la capoeira, qu'elle connaît Borges

Je me souviens qu'elle a fait deux allusions au bouddhisme : une avec Maya, qui signifie illusion, l'autre avec le titre des Eveilleurs

Je me souviens que Nicolas a formulé une question géniale, spontanément, bien plus belle que celle que je lui avais préparée, et que j'ai pensé qu'il y avait de la lumière dans ce garçon

Je me souviens avoir pensé : "Nicolas sait, mais il ne sait pas qu'il sait."

Je me souviens de mon impatience à entendre la question de Marion

Je me souviens qu'elle range sa bibliothèque par affinités entre écrivains

Je me souviens que Benoît n'était pas là et que c'était dommage

Je me souviens qu'elle avait des bottines "rouge hermès" avec des lignes serpentines grises asymétriques différentes sur chaque pied

Je me souviens que Mme  Rigout a fait descendre les stores au début pour mettre un peu de couleur

Je me souviens qu'en arrivant elle portait à la main un masque de carnaval à baguette avec des plumes

Je me souviens qu'elle a porté Salicande en tête pendant 10 ans

Je me souviens qu'elle lisait plein de livres quand elle était petite

Je me souviens quelle a eu cette idée grâce à  l'Odyssée d'Ulysse son premier livre

Je me souviens que son 1er lecteur était son fils

Je me souviens que Huseyin est arrivé en retard

Je me souviens de la bonne humeur des élèves et de l'auteure

Je me souviens que son fils met des symboles sur ses brouillons

Je me souviens de l'amour de l'auteure pour son public et ses livres

Je me souviens qu'elle n'était vraiment pas pressée de partir

Je me souviens qu'elle a arrêté son travail pour consacrer 7 heures par jour à l'écriture

Je me souviens quand elle a sorti de son sac, un masque, un grand foulard violet et plus tard son porte-vue

Je me souviens que Pauline retrouvait  le caractère de  sa fille dans Claris et qu'elle retrouvait le caractère de son fils dans le personnage de Ugh.

Je me souviens que vous avez dit que les noms des films que vous avez cités vous avaient plu et pour les livres également.

Je me souviens qu'elle a mis 2 ans à écrire son livre.

Je me souviens qu'elle a commencé a écrire à 10 ans .

Je me souviens qu'elle n'était pas pressée de finir !

Je me souviens que son premier souvenir de lecture est Contes et récits tirés de l'Iliade et de l'Odyssée, un livre à reliure blanche avec des lignes dorées, et que j'en ai lu plein de cette collection quand j'étais petite, surtout les Contes Persans

Je me souviens de sa suprise lorsqu' Anne a proposé de faire un texte avec tous les intertitres mis bout à bout

 Je me souviens de sa façon de parler de ses personnages : ils "arrivent tous les cinq" pour la famille Borges, "ils sont là et elle ne peut plus les effacer, faire comme s'ils n'avaient pas exister" et que j'ai trouvé que ça les rendait très vivants et non pas créés

 Je me souviens qu'elle a découvert le Seigneur des Anneaux à 14 ans et que depuis elle le relit tous les ans et pleure toujours aux mêmes épisodes, et même avant par anticipation !

Je me souviens qu'elle aime Ravages de René Barjavel

Je me souviens qu'elle portait beaucoup d'attention aux questions de chaque élève




 

 

19:05 Écrit par Vega dans Français 4ème | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |  Imprimer |