Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 octobre 2014

Un roman pour une 6e

Bonsoir, 

Suite à la lecture de roman que je vous ai demandée, voici une liste pour vous aider à trouver de l'inspiration. Il y a de tout, pour tous les appétits de lecteur ; vous pouvez aussi trouver autre chose par vous-mêmes. Bonne lecture et bonnes vacances !

 J. K. ROWLING, Harry Potter à l'école des sorciers

A lire ABSOLUMENT ! Le jour de ses onze ans, Harry, jeune orphelin maltraité par son oncle et sa tante qui l'hébergent à contrecœur, reçoit une lettre  d'inscription dans une école de sorciers, Poudlard. Il y découvre ses dons magiques, le mystère de ses origines, l'amitié, et l'on entend parler du retour d'un terrible mage noir. Un extraordinaire univers de fantasy, avec des personnages attachants qui grandissent avec le lecteur livre après livre.

Anna GAVALDA, 35 kilos d'espoir

Grégoire déteste la sixième et adore bricoler avec son grand-père Léon. Mais lorsqu'il est renvoyé du collège, Grégoire ne trouve pas la protection qu'il attendait chez son Léon et doit prendre ses responsabilités et son destin en main

Brigitte SMADJA, Il faut sauver Saïd

Saïd entre en sixième et tient un journal. Confronté à la dureté de la vie au collège et dans sa cité, il perd peu à peu espoir. Qui viendra le sauver ? Récit bouleversant.

Paul THIES, Intrigue à Athènes

Défaite d'Athènes contre Sparte : Lyncée, jeune esclave de Ménon, se rend compte que les hommes sont prêts à tout pour garder le pouvoir... Callias, pourtant jeune héritier, est ainsi à son tour vendu comme esclave. Lyncée a l'occasion de deviser avec Socrate, ce qui bouleverse sa vie et lui donne l'envie d'apprendre. Mais Socrate est condamné... Lyncée, Callias, et la belle esclave Dori décident de s'enfuir à bord du navire qui doit emmener Socrate loin d'Athènes.

Daniel PENNAC, Kamo, l'agence Babel

Kamo n'aime pas travailler l'anglais en 6e. Sa mère, polyglotte, l'inscrit dans une agence qui lui trouve une correspondante. Kamo, d'abord désagréable, est vite intrigué et fasciné par les lettres mystérieuses de sa correspondante. D'autant plus que ses copains, inscrits comme lui, se rendent compte que leurs correspondants vivent dans un autre siècle…

Claire MAZARD, L.O.L.A.

 Lola vit avec sa mère, le compagnon de sa mère et Jérôme, le fils de celui-ci. Elle accepte mal de devoir s'occuper de Jérôme et le rejette, se montrant agressive et méchante avec lui. Un jour, elle reçoit une lettre anonyme de quelqu'un qui souhaite lui confier son secret en six lettres. Intriguée, Lola essaie de découvrir qui lui écrit. Avec son ami Medhi, elle mène l'enquête...

Jean-Claude MOURLEVAT, La rivière à l'envers

Tomek est orphelin. À treize ans, il travaille dans une épicerie où rien ne manque. Rien ? Une jeune inconnue, Hannah, lui demande de l'eau de la rivière Qjar, une eau miraculeuse qui rend immortel. Tomek décide de se lancer sur les traces d'Hannah, dont il est tombé amoureux. Il part lui aussi à la recherche de cette rivière qui coule à l'envers. Il rencontre des gens insolites, traverse des mondes merveilleux. Un magnifique récit d'apprentissage écrit par un grand raconter d'histoires.

Gilles BARRAQUE, La loi du roi Boris

Le roi Boris s'ennuie tellement que, pour trouver une occupation, il est prêt à déclarer la guerre au royaume voisin. Dans la déclaration de guerre qu'il lui adresse se glisse une faute d'orthographe : un a mis à la place d'un e. Ne voulant reconnaître son erreur, il interdit l'usage de la lettre e dans son royaume. Cela va entraîner quelques rebondissements.

Irène COHEN-JACA, Le plus vieux de la classe

À Tsevo, au Kenya, c’est la rentrée des classes de l’année 2003. John est surpris de constater qu'il y a un nouvel élève, très grand et très vieux. Zefiano n'a pas eu la possibilité d'apprendre à lire et à écrire quand il était petit, alors il revient maintenant à l'école... un roman court, facile mais riche.

Pierre BOTTERO, Le garçon qui voulait courir vite

Jules a été témoin de l'accident qui a tué son père. Depuis, Jules n’arrive plus à courir et ne parle plus. Toute la famille s'inquiète pour lui. Sa sœur, Agathe, est son meilleur bouclier contre les moqueries et les injures. Elle essaie de l’aider de tout son cœur. Un beau roman, sensible et juste.

Pascal VATINEL, Le tigre de Baiming

Dans le sud de la Chine, deux enfants, Baiming et son ami Chu, partis dans la jungle à la recherche de papillons rares qu'ils apportent à une vétérinaire, le Dr Song, découvrent en fait une femelle tigre et ses deux petits. Ce sont des animaux très protégés mais des braconniers sans scrupules vont essayer de s'en emparer. Baiming et le Dr Song parviendront-ils à protéger les derniers survivants de cette espèce en voie d'extinction ? Un très beau roman d'aventures moderne, bien écrit, qui te dépaysera en t'apprenant beaucoup de choses sur la vie actuelle en Chine.

Susie MORGENSTERN, Lettres d'amour de 0 à 10

Ernest, dix ans, vit seul avec sa grand-mère. Mais, un jour, une nouvelle élève arrive dans sa classe, Victoire. Sa gaieté et sa pétulance vont illuminer la vie d’Ernest. Drôle et pétillant comme l'ouragan qu'est Victoire dans la vie monotone d'Ernest.

Loïs LOWRY, Passeuse de rêves

Les passeurs de rêves viennent la nuit dans les maisons toucher les objets pour créer de doux rêves qu'ils offrent aux dormeurs. Petite est une jeune passeuse, douée, espiègle et curieuse. Elle travaille dans une maison où est recueilli le jeune John, un garçon qui a beaucoup souffert et fait une proie facile pour les Saboteurs,  maîtres des cauchemars. Un récit poétique, court, attachant, qui offre une vision positive de la vie. Une pépite.

Valérie SIGWARD, Les bizarres

Une nuit, où il ne parvient pas à trouver le sommeil, Thibault aperçoit, à la fenêtre du pavillon situé en face de celui de ses parents, une fille de son âge qui regarde les étoiles. Mais, soudain, un homme fait irruption pour éteindre la lumière. Il n'en faut pas plus à Thibault et à ses deux amis, Ginou et Dialo, pour se lancer dans une enquête qui va les mener de surprise en surprise et leur montrer qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Un récit policier intelligent et drôle.

22:16 Écrit par Vega dans Français Sixième | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

08 octobre 2014

Père et fils ??

image.jpg Qui sont ces deux êtres représentés sur ce vase grec ? On dirait un père et son fils, mais peut être pas ...

05 octobre 2014

Les lieux de spectacle en Campanie : le théâtre de Pompéi

Salve, 

Nous partons aujourd'hui à Pompéi et Pouzzoles découvrir les points communs et surtout les différences entre théâtre et amphithéâtre.

Comme pour toute question, il est intéressant de remonter à l'origine des mots. Point commun évident : l'étymologie, qui est grecque - on reconnait le th qui correspond au theta grec-. Le mot theatrum signifie "le lieu où l'on regarde un spectacle". Ce sont donc des lieux de spectacle, mais on ne va pas voir du tout les mêmes choses : le théâtre montre des comédies et des tragédies tandis que l'amphithéâtre accueille des combats de gladiateurs, avec ou sans animaux.

Le théâtre de Pompéi est construit en s'adaptant à la disposition naturelle du lieu, comme les théâtres grecs ; on voyait ainsi au fond le paysage de la campagne et le Vésuve. Quant à son architecture, c'est un modèle de théâtre romain

theatre-pompei.jpgsource de l'image

On y retrouve les éléments suivants :

1 - le mur de scène, frons scaenae, ornée de colonnes,  qui offrait un décor permettant  à toutes les pièces d'utiliser des machineries et des trucages dont les Romains raffolaient. Le frons scaenae est percé de trois portes pour faire entrer et sortir les acteurs ;

2 - le devant de la scène ou proscenium, estrade large et basse sur laquelle jouaient les acteurs ;

3 - le pulpitum , tréteaux ou base du proscenium ;

4 - l'orchestra, espace semi-circulaire hérité du théâtre grec ; ce sont les officiels qui y prennent place, les sénateurs (senatores), les consuls ;

5 - la cavea, gradins disposés en hémicycle où s'asseyait le public. Il ne reste que l'ima cavea, les gradins inférieur, où étaient logés les plus riches et les plus importants dans l'ordre social : sénateurs (senatores) et chevaliers (équités). Au milieu se tenaient les citoyens, en haut le peuple.

6 - les vomitoria, galeries en réseau qui permettaient d'accéder aux gradins de la cavea en descendant ensuite des escaliers.

Ce théâtre pouvait contenir 5000 spectateurs.

Exercice : sur le document 1, indique la légende en recopiant les mots en gras et reporte sur l'image les numéros correspondant aux parties du théâtre romain.

Il existe un autre théâtre à Pompéi, plus petit, l'Odéon, où se jouaient les spectacles lyriques : des recitationes publiques de poèmes accompagnés de musique.

odeon-pompei.jpgsource de l'image

Synthèse personnelle : à l'aide d'une carte heuristique, de schémas, de dessins ou d'un paragraphe, note sur ton cahier ce que tu as retenu.

02 octobre 2014

Vocabulaire latin de base : les mots à connaître en fin de 5e

Salve,

pour t'aider à inventer textes, phrases et histoires en latin, voici la liste des mots à connaître en fin de 5e/ début de 4e. Utilise-les à ta guise, tu en apprendras d'autres cette année et je les classerai dans un nouvel article.

En bleu foncé : les noms ; ils se présentent sous la forme habituelle : nominatif, génitif, genre et sens.

— Acies, aciei, f., « ligne de bataille » ; 
─ adulescens, adulescentis, m., « jeune homme » ; 
─ ætas, ætatis, f., « vie, âge, époque » ; 
─ ager, agri, m., « champ » ; 
─ agmen, agminis, n., « armée en marche, colonne de soldats » ; 
─ animus, animi, m., « esprit, courage » ; 
─ annus, anni, m., « année » ; 
─ aqua, aquæ, f., « eau » ; 
─ ara, aræ, f. « autel » ; 
─ arma, armorum, n., « armes » ; 
─ augur, auguris, m., « augure » ; 
─ avis, avis, m., « oiseau » ; 
─ auspicium, auspicii, n., « auspice » ; 
─ avus, avi, m., « grand-père, aïeul » ; 
─ bellum, belli, n., « guerre » ; 
─ cædes, cædis, f., « meurtre, massacre » ; 
─ cælum, cæli, n., « ciel » ; 
─ campus, campi, m., « plaine, champ » ; 
─ castra, castrorum, n., « camp militaire » ; 
─ centurio, centurionis, m., « centurion » ; 
─ civis, civis, m., « citoyen » ; 
─ civitas, civitatis, f., « cité » ; 
─ clades, cladis, f., « blessure, perte, désastre » ; 
─ conjux, conjugis, m. ou f., « époux, épouse » ; 
─ consilium, consilii, n., « conseil, avis, projet » ; 
─ consul, consulis, m., « consul » ; 
─ corpus, corporis, m., « corps » ; 
─ dea, deæ, f., « déesse » ; 
─ deus, dei, m., « dieu » ; 
─ decus, decoris, n., « gloire, honneur » ; 
─ dies, diei, m. et f., « jour » ; 
─ domus, domus, f., « maison » ; 
─ dux, ducis, m., « chef » ; 
─ equus, equi, m., « cheval » ; 
─ fama, famæ, f., « réputation, rumeur » ; 
─ familia, familiæ, f., « famille, maisonnée » ; 
─ fides, fidei, f., « foi, loyauté, promesse » ; 
─ filia, filiæ, f., « fille » ; 
─ filius, filii, m., « fils » ; 
─ fines, finium, f., « frontières, territoire » ; 
─ flumen, fluminis, n., « fleuve » ; 
─ forum, fori, n., « forum » ; 
─ frater, fratris, m., « frère » ; 
─ fuga, fugæ, f., « fuite » ; 
─ gens, gentis, f., « famille, peuple » ; 
─ gloria, gloriæ, f., « gloire, renom » ; 
─ hiems, hiemis, m., « hiver » ; 
─ homo, hominis, m., « homme, humain » ; 
─ hortus, horti, m., « jardin » ; 
─ hostis, hostis, m., « ennemi » ; 
─ ignis, ignis, m., « feu » ; 
─ imago, imaginis, f., « imitation, image » ; 
─ imperator, imperatoris, m., « général en chef » ; 
─ ingenium, ingenii, n., « talent, qualités innées, intelligence » ; 
─ iter, itineris, n., « chemin » ; 
─ juvenis, juvenis, m., « jeune homme » ; 
─ laus, laudis, f., « louange, gloire » ; 
─ legatus, legati, m., « légat, envoyé » ; 
─ legio, legionis, f., « légion » ; 
─ lex, legis, f., « loi » ; 
─ liberi, liberorum, « enfants » ; 
─ locus, loci, m., « lieu, endroit » ; 
─ mare, maris, n., « mer » ; 
─ mater, matris, f., « mère » ; 
─ miles, militis, m., « soldat » ; 
─ moenia, moenium, « murs, murailles » ; 
─ mors, mortis, f., « mort » ; 
─ mulier, mulieris, f., « femme (♀) » ; 
─ navis, navis, f., « navire » ; 
─ nomen, nominis, n., « nom » ; 
─ nox, noctis, f., « nuit » ; 
─ numen, numinis, n., « volonté (des dieux), puissance divine » ; 
─ oppidum, oppidi, n., « place forte, oppidum » ; 
─ pars, partis, f., « partie, côté » ; 
─ pater, patris, m., « père » ; 
─ patria, patriæ, f., « patrie » ; 
─ pax, pacis, f., « paix » ; 
─ penates, penatium, m., « Pénates » ; 
─ pes, pedis, m., « pied » ; 
─ piscis, piscis, m., « poisson » ; 
─ populus, populi, m., « peuple » ; 
─ præda, prædæ, f., « butin, proie » ; 
─ preces, precum, f., « prières » ; 
─ proelium, proelii, n., « combat » ; 
─ puella, puellæ, f., « fille, jeune fille » ; 
─ puer, pueri, m., « enfant, jeune esclave » ; 
─ pugna, pugnæ, f., « bataille, combat » ; 
─ res publica, rei publicæ, f., « république » ; 
─ rex, regis, m., « roi » ; 
─ sacerdos, sacerdotis, m., « prêtre » ; 
─ Senatus, Senatus, m., « Sénat » ; 
─ senex, senis, m., « vieillard » ; 
─ servus, servi, m., « esclave » ; 
─ signum, signi, n., « signe, enseigne » ; 
─ silva, silvæ, f., « forêt » ; 
─ socius, socii, m., « allié, associé » ; 
─ soror, sororis, f., « sœur » ; 
─ spatium, spatii, n., « espace, distance » ; 
─ templum, templi, n., « temple » ; 
─ tempus, temporis, n., « moment, temps 
─ terra, terræ, f., « terre » ; 
─ unda, undæ, f., « eau » ; 
─ urbs, urbis, f., « ville » ; 
─ uxor, uxoris, f., « épouse, femme » ; 
─ ver, veris, n., « printemps » ; 
─ via, viæ, f., « voie, route » ; 
─ victoria, victoriæ, f., « victoire » ; 
─ vir, viri, m., « homme (♂) » ; 
─ virtus, virtutis, f., « courage » 
─ vita, vitæ, f., « vie » ; 
─ vitium, vitii, n., « vice, défaut ».

 

En bordeaux, les adjectifs qualificatifs : ils se présentent avec trois formes : le masculin, le féminin puis le neutre. Les adjectifs en us, -a, -um font partie de la première classe et se déclinent sur le modèle de la 1ère et 2e conjugaison (modèle : rosa et domnius, templum). Les adjectifs en is (m. et f.) et -e (n.) appartiennent à la 2e déclinaison et se déclinent sur le modèle de consul, -lis pour les m.et f. et sur le modèle de mare, maris pour les neutres.

 

─ Augustus, augusta, augustum, « sacré, majestueux » ; 
─ bonus, bona, bonum, « bon » ; 
─ clarus, clara, clarum, « célèbre » ; 
─ dignus, digna, dignum, « digne » ; 
─ divus, diva, divum, « divin » ; 
─ felix (felicis), felice « heureux » ; 
─ fortis, fortis, forte, « fort, courageux » ; 
─ impius, impia, impium, « impie, sacrilège » ; 
─ magnus, magna, magnum, « grand » ; 
─ malus, mala, malum, « mauvais » ; 
─ multi, multæ, multa, « beaucoup de…, nombreux » ; 
─ omnis, omnis, omne, « tout » ; 
─ optimus, optima, optimum, « très bon, meilleur » ; 
─ pauci, paucæ, pauca, « peu de…, peu nombreux » ; 
─ pius, pia, pium, « pieux, juste » ; 
─ pulcher, pulchra, pulchrum, « beau » ; 
─ sacer, sacra, sacrum, « sacré » ; 
─ sanctus, sancta, sanctum, « sacré, saint ».

En vert, les verbes, qui se présentent par les 5 temps primitifs :

présent de l'indicatif 1ère personne, présent de l'indicatif 2e personne, infinitif présent, parfait de l'indicatif 1ère personne et enfin supin. (Le symbole Ø signifie qu'il n'y a pas de supin au verbe).

─ Abeo, -is, -ire, abii, abitum, « s’éloigner, partir » ; 
─ adeo, -is, -ire, adii, aditum, « aller à, vers » ; 
─ ago, -is, -ere, egi, actum, « conduire, amener, faire, agir » ; 
─ amo, -as, -are, -avi, -atum, « aimer, être amoureux » ; 
─ audio, -is, -ire, audivi, auditum, « entendre, entendre dire, écouter » ; 
─ capio, -is, -ere, cepi, captum, « prendre » ; 
─ cedo, -is, -ere, cessi, cessum, « marcher, s’en aller, céder, concéder » ; 
─ certo, -as, -are, -avi, -atum, « combattre, concourir » ; 
─ cogito, -as, -are, -avi, -atum, « penser, réfléchir » ; 
─ cogo, -is, -ere, coegi, coactum, « réunir, forcer » ; 
─ colo, -is, -ere, colui, cultum, « honorer, cultiver, habiter » ; 
─ condo, -is, -ere, condidi, conditum, « cacher, enterrer, fonder (une ville) » ; 
─ credo, -is, -ere, credidi, creditum, « croire » ; 
─ curo, -as, -are, -avi, -atum, « se charger de, prendre soin de » ; 
─ dico, -is, -ere, dixi, dictum, « dire, raconter, établir, vouloir dire » ; 
─ do, das, dare, dedi, datum, « donner » ; 
─ eo, is, ire, i(v)i, itum, « aller » ; 
─ facio, -is, -ere, feci, factum, « faire » ; 
─ fugio, -is, -ere, fugi, Ø: « s’enfuir, fuir » ; 
─ gero, -is, -ere, gessi, gestum, « porter, faire » ; 
─ habeo, -es, -ere, habui, habitum, « avoir, tenir, considérer comme » ; 
─ inquit, « dit-il, dit-elle » ; 
─ jubeo, -es, -ere, jussi, jussum, « ordonner » ; 
─ laudo, -as, -are, -avi, -atum, « louer, approuver » ; 
─ lego, -is, -ere, legi, lectum, « cueillir, choisir, lire » ; 
─ metuo, -is, -ere, metui, metutum, « craindre » ; 
─ mitto, -is, -ere, misi, missum, « envoyer, jeter, lancer » ; 
─ moveo, -es, -ere, movi, motum, « déplacer, émouvoir » ; 
─ oro, -as, -are, -avi, -atum, « prier » ; 
─ pervenio, -is, -ire, perveni, perventum, « parvenir » ; 
─ peto, -is, -ere, petivi, petitum, « chercher à atteindre, attaquer, chercher à obtenir, demander » ; 
─ pono, -is, -ere, posui, positum, « poser, déposer, placer, établir » ; 
─ possum, potes, posse, potui, « pouvoir » ; 
─ pugno, -as, -are, -avi, -atum, « combattre » ; 
─ puto, -as, -are, -avi, -atum, « estimer, penser, croire, supposer » ; 
─ rapio, -is, -ere, rapui, raptum, « emporter, ravir, se saisir vivement de » ; 
─ rogo, -as, -are, -avi, -atum, « demander » ; 
─ servo, -as, -are, -avi, -atum, « veiller sur, sauver » ; 
─ sum, es, esse, fui, « être » ; en tête de phrase, « il y a » ; 
─ teneo, -es, -ere, tenui, tentum, « tenir, diriger, garder, maintenir, soutenir, retenir » 
─ venio, -is, -ire, veni, ventum, « venir » ; 
─ video, -es, -ere, vidi, visum, « voir » ; 
─ videor, -eris, -eri, visus sum, « paraître, sembler » ; 
─ vinco, -is, -ere, vici, victum, « vaincre » ; 
─ vivo, -is, -ere, vixi, victum, « vivre » ; 
─ voco, -as, -are, -avi, -atum, « appeler » ; 
─ volo, vis, velle, Ø « vouloir ».

^

 

^

 

 

^

 

21:02 Écrit par Vega dans Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Bruti cuniculi ad theatrum eunt

Salve !

Tu connais les lapins crétins, ces bestioles roses et blanches imprévisibles et farfelues  ? Ils vont au théâtre aujourd'hui. Révisons avec eux la 2e déclinaison, grâce à cette petite histoire en images. La première image est une vidéo  muette en .mov qui fonctionnera bien avec Quick Time sous Mac, ou avec VLC sous PC. A la suite, les images de l'histoire.



 Diapositive1.jpg

 

Diapositive2.jpgDiapositive3.jpg 

Diapositive4.jpg 

Diapositive5.jpg  

Diapositive6.jpg 

Diapositive7.jpg 

Diapositive8.jpg

18:43 Écrit par Vega dans Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |