Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 novembre 2014

Paestum, une cité grecque en terre italienne

Salve,

Nous sommes allés visiter Paestum mardi 14 Octobre dans l'après-midi. Le terme d'enchantement n'est pas trop fort pour décrire ce que nous avons pu ressentir. La taille gigantesque des temples, échelle divine au milieu des humains, le cadre bucolique, la taille de l'ancienne cité grecque, plus d'un kilomètre et demi entre le temple d'Athéna et celui d'Héra, la plongée dans le temps archéologique, tout concourt à nous faire croire à un sortilège.

Voici quelques images que j'en rapporte : celles du temple d'Athéna pour commencer.

 

image.jpg La façade hexastyle (à six colonnes, du grec hexa, six et stylos, colonne) du temple est bien visible sur cette photo, de même que son caractère périptère : il est entièrement entouré de colonnes.


image.jpg
Quelques centaines de mètres plus loin, nous découvrons le temple de Poséidon. On distingue très nettement le pronaos, une seconde colonnade à l'intérieur du temple, qui servait de vestibule à la demeure du dieu, le naos (en grec) ou la cella ( en latin).image.jpg
image.jpg
Dans l'étude des realia  antiques, c'est difficile de prendre conscience des dimensions des objets quand on n'a que des ruines pour se faire une idée. A Paestum, le visiteur n'a pas ce problème. Les temples sont dans un état de conservation qui permet de se rendre vraiment compte du rapport entre l'être humain et la divinité, et notamment du rapport de taille. Vous voyez ces petits êtres qui n'atteignent même pas la dernière marche du temple de Poséidon ? Un humain, c'est ça. Imaginez la statue gigantesque qui devait se trouver dans la cella : ce vertige qui vous saisit, les Romains avaient un mot particulier pour le nommer : ils l'appelaient la religio, un sentiment proche du respectus.image.jpg

Les commentaires sont fermés.