Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 janvier 2013

L'enlèvement des Sabines

Romulus vient de fonder Rome. Soucieux d'assurer sa descendance et de peupler sa ville, il se heurte à un gros problème : il a des Romains, aucune Romaine.  La solution : un enlèvement collectif. Il décide donc d'organiser de grands jeux ; les Romains invitent leurs voisins les Sabins, enlèvent les jeunes femmes et mettent en fuite les hommes. Trois ans plus tard, les Sabins prennent leur revanche et attaquent Rome pour reprendre leurs femmes. Mais Hersilia, fille du roi Tatius et femme de Romulus, s'interpose. Les Sabines, devenues Romaines, ne veulent pas que s'entretuent leurs pères et leurs maris. La paix est donc scellée entre les deux peuples.

sala8_cortona_sabine.jpg
Pietro da Cortona, L'Enlèvement des Sabines, huile  sur toile, 280,5 x 426 cm, Pinacoteca capitolina, Rome.
crédit photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cortona_Rape_of_the_Sabine_Women_01.jpg
 
Cet Enlèvement des Sabines est peint par Pietro Berettini "da Cortona", né à Cortona en 1597 et mort à Rome en 1669. Cortona représente le moment de l'enlèvement des jeunes filles sabines par Romulus et ses compagnons. On reconnaît le Romain à ses attributs guerriers traditionnels : le casque, le vêtement militaire, le glaive, les caligae, les enseignes avec l'aigle.
Le tableau est construit sur un rythme 1/3, 2/3. A droite, la scène d'enlèvement s'inscrit dans un triangle classiquement et statiquement posé sur sa base. Le tableau est visible à la Pinacoteca Capitolina de Rome.
 
 
 
Voici une autre version du même instant peinte par Nicolas Poussin vers 1637- 1638 et conservée au musée du Louvre à Paris :
poussin_sabines.jpg
Nicolas Poussin, L'Enlèvement des Sabines, 1637-38, Musée du Louvre, Paris.
crédit photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Nicolas_Poussin_-_L%27enlèvement_des_Sabines,_1637-38.jpg
Romulus se tient à gauche du tableau, debout, drapé dans sa cape- toge rouge et domine les événements. Poussin l'a peint dans une pose qui dérive directement de l'art de la statuaire impériale antique, sans se soucier de la correspondance strictement chronologique mais en cherchant à rendre l'esprit romain antique. Toutefois, il n'est pas statique comme dans les statues antiques. Remarquez la position de ses pieds : il est en équilibre sur le pied gauche.

Au centre, c'est la panique. Comment Poussin la retranscrit- il ?
Hommes et femmes fuient dans tous les sens, masculin et féminin sont entremêlés, les corps fusionnent . Les matières souples volent au vent La position de chaque corps est dans un équilibre franchement instable, les membres sont fléchis : il a dû être difficile aux modèles de garder la pose longtemps. Essayez pour voir ! Même le cheval blanc est représenté en appui sur ses deux jambes arrière, cabré. Chaque personnage est donc représenté en mouvement, comme si le peintre avait capté au vol un instantané de la scène.
Sur les visages sont peintes toutes les nuances de l'effroi, de l'étonnement, de la douleur attendues dans une scène de panique : les expressions du visage sont mobiles et très diverses.
Poussin a peint en outre trois couples de Romains en train d'enlever une Sabine, les trois pouvant s'inscrire dans un triangle.
Devant, à droite, un Romain intercepte une jeune femme dans sa course. A gauche, un autre la soulève dans ses bras. Au centre, à l'arrière-plan, un troisième soulève sa captive beaucoup plus haut : ce sont 3 étapes successives du même mouvement, comme s'il était décomposé. Autrement dit, l'ancêtre du dessin animé ! Le tout est placé devant un fond architectural en perspective avec un point de fuite situé entre les deux bâtiments, de façon à créer l'illusion de la profondeur de champ (la fameuse 3ème dimension).
Les personnages sont enclos dans deux diagonales qui partent des extrémités basses du tableau pour se rejoindre dans le paysage, accentuant l'effet dynamique du tableau.
 
 
Voici enfin une version de David qui date du XIXe  également conservée au musée du Louvre à Paris.
 
 
 
 
 
davidsabines.jpg
Jacques-Louis David, L'intervention des Sabines, 1799, Musée du Louvre, Paris
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_Intervention_of_the_Sabine_Women.jpg

Dans ce tableau, les Sabins ont décidé de venir reprendre les Sabines précédemment enlevées. David a choisi l'instant où Hersilia s'interpose entre les combattants  pour demander la paix. Son père, Tatius, roi des Sabins est à gauche ; son mari, Romulus, roi de Rome, à droite, est aisément reconnaissable au symbole de la Louve et des deux jumeaux qu'il porte sur son bouclier .

Vêtue de blanc, les bras écartés, Hersilia, inscrite dans un triangle posé sur la pointe, concentre l'attention des acteurs du tableau comme celle des spectateurs. A ses pieds, une femme montre ses enfants, une autre se jette aux pieds du combattant, une troisième implore du regard le roi de Rome.

Le tableau évoque les conséquences heureuses de cette action : un guerrier remet son glaive dans son fourreau ; des mains se lèvent, des casques sont brandis en signe de paix : la guerre est finie. Contrairement aux précédents tableaux de David (voir par exemple le Serment des Horaces), les femmes tiennent ici le rôle principal dans l'histoire et dans les proportions du tableau.

Pas d'effet de perspective ici. Les monuments sont peints " à plat ", en ligne, comme dans une fresque. La représentation nue des guerriers accentue l'effet de peinture à l'antique voulue par David.

 

10 janvier 2013

Travail de traduction : méthode pour tous les groupes

Lorsque vous avez décidé du texte sur lequel vous allez travailler, ouvrez un document texte, nommez-le par le nom de l'empereur-votreprénom et enregistrez-le dans travaux d'élèves 2012-2013>votre classe avec l'extension.doc

Ensuite repérez les morceaux à traduire, copiez-les et collez-les dans votre document.

ouvrez Collatinus, collez le texte et cliquez sur Omnia lemmatizare.

Lisez attentivement le texte avec la partie traduite, puis colorez les groupes de mots selon leur fonction / leur cas, selon le codage suivant :

en vert, le nominatif

en jaune ocre, le génitif, 

en bleu l'accusatif

en violet l'ablatif

en rouge les verbes

Vous faites ainsi la construction grammaticale du texte.

Quand vous l'aurez terminée, copiez/collez-la sur une page piratepad au nom de votre empereur, avec le titre du texte, (une seule par texte / par groupe) puis engagez-vous dans la traduction à l'aide du vocabulaire trouvé sur Collatinus. 

L'usage du chat est interdit.

21:53 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Vices impériaux : travail de traduction 3 : Néron, la victoire à tout prix

Extrait de Suétone, Vies des Douze Césars, Vita Neronis, XXIV

XXIV, 2 ● Victorem autem se ipse pronuntiabat; qua de causa et praeconio ubique contendit.

(2) ● Phrase à traduire

Et c’est pour cette raison qu’en tous lieux il participa également aux concours de proclamation.

3 ● Ac ne cuius alterius hieronicarum memoria aut uestigium exstaret usquam, subuerti et unco trahi abjicique in latrinas omnium statuas et imagines imperauit.

(3) Et pour que nulle part ne subsiste le souvenir ou la trace d’aucun autre des vainqueurs, il ordonna que les statues et les portraits de tous ceux-ci soient abattus et traînés avec un croc dans les latrines.

4 ● Aurigauit quoque plurifariam, Olympiis uero etiam decemiugem, quamuis id ipsum in rege Mithridate carmine quodam suo reprehendisset; sed excussus curru ac rursus repositus, cum perdurare non posset, destitit ante decursum; neque eo setius coronatus est. (4) Il conduisit aussi des chars en divers endroits et même à Olympie un attelage de dix chevaux, bien qu’il ait reproché cela même au roi Mithridate dans un de ses chants ; mais renversé de son char et replacé sur celui-ci, comme il ne pouvait pas poursuivre la course, il abandonna avant la fin. Et il n'en fut pas moins couronné !
XXV, 1 ● Reuersus e Graecia Neapolim, quod in ea primum artem protulerat, albis equis introiit disjecta parte muri, ut mos hieronicarum est;
 à traduire
4 ● Sacras coronas in cubiculis circum lectos posuit, item statuas suas citharoedico habitu, qua nota* etiam nummum percussit.

 à traduire

qua nota* -> image avec laquelle

21:39 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Vices impériaux : travail de traduction 4: monstrueux Domitien

Extrait de Eutrope, Domitien, VII, 15

 

[VII,15] Domitianus mox accepit imperium, frater ipsius Titi junior, Neroni aut Caligulae aut Tiberio similior quam patri uel fratri suo.

 Phrase à traduire

Primis tamen annis moderatus in imperio fuit, mox ad ingentia uitia progressus libidinis, iracundiae, crudelitatis, auaritiae tantum in se odii concitauit, ut merita et patris et fratris aboleret. Interfecit nobilissimos e senatu.
Si dans les premières années il fut modéré dans l'exercice du pouvoir, s’abandonnant bientôt aux vices les plus monstrueux de la débauche, de la colère, de la cruauté, de l'avarice, il souleva contre lui tant de haine qu’il fit oublier les vertus de son père et de son frère. Il fit mettre à mort les plus nobles des sénateurs.
Dominum se et deum primus appellari jussit. Nullam sibi nisi auream et argenteam statuam in Capitolio passus est poni. Consobrinos suos interfecit. Superbia quoque in eo execrabilis fuit.

 Phrase à traduire

Il ne supporta pas qu’on lui élevât au Capitole d’autres statues que des statues d’or et d’argent.

 Phrases à traduire


21:38 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Vices impériaux : travail de traduction : Néron, aussi fou que son oncle

Extrait tiré de Eutrope, Néron, VII, 9

[VII,9] Successit Claudio Nero, Caligulae auunculo suo simillimus, qui Romanum imperium et deformauit et diminuit, inusitatae luxuriae sumptuumque, ut qui exemplo C. Caligulae in calidis et frigidis lauaret unguentis, retibus aureis piscaretur, quae blattinis funibus extrahebat.

[VII,9] À Claude, succèda Néron, semblable en tout point à Caligula son oncle, qui affaiblit et diminua l’empire romain ; il poussa l’excès du luxe et de la dépense jusqu’à se baigner, comme Caïus Caligula, dans des parfums brûlants et glacés; jusqu’à pêcher avec des filets d’or qu’il retirait avec des cordons couleur de pourpre.

Infinitam senatus partem interfecit, bonis omnibus hostis fuit. Ad postremum se tanto dedecore prostituit, ut et saltaret et cantaret in scaena citharoedico habitu uel tragico.

 Phrase à traduire

Enfin il prostitua si honteusement sa dignité, qu’il dansait et chantait sur la scène en costume de citharède ou d’acteur tragique.

Parricidia multa commisit, fratre, uxore, sorore, matre interfectis. Urbem Romam incendit, ut spectaculi eius imaginem cerneret, quali olim Troia capta arserat. Il commit plus d’un parricide, faisant périr son frère, sa femme, sa soeur et sa mère. Il mit le feu à la ville de Rome, pour contempler ainsi l’image du spectacle qu'avait produit l'incendie qui suivit la prise de Troie.

21:33 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Vices impériaux : travail de traduction 1 : Caligula, empereur fantaisiste

Premier texte pour la premère équipe : Caligula ne se refuse aucune fantaisie !

extrait de Suétone, Vita Caligulae, LIII, LIV et LV

LII ● Saepe depictas gemmatasque indutus paenulas, manuleatus et armillatus in publicum processit, aliquando sericatus et cycladatus, nonnunquam socco muliebri ; plerumque vero aurea barba, fulmen tenens aut fuscinam aut caduceum deorum insignia, atque etiam Veneris cultu conspectus est.

1 ● LII ● Souvent il parut en public vêtu de manteaux brodés ornés de pierres précieuses, d’une tunique à manches, et couvert de bracelets, parfois en vêtements de soie et robes à traîne, quelquefois chaussé de pantoufles de femme.

suite du texte à traduire

LIV ● Thraex et auriga, idem cantor atque saltator, battuebat pugnatoriis armis, aurigabat exstructo plurifariam circo ; canendi ac saltandi voluptate efferebatur (…). Saltabat autem nonnunquam etiam noctu.
LIV ● à traduire
LV ● Incitato equo, cujus causa pridie circenses, ne inquietaretur, viciniae silentium per milites indicere solebat, praeter equile marmoreum et praesaepe eburneum praeterque purpurea tegumenta ac monilia e gemmis domum etiam et familiam et supellectilem dedit ; consulatum quoque traditur destinavisse. LV ● À son cheval Incitatus, pour lequel à la veille des courses il avait coutume de faire imposer silence au voisinage par des soldats afin qu’il ne soit pas agité, il donna outre une écurie de marbre et une mangeoire d’ivoire, outre des couvertures de pourpre et des colliers ornés de pierres précieuses, jusqu’à un palais, des esclaves et des meubles. On raconte même qu’il projetait de le faire consul.

21:29 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

07 janvier 2013

Pouvoir et consanguinité : la famille de Néron et Claude

http://helios.fltr.ucl.ac.be/gibaud/SequenceImperator/Seq...

23:45 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

02 décembre 2012

Voir, revoir et savoir la conjugaison

Salvete carissimi discipuli,

Pour jeudi, vous avez donc un crustulum à jouer : celui sur l'indicatif. Avant d'y jouer, je vous offre une aide de jeu : des révisions de conjugaison (gratis. Je sais, vous êtes époustouflés devant tant de générosité. Ne me remerciez pas, je n'y peux rien, je ne le fais même pas exprès, c'est naturel chez moi;-)

A l'indicatif , trois temps se forment sur le radical du présent  : 

le présent, l'imparfait et le futur, 

et trois temps se forment sur le radical du parfait : 

 le parfait, le plus-que parfait et le futur antérieur.

Comment se forment-ils  ? Formules magiques 

Pour le présent :

Radical du présent (se finit par une voyelle a ou e pour la 1è et 2è conjugaison, on ajoute la voyelle de liaison I pour la 3è, 3èmixte et 4è) + terminaison de personne o/s/t/mus/tis/nt

Donc on obtient : 

ama + o/s/t/mus/tis/nt  mais a+o donnent ô noté simplement o : donc amo, amas, amat, amamus, amatis, amant.

2è conjugaison : mone + o/s/t/mus/tis/nt 

3è conjugaison : la présence de la voyelle varie selon les personnes, rappelez-vous notre cours d'il y a deux semaines (et APPRENEZ-LE !)

dic+o

dic+i +s/t/mus/tis

dic+u+nt

3è mixte et 4è :

Capi +o/s/t/mus/tis                             Sci+o/s/t/mus/tis

Capi+u+nt                                           Sci+u+nt

A l'imparfaittrès facile ;

on prend le radical du présent (auquel on ajoute une voyelle -e- pour 3è, 3è mixte et 4è) et le suffixe -BA- + les  terminaisons m/s/t/mus/tis/nt

Soit : AMA +BA + m/s/t/mus/tis/nt

MONE + BA +m/s/t/mus/tis/nt

DIC+E+BA+m/s/t/mus/tis/nt

CAPI+E+BA+m/s/t/mus/tis/nt

SCI+E+BA+m/s/t/mus/tis/nt

le futur : je répète le cours

pour la 1è ET 2è : suffixe B/BI/BU

AMA + B+o=Amabo                                     MONE+B+o=monebo

AMA+BI +s/t/mus/tis                                   MONE + BI +s/t/mus/tis

AMA + BU +nt = amabunt                            MONE + BU+nt = monebunt

 

Pour la 3è, 3è mixte et 4è :radical du présent +suffixe vocalique a/e + terminaisons m/s/t/mus/tis/nt

Ce qui donne :

Dicam                            Capiam                                Sciam

Dices                             Capies                                  Scies

Dicet                              Capiet                                  Sciet

Dicemus                         Capiemus                             Sciemus

Dicetis                            Capietis                                Scietis

Dicent                            Capient                                 Scient

Voilà pour le radical du présent (ou  infectum).

 

Pour les temps formé sur le radical du parfait (ou perfectum), les formules sont plus simples encore (chic ! ) :

Parfait = notre passé simple, j'aimai, tu aimas etc., je fis, tu fis etc. :

  radical du parfait + i +isti+it +imus+istis +erunt

Soit amav + i +isti+it +imus+istis +erunt

monu+ i +isti+it +imus+istis +erunt

dix i +isti+it +imus+istis +erunt

Cep+ i +isti+it +imus+istis +erunt

Sciv (ou sci, sans le v) + i +isti+it +imus+istis +erunt


plus que parfait = j'avais aimé, tu avais aimé

radical du parfait + verbe être à l'imparfait :

eram/eras/erat/eramus/eratis/erant

Donc on obtient :

amav+eram/eras/erat/eramus/eratis/erant

Monu+eram/eras/erat/eramus/eratis/erant

Dix+eram/eras/erat/eramus/eratis/erant

Cep+eram/eras/erat/eramus/eratis/erant

Sciv+eram/eras/erat/eramus/eratis/erant

 futur antérieur = j'aurai aimé, tu auras aimé etc. :

radical du parfait + futur du verbe être, ero,eris, erit, erimus, eritis, erint (attention à cette dernière : ce n'est pas le vrai futur de ero qui est erunt, mais cette terminaison est déjà prise par le parfait 3èpl et onne va pas faire d'homonymes ! Donc la terminaison suit ses petites copines et prend un -i-.)

Ce qui donne : 

amav+ero,eris, erit, erimus, eritis, erint 

monu+ero,eris, erit, erimus, eritis, erint 

dix+ero,eris, erit, erimus, eritis, erint 

cep+ero,eris, erit, erimus, eritis, erint 

sciv+ero,eris, erit, erimus, eritis, erint 

Voilà, vous savez tout.

Munis de ces aides précieuses que vous allez tous mémoriser (je vous fais confiance, ma foi déplacerait des montagnes) et que vous DEVEZ utiliser pour jouer, c'est à dire CONSULTER OBLIGATOIREMENT AVANT DE RÉPONDRE - suis-je assez claire ?, munis donc de ces aides, jouez et essayez d'obtenir 20 réponses correctes (RECTE) consécutives et dites-moi en commentaires combien de temps il vous a fallu pour y arriver.

23 novembre 2012

Je sais réserver un livre sur le site du CDI

Et comment sais-je le faire ? Grâce à Anissa, qui a eu besoin d'aide et m'en a demandé. Or je ne savais pas, mais :

-j'aime chercher

- j'aime apprendre de nouvelles choses

-j'aime rendre service

Donc j'ai fini par trouver...

Eh bien Anissa, je te remercie publiquement de n'avoir pas su le faire et d'avoir demandé de l'aide, , parce que grâce à toi j'ai pu apprendre quelque chose ! et que tout le monde peut en profiter. Si tu  n'avais rien demandé, je n'aurai rien trouvé et peut-être que personne ne saurait encore faire sa réservation.

Ingrédient nécessaire :

ton identifiant et ton mot de passe, que tu as dû recevoir en début d'année (un petit papier collé dans le carnet sans doute, avec ton n° d'emprunter et un code). Sinon ce n'est pas possible.

Bon, mettons que ce soit possible et que tu aies tes identifiants :

1- en haut de la page du CDI, clique sur "S'authentifier" : dernier onglet rouge  tout en haut à droite. Ensuite renseigne l'écran : l'identifiant est ton n° d'emprunteur et le mot de passe…c'est une combinaison de lettres et de chiffres que je ne connais pas.

2- Puis cherche dans la base du CDI ce que tu veux,

3- ensuite choisis le livre qui t'intéresse et clique sur le titre. Tu accèdes alors à la page du livre.

4 - Dans le milieu du cadre grisé, clique sur +Réserver ce document.

5- quand la fenêtre de confirmation s'ouvre, clique sur OK. Tu reviens à l'écran qui te dit "Réservation enregistrée"

ET voilou ;-)

05 novembre 2012

un jeu pour apprendre le vocabulaire latin


More flashcards and educational activitites at StudyStack.comComme je sais que vous êtes très joueurs, j'ai préparé un jeu de fiches à partir de la première liste de vocabulaire que l'on apprend en 5è, grâce au site www.studystack.com

Les règles pour y jouer sont très variées : la plus simple est un jeu de vérification. Quand vous voyez les cartes affichées, vous devez trouver à haute voix et sans erreur leur traduction. Si vous avez tout juste, vous gissez la fiche-mot dans le rectangle vert. S'il y a une erreur, vous la glissez dans le rouge. A la fin du stock de fiches (il doit y en avoir une quinzaine dans celui-ci), votre score s'affiche. Vous pouvez alors au choix arrêter et revenir jouer le lendemain, ou continuer pour tout mettre dans le rectangle vert. 

L'intérêt de cette pratique, si elle est quotidienne, c'est qu'elle prend très peu de temps et vous permet d'apprendre et de réviser vos mots. Vous pouvez aussi ne venir que de temps en temps pour savoir où vous en êtes…

Si les jeux ci-dessous apparaissent coupés, voici le lien direct de la page : 

http://www.studystack.com/flashcard-1058213



More flashcards and educational activitites at StudyStack.com


More flashcards and educational activitites at StudyStack.com

Ca, c'était donc la règle de jeu basique. Mais une fois que ces fiches sont faites, on peut jouer à des tas de jeux de mots !  par exemple des mots à associer, ou des mots dont les syllabes ont été découpées, des jeux de pendu etc. 

Faites des essais, dites-moi à quoi vous avez joué et si cela améliore vos connaissances et votre envie d'apprendre !

 

Flashcards and educational games by StudyStack

 

 

 

15:41 Écrit par Vega dans Latin 3ème, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

04 octobre 2012

Sciences et arts dans l'antiquité autour d' un nombre irrationnel : Φ

Tu viens d'être métamorphosé par Apollon en détective et tu enquêtes sur les secrets des œuvres d'art. Tu vas ainsi accomplir ta première WebQuest. Bonne chance ! bona fortuna ! ΑΓΑΘΗ ΤΥΧΗ, ὰγαθη τὐχη ! Note toutes tes réponses sur ton cahier et que la culture et l'astuce soient avec toi !

1_euro_Italy.png

1- Comment nomme-t-on ce personnage ou ce dessin ? Qui l'a créé ?

 

2- Rends-toi à cette adresse :

http://remacle.org/bloodwolf/erudits/Vitruve/livre3fr.htm

et lis le 1er chapitre,  §1 à 5 (Passe l'introduction). Qui est l'auteur de ce texte ? A quelle époque l'a-t-il écrit ? Que cherche-t-il à prouver ?

Rends- toi ensuite à cette adresse :

http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/788108

Compare maintenant avec le texte de milieu de page : auteur, date, idées émises. Que remarques-tu ?

 

golden-parthenon.jpg

3- Quel est ce temple athénien ? Qui l'a décoré et en a supervisé la construction des statues ? Quelle remarque peux-tu faire en relisant le titre de cet article ?

 

venus02.jpg

4- Ce tableau de Sandro Botticelli, La Naissance de Vénus, mesure 172, 5 sur 278, 05 cm. Fais la divison de L par l : que remarques-tu ? En observant les tracés de construction en jaune, que peux-tu dire sur les places des Vents ? de Vénus ? de la Grâce à droite ?

 

5- Ces 3 œuvres sont nées grâce aux travaux de 2 savants et un technicien de l'Antiquité : Euclide, Pythagore et Vitruve. Leurs recherches ont été diffusées pendant l'Antiquité, le Moyen-Age, la Renaissance jusqu'à notre période contemporaine.

Quel était le domaine de prédilection de Pythagore et Euclide ? A quelle période ont-ils vécu ?

6-Euclide a composé un livre  très célèbre : Les Eléments. Recopie sur ton cahier la définition qu'il donne du nombre Φ et qui se trouve à cette adresse, livre VI, Déf. 3 

http://remacle.org/bloodwolf/erudits/euclide/geometrie6.htm

7- A propos du mot raison : de quel mot latin vient-il ?

Ce mot latin est lui formé sur une racine indo-européenne ra / rhe qui signifie parler et qui a évolué en grec aussi bien qu’en latin. La preuve :

Comment nomme-t-on le professeur des élèves de plus de 15 ans, à qui il apprenait l’art oratoire ?

Quel nom féminin désigne ce même art oratoire ?

Quel nom masculin désigne une démonstration mathématique ou scientifique ?

Cet adjectif caractérise le défaut, propre à certains enfants, de celui qui veut toujours avoir raison en discutant sans cesse et invente de nouvelles raisons de ne pas faire ce qu’on lui demande ?

Toujours péjoratif, le fait de raisonner trop subtilement et d’ergoter sur des détails ?

8- Pythagore n'a pas été qu'un scientifique : il pensait que les nombres guidaient le monde. Quelle est le nom de la secte qu'il a créée ? Comment fonctionnait-elle ? Quel était son symbole et pourquoi ?

Ces pages t'en diront plus :

http://www.math93.com/index.php/histoire-des-maths/les-ma...

http://villemin.gerard.free.fr/Wwwgvmm/Geometri/NbOrEtoi....

27 septembre 2012

Lire en latin : La Première Catilinaire.

L'hiver - 63, le consul Cicéron déjoue un complot qui vise à abattre la République. Il est mené par un sénateur noble, riche, débauché, corrompu, membre du parti des Populares,  du nom de L. Sergius Catilina. Du moins c'est l'opinion de Cicéron à son égard ; le consul n'y va pas par quatre chemins : devant tout le sénat rassemblé, devant Catilina lui-même, il attaque l'ennemi et demande sa tête. Voici un extrait de l'exorde de son discours :

Quousque tandem abutere, Catilina, patientia nostra ? Quamdiu etiam furor iste tuus nos eludet ? Quem ad finem sese effrenata jactabit audacia ?[…] Ô tempora !  ô mores ! Senatus haec intellegit, consul videt, hic tamen vivit. 

Exercice de lecture en latin : copie le texte de Cicéron, (sélectionne, clic droit : copier) ouvre Collatinus, efface le texte de la fenêtre, colle le texte de Cicéron et clique sur "omnia lemmatizare". Puis pointe la souris sur les mots. Bonne lecture !

EDIT : pour t'aider à jouer ce texte, voici une planche extraite de la Chironomia, de John Bulwer, 1644, qui se trouve également dans ton manuel . Elle a l'air toute petite ici mais ne t'y fiepas : un clique et elle s'agrandit. Imite certains de ces gestes, au bon moement bien sûr, et fais vibrer la corde du consul indigné !

 

Chironomia.jpg


19:21 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

20 septembre 2012

Calendrier, Birthday, cumpleaños latinumque

C'est l'Europe dans ce blog, vu le titre. Naturellement, puisqu'on y parle latin et que cette langue a donné naissance à 80% des mots français, à l'espagnol, au roumain, à l'iatlien, au protugais, au provençal, au catalan, au romanche, à l'occitan et à une bonne part, bien que moins importante, des mots anglais, allemands, russes. Mais pas turcs, ni finnois (on ne parle pas le finlandais, sache-le, lecteur cultivé. oN est copain avec la finlandais, on sort avec la Finlandais, mais on parle le finnois. D'ailleurs tu vas le voir très bientôt sur ce blog et sur les murs du collège…suspense insoutenable !)

Or donc, cette introduction européenne m'éloigne à peine de mon but premier : comment veux-tu qu'on te souhaite ton anniversaire si on ne sait pas quand tu es née (e) ?

Alors dis-le. Mais dis-le en latin !

Comment faire ?

Tu connais ta date de naissance.

 Tu sais qu'à Rome on compte les jours qui nous séparent du prochain jour férié (come toi qui comptes les jours avant le week-end ou avnat les vacances).

Les jours fériés sont : le premier du mois : les Kalendae.

Le 5 ou le 7 : les Nonae

Le 13 ou le 15 : les Idus. 

Pour savoir si c'est le 5/13 ou le 7/15, faites appel à Mama Juillo, la vieille grand'mère du calendrier ;-)

A partir de ta date de naissance, compte le nombre de jours qui te restent à parcourir entièrement jusqu'au prochain jour férié. Entièrement c'est à dire en comptant ce jour-ci d'aujourd'hui qui n'est pas fini, puis en ajoutant l'intervalle habituel que nous autres modernes comptons quand nous égrenons le temps qui passe. Autrement dit, entre aujourd'hui 20 septembre et le 1er octobre, jour des Calendes (ou Kalendae) le Romain compte 12 jours (et nous 11 car nous ne comptons que l'intervalle).

Puis tout est une question d'accord : avant la date , c'est ante + tout le Groupe à l'accusatif. Le jour même ou le lendemain, c'est die (le jour même) ou postridie (le lendemain) et tout le reste à l'ablatif. Les noms de mois sont dans le calendrier à cette adresse :

http://lateliercarpediem.midiblogs.com/archive/2009/09/11/la-division-du-temps.html

17:27 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |  Imprimer |

11 septembre 2012

Je sais utiliser Collatinus

Collatinus est un logiciel gratuit créé par un professeur de latin de Poitiers, Yves Ouvrard (gloire à lui. Sisi, vous allez voir…)

Pour télécharger Collatinus sous Windows ou sous Linux : regardez dans la catégorie Catalogue des liens utiles, il y a un lien (actuellement, on en est à la version 9)

Pour télécharger Collatinus sous Mac OS X

 Ce logiciel permet, une fois qu'on a entré du texte dans la case supérieure par tout moyen à votre convenance ( dont le célèbre copier/coller), de pouvoir :

  1. lire en latin (et comprendre, évidemment)
  2. obtenir le vocabulaire comme dans un dictionnaire
  3. obtenir la déclinaison de n'importe quel nom, adjectif ou pronom (le reste ne se décline pas)
  4. obtenir la conjugaison de n'importe quel verbe (le reste ne se conjugue pas)

Je vois vos yeux qui s'arrondissent.

Comment c'est possible ?

Cliquez sur Omnia lemmatizare, puis selon ce que vous voulez faire :(voir la liste ci-dessus ?)

  1. passez la flèche, à l'aide de la souris ou du pad, sur un mot, sans cliquer : une infobulle apparait qui vous donne le sens  tel que vous le trouveriez dans un dictionnaire sans passer quinze minutes à tourner les pages.
  2. Si vous avez cliqué sur Omnia lemmatizare, c'est déjà fait. Choisissez Textus pour voir le vocabulaire dans l'ordre d'apparition du texte et cochez en plus Alphabetice si vous préférez le voir dans l'ordre alphabétique
  3. et 4 : Choisissez Flexio (la case du bas se vide) puis double-cliquez sur un mot du texte et regardez ce qui se passe dans la case du bas.

Et voilà, on applaudit le travail de l'artiste.

Ca ne doit pas vous empêcher de savoir vos déclinaisons, n'est-ce pas ? ;-)

La République romaine tremble.

Dans cette phrase extraite de La Conjuration de Catilina,  Salluste présente ainsi Catilina :

 Catilina, nobili genere natus, fuit magna vi et animi et corporis, sed ingenio malo pravoque […] Hunc post dominationem L. Sullae libido maxima invaserat rei publicae capiendae. […] Incitabant praeterea corrupti civitatis mores, quos pessima ac diversa inter se mala, luxuria atque avaritia, vexabant.

Pour lire le vocabulaire qui te permettra de répondre au questionnaire, copie ce texte, ouvre le logiciel Collatinus et colle-le dans la fenêtre. Le vocabulaire analysé apparaitra sous forme d'infobulles quand tu passeras la souris sur les mots.

Sur ton cahier, note les réponses à ce questionnaire :

1- A quelle classe sociale appartient Catilina ?

2 - Quelles sont ses deux qualités ?

3- Quels sont ses deux défauts ?

4 -Quel désir l'anime ? A partir de quel moment ? Cherche qui est ce personnage, par exemple sur le joli site mythologica.fr. Comme il n'y pas de moteur de recherche, clique sur histoire ancienne >Rome puis dans le menu en haut à droite >Biographie et sélectionne le nom de cette personne dans le menu de gauche

5- Comment Salluste explique-t-il la naissance de ce désir chez Catilina ?

10:30 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

08 septembre 2012

Un crustulum pour démarrer

Salvete les 3è, 

 je vous ai proposé un crustulum très - trop -facile pour démarrer : QVIS QVEM AMAT ?

Pour y jouer, cherchez dans la colonne jaune à gauche "Le latin sur la Toile ", puis cliquez sur :" Exercices: les crustula" et choisissez le niveau débutant . Jouez-y pendant 5 minutes et envoyez-moi le score que vous avez obtenu par commentaire.

Mais comme c'est vraiment très très simple, vous pouvez aussi redémarrer en douceur par un crustulum un peu plus complet, sans tout reprendre non plus : QUIS QUID EST CVIVS ? (qui est le quoi de qui ?) qui vous fera revoir nominatif et génitif, sur la structure X est le Y de Z. Même conditions : 5 minutes de jeu et le score.

On peut y jouer sur ordinateur, iPad mais je n'ai pas testé avec iPod ou téléphone portable. Dites-moi si vous avez réussi (ou pas...)

Valete !

10:23 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook | | |  Imprimer |

03 septembre 2012

Salve ! Quid nomen tibi est ?

Salvete, cari discipuli. Pergrati mihi venitis. ( You're welcome !)

Haec sunt verba ad praesentationem tuam.

Ouverture : « Ego nominor leo ». Se présenter, présenter autrui.

Les relations humaines.

 

Lorsque nous nous rencontrons : Salve Domina ; salvete discipuli.

Lorsque nous nous séparons : Vale Domina ; valete discipuli.

Gratus (a) mihi venis.

Grati (ae) mihi venitis.

 

Je me présente : Ego nominor …..…………………………………………….

Gallicum nomen meum a lingua latina / graeca / germanica / hebraica /celtica / arabe /asiatica natum est.

Mihi nomen latinum est…………………………………………………………………

 Je présente un (e) camarade : Vobis praesento X (accusatif).

 Habitat Augustoritum. Habitat in Augustorito. Incolit Augustoritum. Il / elle habite (à) Limoges.

Sedem Augustoriti collocavit. Il / elle s’est installée à Limoges.

Rusticatur : il vit à la campagne.

Portrait physique : La couleur des cheveux, du plus clair au plus foncé : Flavus, a, um / rubeus, a, um / pullus,a, um / fuscus, a, um.

Barbatus, a  (valable pour la barbe ou la moustache) ≠ imberbis.

Eae capillus promissus est : elle a les cheveux longs.Meus amicus est / Mea amica est. C’est mon ami(e).

Les sentiments : Eum / eam diligo. Je l’aime (d’amitié).

Eum / eam amo. Je l’aime.

Me adjuvat = mihi auxiliatur. Il / elle m’aide.

Ei / eae (datif) credo / confido. J’ai confiance en lui / elle.

Mihi credit /confidit. Il / elle a confiance en moi.

Eo / ea familiariter utor. J'ai des relations amicales avec lui / elle.

Cum X (ablatif) magna mihi est necessitudo. Je suis très lié(e) avec lui/elle.

 

 Animales : Mihi est felis unus (a) : tengo un gato. Eae sunt tres feles. Ella tiene tres gatos.

Ei canis unus est. Eae duo canes sunt et piscis unus.

Ses goûts : Ego equo bene utor. Ille / illa equo bene utitur.

Delectatur a tela,  artibus, musica, cantu,

Cupidissimus(-a) equorum est.  Equis delectatur.

In oculis eum fero. (I love him)

Amore captus(a) sum. ( I am in love)

 

23:10 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |  Imprimer |

10 juillet 2012

Les âges de la vie : une leçon en images

Apprendre sa leçon avec des images, c'est plus facile qu'avec seulement des mots et du texte.

Et avec une carte heuristique en plus, c'est organisé !

Comment fait- on pour apprendre sa leçon avec CA ?

D'abord passez la carte en mode "Pein écran", grâce à l'icône avec les 4 flèches dans la barre noire (c'est comme les vidéos sur Youtube).

Repérez le nombre de mots à connaître et faites le lien à chaque fois entre l'image et le mot latin ( en entier, sans oublier le génitif ni le genre).

Puis quand vous pensez bien connaître votre leçon, fermez les liens qui donnent accès aux mots en cliquant sur la croix : vous ne verrez plus que les images. Essayez de retrouver à l'oral, puis à l'écrit, chaque mot complet. Tout est bon ? Super, laissez dormir, et revenez- y de temps en temps pour faire vivre les connexions entre neurones que vous avez créées, histoire de ne pas oublier.

J'ai fabriqué la carte ci-dessous lors du séminaire européen CIRCÉ en juillet auquel j'ai participé avec 50 collègues de latin et grec venus de toute l'Europe ( nous n'étions que trois Françaises et tous les cours se sont deroulés en anglais). J'ai utiisé le logiciel proposé par mindomo disponible en ligne ou à télécharger sur iPad et qui a une immense supériorité sur tous les autres : il intègre un moteur de recherche par images.

10 juin 2012

Histoire des arts : un moral d'acier pour préparer l'oral

Bonsoir,
Je synthétiserai ici les conseils que je vous ai donnés oralement.
Avant tout, bien sûr qu' il faut avoir appris ses cours. Mais si vous êtes en train de me lire, ca veut dire que vous avez fait votre travail, n'est-ce pas ?

Première chose : confiance en vous. Vous ne partez pas de rien, vous avez vos cours, et vous savez tous parler. Un oral de 5 minutes, finalement, ce n'est pas très long : même durée que pour l'oral de stage en avril. Donc vous pouvez tous y arriver. Chez vous, faites quelques exercices de detente : respirez profondément avec le nez, en gonflant le ventre (et pas les épaules !) et rappelez- vous les exercices de yoga pour se détendre que j'ai enseignés en latin et en théâtre : la détente des articulations, des épaules et du cou.
Arrivez détendu, respirez tranquillement, regardez tranquillement la salle, votre place, le jury dans lez yeux, souriez. Personne ne va vous juger : nous allons évaluer seulement votre travail et vos compétences.

Deuxième chose :Entraînez- vous. La réussite vient avec la multiplication des essais. Revoyez vos leçons, même celles que vous pensez bien savoir. Ce qui est "surappris" resiste mieux à l'oubli.
Préparez - vous en visualisant ce qui va arriver : vous, souriant, en train de parler avec aisance, conviction, culture, et vos profs en face qui approuvent, sourient. Imaginez- vous en train de réussir ! Si vous avez du mal à sortir la tête de vos notes, écrivez les mots importants en gros, sans copier de phrases, et parlez à votre miroir ( il y en a bien un dans la salle de bains...). Vous devez à tout prix parler en vous regardant dans les yeux : ce sont eux le siège de la communication entre humains, c'est grâce à eux que vous pouvez convaincre ou émouvoir autrui et que vous repèrerez les signes d'approbation ou d'inquiétude. Vous êtes interrogés par une terreur ? Imaginez -le ou- la en position difficile, ridicule, pour faire retomber votre tension. ( souvenez- vous de la défense que choisit Neville contre les détraquées dans le 3 eme Harry Potter : il affuble par la pensée le professeur Rogue avec les habits saugrenus de sa grand -mère. )

Ça vous aide ? Vous avez d'autres idées à partager, même si vous n'êtes pas en 3ème ? D'autres inquiétudes à calmer ? Jetez- vous sur les commentaires !


13 mai 2012

-63+14 : Auguste, qui êtes - vous vraiment ? 3- La statue de Prima Porta

Cette statue de marbre date d'entre 20 et 10 av JC. Elle est vraisemblablement une copie d'un original en bronze, àcause de la présence d'un renfort contre le pied droit d'Auguste. Ce renfort ne devait pas exister avec le bronze, qui est creux et donc plus léger et plus facile à stabiliser.
Elle est visible en grand sur le site de Wikipédia en fichier Commons et en plus petit dans votre manuel
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Statue-Augustus.jpg

Je soumets à votre sagacité un petit questionnaire :
À quel rôle bien romain la position d'Auguste fait - elle référence ? Aidez- vous de ses vêtements pour répondre.
À quelle divinité se réfèrent les deux personnages en bas à côté du pied ? ( gros plan disponible ici : http://webserver1.oneonta.edu/faculty/farberas/arth/Image... )
Pourquoi l'empereur est - il représenté nu pieds ?
Faites une recherche sur internet : que s'est il passé lors de la guerre contre les Parthes en -53 ?

Comparons maintenant l'attitude d'Auguste et celle de cette célèbre statue :
http://webserver1.oneonta.edu/faculty/farberas/arth/image...
Au fait, savez - vous quel est son nom et celui de son sculpteur ?
Quels points communs voyez- vous entre les deux statues ? Quelle conclusion en tirez- vous ?