Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 novembre 2013

Ninon revient d'un voyage d'échange Comenius en Campanie : un cadeau d'anniversaire

Dimanche 13 Octobre

7h45 : Il fait 3°C à la gare de Limoges. Madame Gorgeon est là ainsi que mes camarades. Madame Guillaume arrive ensuite. Nos familles nous accompagnent sur le quai : direction Paris →Roissy

Il va falloir être très patient car on va passer 4 heures dans le train avant d’arriver à Paris. J‘ai envie de dormir mais je ne trouve pas dans quelle position me mettre. Il est 9 heures et je suis entrain d’écouter la musique : Biga (gipsi rock) et ma voisine ne m’a pas adressé la parole. Pffff

Arrivés à Paris nous déposons les bagages. Nous mangeons notre pique-nique. Nous bavardons puis nous allons aux portes d’embarquement. Nous enlevons ceinture, montre, chaussures. Pas de terroriste dans notre petit groupe. Enfin, Karen avait de l’eau… ! Nous allons faire les boutiques puis nous attendons encore environ 1 heure. Enfin nous embarquons.

Dans l’avion, nous avons éteint nos baladeurs et nos téléphones pendant le décollage. Pendant le voyage, nous révisons notre texte de présentation, nous discutons, nous écoutons la musique.

Il nous reste 30 minutes avant d’atterrir à Naples (l’avion c’est trop cool !). Je suis pressée de rencontrer ma correspondante (Viviana). Elle a 16 ans, en tout cas c’est ce que j’ai compris.

16h30 : Là nous sommes en chute libre ! Mes tympans vont exploser et en plus le Monsieur de devant moi me crie dessus. Il n’a pas l’air sympa. Je n’aime pas l’atterrissage. Nous récupérons nos bagages. Tout est là ! Puis Madame Guillaume cherche les professeurs et nos hôtes. Nous rencontrons enfin nos familles. Viviana est là avec ses parents, sa sœur n’a pas pu venir. Nous prenons la voiture pour aller à la maison. Comme chez nous, je m’attache mais Viviana me détache. En Italie on ne met pas sa ceinture ?! Personne n’a de ceinture de sécurité.

17h45 : Il fait chaud. Arrivée à Pozzuoli, 27°C. L’odeur ne rappelle celle de Palavas les flots, l’air est chaud, ça sent la mer.

Nous passons à la boulangerie. M et Mme Testa m’achètent un mille-feuille pour mon gouter et des gâteaux pour le dessert de ce soir. Ils m’achètent aussi un coca. Nous essayons de nous parler en Anglais mais nous sommes un peu timides toutes les deux. Nous arrivons chez eux. Ils me font visiter la chambre des filles Testa où je vais dormir avec Viviana. Sa sœur va dormir avec sa maman, et son père → canapé !

Je défais ma valise et j’offre les cadeaux. Un sac pour Viviana, un plat en porcelaine pour ses parents et des madeleines Bijoux pour la famille. Ensuite, le petit-ami de Viviana arrive, Léonardo. Il est gentil et parle beaucoup mieux Anglais qu’elle… Nous mangeons pizza et petits gâteaux.

Tous fument ! Même Viviana ! Plus d’un paquet par jour chacun ! Même dans la maison et dans la voiture. Berk, j’ai du mal

Je téléphone à mes parents, tout va bien. Nous allons nous coucher après avoir regardé Grey’s Anatomy en Italien.

Lundi 14 Octobre

Je me réveille. Petit déjeuner : biscuits Italiens au chocolat et jus d’orange.

Départ avec Viviana et Cinzia, nous rejoignons les autres à la station de métro. Nous sommes en avance. Les filles vont au bureau de tabac ! Les élèves arrivent et je vais voir Karen, Camille et Charles. Nous échangeons nos impressions. Les professeurs arrivent enfin. Nous partons en métro pour Naples. Les professeurs Italiens nous distribuent des badges avec notre nom et notre drapeau.

Nous allons visiter un monastère inhabité. Nous voyons les cellules des moines. Il y avait une petite fenêtre qui servait de passe-plat dans chaque chambre. Dans le jardin, il y a des cranes en pierre. Etrange.  Nous faisons la visite d’un musée et celle d’un château plein de dorures. C’est beau mais long. Enfin, la pause pique-nique dans un jardin. Les professeurs nous laissent pour aller manger au restaurant.

Après-midi : visite des rues marchandes de Naples (galerie couverte). C’était trop cool.

Il est 5h35 et nous sommes au Palais Royal. Il y a un théâtre privé pour la famille du roi. Les plafonds sont magnifiquement peints, il y a plein de dorures de chandeliers. Les fauteuils sont en velours rouge et noir.

Nous revenons en métro, je ne me sens pas bien, j’ai mal à la tête. Nous rentrons à la maison, je téléphone à Maman qui me conseille de prendre un Doliprane®. Nous nous couchons de bonne heure.

Mardi 15 Octobre

6h45 : Je suis prête pour partir au collège.

Aujourd’hui, nous restons à Pozzuoli car il y a une présentation, en présence du maire et du proviseur. Tous les élèves de chaque pays nous présentent leur région, en Anglais ! J’étais inquiète mais ça c’est bien passé. Nous avons reçu un diplôme, Madame Guillaume nous a dit qu’il était à encadrer.

L’après-midi nous avons visité la Solfatara. J’ai pris pleins de photos de la fumée qui sort du sol. Là-bas, ça sent le soufre à plein nez, ma chaine en argent devient noire !

Nous sommes rentrées à la maison, je me suis lavée, habillée, mis des collants et nous sommes sorties. Les élèves Français sont les seuls qui ne boivent pas et qui ne fument pas. En plus il y avait un anniversaire : 3 bouteilles de vin en une heure… ! 10 euros le repas. C’était bon : hamburger énorme et gâteaux au chocolat.

Mercredi 16 Octobre

Ce matin nous avons pris le Metropolitana. Pour les Napolitains c’est un métro mais pour nous cela est plus un train de banlieue. Nous sommes allés à Naples pour manger à la pizzeria Amendo.

A partir de 11h nous sommes allés à une station de bus qui nous a fait faire le tour de la ville. J’ai pris des photos de tout ce que je voyais. En plus le bus était à deux étages, nous étions à l’étage donc celui qui n’était pas couvert. Nous avions le vent dans les cheveux.

Nous avons mangé à la pizzeria avec les professeurs, je prends une margharita.

Jeudi 17 Octobre

Nous visitons l’amphithéâtre de Pozzuoli.  Nous voyons les cages aux lions.

Nous mangeons au collège près du port.

L’après-midi : voile. Trop bien, en plus j’ai tenu la barre du voilier. C’était super. Charles a hissé les voiles. Il fait très beau, on se croit en vacances.

Nous rentrons à la maison, nous nous faisons belles pour la soirée d’adieu au restaurant avec les professeurs et tous les collégiens. Madame Guillaume a chanté en Italien. Nous avons dansé et nous avons eu un feu d’artifice. Karen a failli tomber dans la piscine…

Vendredi 18 Octobre

8h : Nous nous réveillons. Je prépare ma valise, vérifie que je n’oublie rien puis nous nous rendons à l’hôtel des professeurs. L’hôtel quatre étoiles avec vue sur la baie de Naples et la Solfatara. Trop beau. Nous disons au revoir à nos hôtes. Luisia et Viviana ont pleuré et moi aussi. Rendez-vous en France en juin. Luisia me dit de venir les voir quand je reviendrai en Italie, et que les portes de sa maison me seront toujours ouvertes.

Tous les soirs, les membres de la famille Testa sont venus pour me rencontrer. J’ai donc vu ses cousins, ses tantes, ses oncles et ses grands-parents. Je pars avec un kilo de parmesan, un salami, un collier et des gâteaux. Je suis très gâtée…

Taxi pour l’aéroport. Nous voyons sur les panneaux que l’avion partira en retard à cause de grèves. Nous arrivons trop tard pour prendre le dernier train à Austerlitz pour Limoges.

Madame Gorgeon nous offre les sandwiches. Madame Guillaume prévient les parents. Puis elle cherche un hôtel et nous y allons en taxi. Grand taxi, nous sommes six plus du chauffeur et des bagages, tout loge largement.

Hôtel trois étoiles. Je dors avec Camille, Karen et Charles, Madame Guillaume et Madame Gorgeon ensemble.

Samedi 19 Octobre

 Il est minuit quand tous me souhaitent mon anniversaire. J’ai 12 ans et je suis à Paris après une super semaine en Italie.

Nous regardons un peu la télévision puis nous appelons le room-service pour qu’il nous réveille à 7h.

Départ pour Limoges, nous déjeunons des biscuits Italiens et arrivons à Limoges à 11h. Il fait froid…

                                                                             

18:11 Écrit par Vega dans Comenius | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.