Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 juin 2014

Charles d'Orléans, l'interview

" Charles d'Orléans, bonjour, et merci d'avoir accepté notre interview. Qui êtes-vous ?

—Bonjour, je suis un prince, le duc d'Orléans et un poète. Mon oncle est le roi de France Charles VI. Je suis né à la fin du XIVe siècle en 1394 et mort en 1465.

 — Nous savons que vous êtes poète ; quand avez-vous composé vos œuvres ?

— Je l'ai fait essentiellement lorsque j'étais prisonnier politique durant la guerre de Cent ans qui a opposé notre royaume aux Plantagenêts, pendant près de 25 ans. Prisonnier, mais pas en prison.

— C'est une étrange occupation ; d'où vous vient-elle ?

— Etrange mais salvatrice ! Ce goût pour la poésie me vient de ma mère, Valentine Visconti, fille du duc de Milan. Elle m'a donnée une éducation très cultivée, car elle aimait les arts et les lettres.

—Combien de poèmes avez-vous composé ?

—En plus de 22 ans, le nombre se monte à presque  un millier ! Une bonne centaine de chansons, plus de 120 ballades, 7 complaintes et 400 rondeaux.

— Rondeaux ? qu'est-ce que c'est ?

— Très simple : un poème  à forme fixe, 3 strophes,  13 vers, parfois 12 - en général quintil-tercet-quintil dont  deux vers qui servent de refrain, cela fait 13, et seulement deux rimes pour tous ces vers. Tenez, en voici un exemple :

 

Le temps a laissé son manteau.
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.

 

Il n’y a bête, ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
Le temps a laissé son manteau.

 

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie,
Gouttes d’argent d’orfèvrerie,
Chacun s’habille de nouveau :
Le temps a laissé son manteau.

 

charlesd-orleans.jpg

21:40 Écrit par Vega dans Français 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.