Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 juin 2012

Poésie 5è5 : créer une nouvelle forme fixe

Ce matin nous avons testé la manière de se donner des contraintes et des règles pour pouvoir jouer et créer. Maintenant c'est à vous : indiquez-moi le nom- nouveau - que vous avez donné à une nouvelle forme de poème, et, comme dans un dictionnaire, donnez-en la définition et les règles : nombre de strophes, type de vers, rimes, répétition - ou pas.

A vous de jouer !

20:14 Écrit par Vega dans Français 5ème | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook | | |  Imprimer |

12 juin 2012

Question pour un champion 2

Je suis un mouvement artistique et littéraire issu de l'art conceptuel du dadaïsme et des recherches de Sigmund Freud.
Je crois en une réalité supérieure à la réalité du monde ordinaire.
J'utilise tous les moyens de création et d'expression qui utilise les forces psychiques l'automatisme,le rêve, l'inconscient libéré du contrôle de la raison. Je suis souvent en lutte contre les valeurs traditionnelles.
Mon maître à penser est André Breton.
Les premiers poètes qui se sont joints à mon mouvement sont Louis Aragon Paul Éluard Pierre Reverdy Philippe Soupault.
Mon idée de révolution sociale pousse la plupart des artistes qui croient en moi à s'engager dans le parti communiste français.
Mouvement international qui utilise des techniques d'écriture qui permette de libérer l'inconscient. Par exemple
l'écriture automatique : elle cherche à échapper aux contraintes de la logique pour faire s'exprimer une voix intérieure inconsciente
le cadavre exquis : un autre jeu d'écriture collectif qui fait intervenir le hasard
Ma devise : "transformer le monde, a dit Marx , changer la vie,a dit Rimbaud : ces deux mots d'ordre pour nous n'en font  qu'un  ." André Breton

Qui suis- je ?

Question pour un champion 1

Je suis un mouvement décisif pour l'Art moderne.
Je suis né avant la première guerre mondiale et je meurs après la première guerre mondiale.
Mon nom vient d'une réflexion de Henri Matisse à propos d'un tableau de Georges Braque.
Mon concept vient d'une  lettre de Paul  Cézanne.
Ma démarche s'inspire des masques africains et du besoin de représenter le réel autrement, en insistant sur la profondeur.
 Je suis popularisé par Guillaume Apollinaire et Pablo Picasso.
Le premier grand tableau qui me représente est Les demoiselles d'Avignon le tableau Picasso.

Qui suis - je ?

10 juin 2012

Histoire des arts : un moral d'acier pour préparer l'oral

Bonsoir,
Je synthétiserai ici les conseils que je vous ai donnés oralement.
Avant tout, bien sûr qu' il faut avoir appris ses cours. Mais si vous êtes en train de me lire, ca veut dire que vous avez fait votre travail, n'est-ce pas ?

Première chose : confiance en vous. Vous ne partez pas de rien, vous avez vos cours, et vous savez tous parler. Un oral de 5 minutes, finalement, ce n'est pas très long : même durée que pour l'oral de stage en avril. Donc vous pouvez tous y arriver. Chez vous, faites quelques exercices de detente : respirez profondément avec le nez, en gonflant le ventre (et pas les épaules !) et rappelez- vous les exercices de yoga pour se détendre que j'ai enseignés en latin et en théâtre : la détente des articulations, des épaules et du cou.
Arrivez détendu, respirez tranquillement, regardez tranquillement la salle, votre place, le jury dans lez yeux, souriez. Personne ne va vous juger : nous allons évaluer seulement votre travail et vos compétences.

Deuxième chose :Entraînez- vous. La réussite vient avec la multiplication des essais. Revoyez vos leçons, même celles que vous pensez bien savoir. Ce qui est "surappris" resiste mieux à l'oubli.
Préparez - vous en visualisant ce qui va arriver : vous, souriant, en train de parler avec aisance, conviction, culture, et vos profs en face qui approuvent, sourient. Imaginez- vous en train de réussir ! Si vous avez du mal à sortir la tête de vos notes, écrivez les mots importants en gros, sans copier de phrases, et parlez à votre miroir ( il y en a bien un dans la salle de bains...). Vous devez à tout prix parler en vous regardant dans les yeux : ce sont eux le siège de la communication entre humains, c'est grâce à eux que vous pouvez convaincre ou émouvoir autrui et que vous repèrerez les signes d'approbation ou d'inquiétude. Vous êtes interrogés par une terreur ? Imaginez -le ou- la en position difficile, ridicule, pour faire retomber votre tension. ( souvenez- vous de la défense que choisit Neville contre les détraquées dans le 3 eme Harry Potter : il affuble par la pensée le professeur Rogue avec les habits saugrenus de sa grand -mère. )

Ça vous aide ? Vous avez d'autres idées à partager, même si vous n'êtes pas en 3ème ? D'autres inquiétudes à calmer ? Jetez- vous sur les commentaires !


09 juin 2012

Histoire des Arts : dernière ligne droite

Bonjour, 

 je vous livre les deux documents , en carte heuristique.pdf concernant O'Brother, dont je vous ai parlé en cours vendredi. Ils complètent le cours de M. Feynerol et concernent l'analyse du film et non son contexte historique ou artistique.

O'BROTHER 1.pdf

O'BROTHER 2.pdf

 Concernant le déroulement de l'épreuve, vous devez parler seul pendant 5 minutes. Chronométrez-vous pendant ce week-end. Le plan de cet exposé peut être à peu près identique quelle que soit l'oeuvre :

 Introduction : présentez l'oeuvre façon carte d'identité : nom, auteur, date de création, support, lieu d'exposition éventuel, mouvement dans lequel elle s'inscrit, public de destination (une oeuvre de commande ≠ une oeuvre née spontanément).

1ère partie : situez le contexte historique, artistique et culturel dans lequel elle apparaît (c'est ce qu'on appelle l'horizon d'attente)

2ème partie : analysez l'oeuvre. C'est le moment d'étaler votre culture : mots techniques, références intertextuelles, symboles : ALLEZ-Y !

. N'oubliez pas non plus de faire référence à d'autres arts. De toute façon, pas d'inquiétude si vous oubliez : le jury vous le demandera.

Conclusion : insistez sur ce qui est essentiel à comprendre, à retenir, les particularités artistiques de l'oeuvre, 

Et surtout, pas de panique ou de stress inutile : vous pouvez tous réussir !

Je ferai un billet spécial concernant la préparation corporelle et mentale. A bientôt. Si vous avez des remarques ou des questions, j'attends vos commentaires.