Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12 mars 2013

Un fou-rire

Raconte- moi ton dernier fou-rire : les circonstances, ce qui l’a déclenché, la façon dont ta gaieté s’est manifestée.

 

17:18 Écrit par Vega dans Français 5ème | Lien permanent | Commentaires (30) |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Un jour,je jouais dans mon jardin, je m'approcha d'un arbuste et mangea une feuille.
Je devais avoir 8 ou 9 ans.

Écrit par : Thomas | 12 mars 2013

Bonjour Thomas, où est le fou-rire ? Les circonstances ?Peut-être est-ce plutôt une bêtise, auquel cas tu t'es trompé d'article, il faut le reposter sous la bonne note.

Écrit par : Vega | 12 mars 2013

On aimerait savoir comment tu as manifesté ta gaieté et pourquoi est ce que tu as trouvé ça drôle.

Écrit par : Comité Manon et Anna | 13 mars 2013

On aimerait savoir comment tu as manifesté ta gaieté et pourquoi est ce que tu as trouvé ça drôle.

Écrit par : Comité Manon et Anna | 13 mars 2013

J'étais en CE2, on était en hiver, il neigeait et on faisait on bataille de boules de neige. C'est alors que la maîtresse arrive et cria qu'on ne devait pas en faire. A ce moment là, un homme sortit en caleçon de l'immeuble dans face et cria : "BATAILLE DE BOULES DE NEIGE !!!"

Écrit par : Pierre | 12 mars 2013

bonjour Pierre, merci.
où est le fou-rire ? Qu'est-ce que tu as trouvé drôle ? Comment s'est manifesté ton rire ?

Écrit par : Vega | 12 mars 2013

désolé je me suis trompe

mon fout rire c'est en classe en SVT quand on lisaient un texte. Tout d'un coup, j'aai explose de rire

Écrit par : Thomas | 12 mars 2013

Rebonjour Thomas. Merci. J'ai quelques questions : quand ? quel (texte) ? Pourquoi ?

Écrit par : Vega | 12 mars 2013

Quel âge avait tu Thomas ?

Écrit par : comité de lecteur GAslav | 13 mars 2013

On ne comprend pas où est le fou-rire, il faudrait que tu développe plus l'histoire, les conséquences ...

Écrit par : Het P | 13 mars 2013

On aimerait savoir quelle est la raison de ton fou-rire dû à ce texte en SVT et comment ton rire s'est manifesté.

Écrit par : Esther et Agathe | 13 mars 2013

Un matin, pendant mon petit déjeuner, ma maman me crie d'en haut : "Léo-Pol, il pleut des cordes et tu as laissé ton blouson dehors". Ce qui m'a vraiment étonné car j'avais mon blouson à coté de moi. Mon allait me fâcher quand je lui ai montré mon blouson qui était a coté de moi. Nous sommes alors allé voir par la fenêtre et a l'endroit où elle nous avait décrit il y avait qu'un sceau rouge de la même couleur que mon manteau. Je lui ai alors dit de mettre ses lentilles avant de me fâcher tout en étant mort de rire

Écrit par : Léo-Pol | 12 mars 2013

bonjour Léo-Pol, merci. Comment fais-tu pour être mort de rire ? Je veux dire, au-delà de l'expression toute faite, comment cela se manifeste-t-il chez toi ?

Écrit par : Vega | 12 mars 2013

Un soir au mois de février, je devais apprendre des verbes irréguliers en anglais.Ma mère me les récitait pour la prononciation et tout à coup en la regardant j'ai commencé à pouffer de rire. Elle continua à dire les verbes en exagérant légèrement (même beaucoup)la prononciation .Comme elle s'amusait de me voir rire ,elle en rajoutait un peu alors je n'arrivais pas à m'arrêter de rire et apprendre les verbes .cela dit maintenant je les sais c'est une bonne methode

Écrit par : Emilien | 12 mars 2013

Je ne comprend pas où est le fou-rire et pourquoi étais-tu mort de rire.

Écrit par : ditou | 13 mars 2013

Il faut que tu exprimes de façon plus précise la manière dont cela t'as fais rire. Sinon le texte est plutôt bien.

Écrit par : Comité Manon Anna | 13 mars 2013

C'était au dîner du soir, il devait être 20 heures, il y avait mon frère, ma mère et mon père. Et là, sans vouloir je fis une grimace, ma maman voulut essayer et n'y arriva pas, au tour de mon père et de mon frère, aucun d'entre eux n'y arrivaient. Nous rigolions tous. Imaginez en quelque sorte une famille, à table, qui essaient de faire des grimaces tout en mangeant, je ne vous dis même pas comment on a fait pour s'arrêter, parce que même moi je ne sais plus. En y repensant j'ai encore le sourire aux lèvres.

Écrit par : Anna | 12 mars 2013

Anna, où est le fou rire et qu'est ce que tu trouve de drôle ?

Écrit par : EVge | 13 mars 2013

Etant petite a l'âge de 8 ou 9 ans, ma mere étais enervé car avec mes frére et soeur nous faisions trop de bruits, alors elle dit : "Arrêter se bruit ma tête va exploser ! ". Et là, ma petite soeur qui avait 4 ans , se mit à pleurer, ma mere lui demanda se quelle avait et elle repondit en pleurant :" J'ai peur maman que ta tête explose". Et je ne pouvait plus m'arrêter me suis mise à rire.

Écrit par : fatoum | 12 mars 2013

Il faudrait que tu expliques la façon dont c'est manifesté ta gaieté et joie, cela peut être mieux malgré que l'idée soit bonne.

Écrit par : Comité Manon Anna | 13 mars 2013

Mon plus grand fou-rire date des vacances dernières. J'étais chez mes grands-parents avec ma cousine, et nous décidâmes de partir en ballade avec les juments de mon grand-père. Nous voilà partis, et à un moment de la ballade, nous débouchâmes sur une prairie, idéale pour lancer les chevaux au grand galop. Nous étions au galop, et puis ma jument trébucha sur une pierre, celà me déstabilisa et je me retrouvis en sac à patate sur le dos du cheval avec mes yeux à la hauteur de ses sabots. Ma cousine n'avait pas suivis ce qui c'était passé, et elle se retourna et à sa plus grande surprise me vit dans ma position qui n'était pas habituelle pour l'équitation. Mon cheval continuait à galoper. Je décidais de me laisser tomber pour pouvoir remonter et m'assoir correctement sur la selle. Une fois par terre, je n'ai pas eu le temps de remonter sur ma jument, qu'elle se mit à partir au grand galop en me laissant assise au milieu de la prairie. Ma cousine, partit donc au galop avec sa jument pour essayer de rattraper la mienne. À ce moment là, notre grand-père arriva en voiture, ce qui étais d'ailleurs un pur hasard. Il me vit et je pense qu'il n'a pas très bien compris sur le moment c'est vrai que c'était assez incohérent. Il alla à la rencontre de ma cousine, pour aider à ramener ma jument. Je remontis et nous pûmes enfin continuer normalement. Je peux vous dire que à chaque fois qu'on se le remémore, on ne peut s'empêcher de rire.

Écrit par : Agathe | 13 mars 2013

Quand j'étais en CM2, mon professeur venait de recevoir un tableau blanc interactif et il ne savait pas vraiment comment s'en servir. Il essayait toutes les icônes avec agacement jusqu’à trouver celle du crayon pour écrire car il était resté sur l'icône « flèche » qui sert à sélectionner. Je voyais certains sourires sur les visages des autres élèves puis tout à coup, quelques rires se firent entendre, suivi du mien et de celui de toute la classe. Le maître forçait sur le stylo du tableau puis prononça des mots que personne n'entendit car les rires redoublaient. Je riais tellement que j'en avais mal au ventre quand soudain, nous entendîmes :
« Vous n'avez pas honte de vous moquer de votre maître ?! » grogna-t-il en plaisantant.
Cet événement me fait encore rire aujourd'hui et des fois, j'en pleure de joie.

Écrit par : Esther | 13 mars 2013

Un soir, après les cours, je suis allée chez Lucie. Nous nous sommes mises à manger des spéculos, l'ambiance était monotone et silencieuse. Très blagueuse, voulant détendre un peu l'atmosphère, je dis : "Mais,...il est où mon spéculos? J'étais pourtant sûre de l'avoir mangé!". Me tournant vers Lucie et au- vu de son regard, j'ai compris qu'elle ne trouvait pas ça drôle. Je suis donc partie dans un fou-rire des plus mémorables.
Par moment, je la regardais, elle restait très sérieuse, ce qui intensifié mon rire. Celui-ci devenait incontrolable, à tel point que mon front perlait de sueure, des larmes de joie ne pouvaient s'empêcher de ruisseler sur mes joues et des crampes épouvantables venaient me torturer le ventre
Regarder l'expression du visage de Lucie était pour moi tellement drôle : les yeux ronds, le teint pâle, la bouche ouverte, elle semblait ne pas comprendre mon fou-rire et désirait seulement que ça s'arrête.
Affalée sur le canapé et arrivant à bout de souffle, au bout d'un quart d'heure de fou-rire intense et douloureux, celui-ci cessa enfin.
L'atmosphère était finalement détendue et nous avons profité de notre fin de journée dans la bonne humeur.

Écrit par : Farg | 13 mars 2013

j'étais en train de regarder des extrais de Oscar(film de Louis de Funès):les extraits les plus drôles,le plus drôle m'a fait éclater de rire.

Écrit par : Sylvain | 13 mars 2013

J'étais au CDI avec Mme R et une partie de ma classe.
Avec Stessy nous étiont sur un poste informatique à côté de Lucie et Nina. A un moment Théo vient nous voir et nous demande si nous connaissions "Gozilla". Après un temps de réaction, Stessy lui répondit "Gozilla Firefox?" A ce moment là on éclata de rire car elle faisait réference à "Mozilla Firefox" alors que Théo pensait au film "Gozilla."

Écrit par : ludivine | 13 mars 2013

Bonjours ,

Mon dernier foue rire a etait, jétait dans un magasin et j'ai vue un homme de dos et il c'est retourner et je me suis plier en deux car j'ai vue c'est oreille on aurait dit deumbo !

Écrit par : lag | 13 mars 2013

Le Lundi 11 mars 2013 à 15h38, les élèves de 5e4 du collège Guy de Maupassant à Limoges rentraient en cour de SVT. Tout le monde allait à sa place pour s'assoir. Je m'assis et me tourna vers Emmanuel, mon voisin, pour lui demander s'il avait son manuel. Il pausa une main sur la table et l'autre sur le dossier de sa chaise, se souleva et balança ses jambes en avant pour s'assoir mais il tomba par terre sur le dos. J'explosa de rire et le fait d'entendre celui de Maxime, qui se trouvait une table derrière nous, accentua le mien. Je me pencha tout de même pour voir si Manu allait bien mais lui aussi rigolait.

Écrit par : Nina | 13 mars 2013

C'était un mercredi après midi,entre 13h00 et 14h00,j'étais à l'as. Pendant l'entraînement,(j'étais avec Mathilde Geindre), nous loupions souvent le volant ou défois nous fîmes de drôle de "figures" pour ratrapper le volant! Jusqu'au moment ou nous eûmes un fou rire qui nous a pris pendant se moment là car nous étions comme même assez ridicule! (Comme on dit: Le ridicule ne tue pas! :).

Écrit par : Maéva | 13 mars 2013

C'était au CDI, j'étais avec stessy et ludivine et je leurs est demandé si elle connaissaient le film "Gozilla". Stessy a répondue:"Gozilla Firefox?" et là, j'ai éclaté de rire avec ludivine.

Écrit par : Théo | 13 mars 2013

C'était en 2004, j'avais exactement 5ans.
Comme j'étais habituer à boire de l'eau moi même, j'ai vue une bouteille ouverte replit de vodka et moi comme un fou j'ai crue qu'il y avait de l'eau, et lorsque j'ai bus ce qu'il y avait dans la bouteille, tellement j'ai eu un énorme fou rire que je suis retomber en arrière.

Écrit par : Jaba.G | 17 mars 2013

Les commentaires sont fermés.