Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 janvier 2015

Latin vivant : Manon récite le prologue de l'Aulularia


podcast

11:21 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

Latin vivant : Louis-Victor dit le prologue de l'Aulularia

Tous au théâtre ! Ecoutez Louis-Victor qui s'amuse à jouer avec son timbre de voix pendant qu'il récite le prologue du Lar familiaris dans l'Aulularia :


podcast

11:14 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Latin vivant : Arthur dit le prologue de l'Aulularia


podcast

11:09 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Latin vivant : le prologue de l'Aulularia de Plaute par Antoine

Ecoutons Antoine dire en latin le prologue de l'Aulularia de Plaute :



podcast

 


podcast

 

 

 

 

07 décembre 2014

Petit vocabulaire supplémentaire pour présenter ta familia

Salve, 

Nous allons bientôt préparer un grand poster de ta famille. Tu es déjà en train de chercher des photos : voici les mots pour le dire :

Des mots pour présenter sa familia

 

Humani :

père

Pater, -tris

Mère

Mater,-tris

Frère

Frater, -tris

Sœur

Soror, sororis

grand-père

Avus, i

Grand-mère

Avia, ae

Servante (femme de ménage)

Ancilla, ae

Fille

Filia,ae

Fils

Filius,i

Belle-mère

Socera,ae

Beau-père

Socer, -eri

esclave

Servus, i

 

Animali

chien

Canis, is

chat

Felis, is

Poisson

Piscis, is

hamster

Cricetus, i

Cheval

Equus, i

 

 

 

des mots pour exprimer la possession :

J'ai : habeo + accusatif

le datif de possession sur le modèle "mihi nomen est " : X est à moi

X singulier + est mihi

X pluriel + sunt mihi

Si tu as besoin d'autres mots de vocabulaire, poste un commentaire pour les demander.

Cura ut optime valeas !

 

18:43 Écrit par Vega dans Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

19 novembre 2014

Arria Marcella : Visite illustrée de Pompei avec Théophile Gautier

Dans la nouvelle de Théophile Gautier  Arria Marcella, qui se déroule à Pompéi au XIXe siècle, le héros Octavien visite Pompéi avec ses amis : en voici l'illustration en photos qui te permettra de voir ce qu'imaginait Gautier en écrivant.

"Il regardait d’un œil effaré ces ornières de char creusées dans le pavage cyclopéen des rues et qui paraissent dater d’hier tant l’empreinte en est fraîche ;photo 4.JPG

 ces inscriptions tracées en lettres rouges, d’un pinceau cursif, sur les parois des murailles : affiches de spectacle, demandes de location, formules votives, enseignes, annonces de toutes sortes, curieuses comme le serait dans deux mille ans, pour les peuples inconnus de l’avenir, un pan de mur de Paris retrouvé avec ses affiches et ses placards ;

photo 2 copie.JPGphoto 3 copie.JPGphoto 4 copie.JPG

 ces maisons aux toits effondrés laissant pénétrer d’un coup d’ œil tous ces mystères d’intérieur, tous ces détails domestiques que négligent les historiens et dont les civilisations emportent le secret avec elles ;pompei,arria marcela,théâtre,inscription,graffiti

ces fontaines à peine taries, ce forum surpris au milieu d’une réparation par la catastrophe, et dont les colonnes, les architraves toutes taillées, toutes sculptées, attendent dans leur pureté d’ arête qu’on les mette en place ;pompei,arria marcela,théâtre,inscription,graffiti

ces temples voués à des dieux passés à l’état mythologique et qui alors n’avaient pas un athée photo 5-1 copie.JPG; ces boutiques où ne manque que le marchand ;

ces cabarets où se voit encore sur le marbre la tache circulaire laissée par la tasse des buveurs ;pompei,arria marcela,théâtre,inscription,graffiti

cette caserne aux colonnes peintes d’ocre et de minium que les soldats ont égratignée de caricatures de combattants, et ces doubles théâtres de drame et de chant juxtaposés, qui pourraient reprendre leurs représentations, si la troupe qui les desservait, réduite à l’état d’argile, n’était pas occupée, peut-être, à luter le bondon d’un tonneau de bière ou à boucher une fente de mur, comme la poussière d’Alexandre et de César, selon la mélancolique réflexion d’Hamlet.

Fabio monta sur le thymelé du théâtre tragique tandis que Octavien et Max grimpaient jusqu’en haut des gradins,photo 5.JPG et là il se mit à débiter avec force gestes les morceaux de poésie qui lui venaient à la tête, au grand effroi des lézards, qui se dispersaient en frétillant de la queue et en se tapissant dans les fentes des assises ruinées ; et quoique les vases d’airain ou de terre, destinés à répercuter les sons, n’existassent plus, sa voix n’en résonnait pas moins pleine et vibrante. 

Toutes photos : ©Véronique Guillaume

18 novembre 2014

A la découverte de la villa de Poppée à Oplontis

     La Villa de l'impératrice Poppée, femme de l'empereur Néron, a été construite au milieu du premier siècle de notre ère et se trouve actuellement dans la ville de Torre Annunziata, au sud du Vésuve, près de la mer, entre le Vésuve et Pompéi. Elle est située dans une rue en pente, près d'une zone militaire qui ne sera jamais l'objet de fouilles. On accède donc au site archéologique par un large escalier qui nous mène directement au jardin de la villa et à l'arrière de la domus.

Voici les photos du jardin actuel, planté de grenadiers comme il devait l'être autrefois d'après les recherches des paléobotanistes :  (toutes photos : ©Véronique Guillaume)

 

photo 1-4.JPG

photo 2-4.JPG 

La grenade est l'un des attributs de Junon, épouse de Jupiter. On retrouvera ce fruit peint à fresque dans de nombreuses pièces de la maison.

photo 3-4.JPG

Nous voici dans le péristyle de la maison, qui donne sur un minuscule espace vert, petit jardin comme un patio, entouré de colonnes,

 

image.jpg

qui donne visuellement sur l'atrium immense. On reconnaît au centre le bassin carré de l'impluvium qui accueillait les eaux de pluie et offrait un coin de fraîcheur à la pièce.

image.jpg

La photo ci-dessus et les deux photos ci-dessous montrent des fresques typiques du IIe style. On y retrouve les couleurs très vives, particulièrement marquées dans cette dodus bien que presque 2000 ans aient passé depuis sa construction,  ainsi que le trompe-l'œil très présent dans  la façon dont les matières sont rendues. Bien que le mur soit peint à fresque, il donne l'impression d'être recouvert de plusieurs plaques de marbre coloré et varié en mosaïque.image.jpg

image.jpg

image.jpg

 Désolée, la photo est de travers ! Nous sommes arrivés dans le caldarium, pièce chaude des bains de la maison. Il était très rare que les maisons romaines possédassent une salle de bains, encore moins des thermes privés comme ici : on y voit  la marque de la richesse et du statut social de la maîtresse de maison, mais aussi le début d'une évolution dans les mentalités qui commence à voir apparaître les thermes privés et les salles de bains individuelles. Ce luxe n'est pas du goût des philosophes de l'époque, comme Sénèque, qui vante dans une lettre à son ami Lucilius la sobriété de la salle de bains campagnarde de Scipion, le grand vainqueur de Carthage (voir le texte latin et sa traduction). Dans ce caldarium, on vient pour avoir chaud et transpirer, sous le regard d'Hercule, dans le décor du jardin des Hespérides. On reconnaît facilement le demi-dieu à la présence de la massue dans sa main gauche et de la peau du lion de Némée qui lui couvre le dos.

photo 1.JPG

 Que raconte cette fresque ? Hercule, le héros fils d'Alcmène et de Jupiter se trouve devant un arbre magnifique, au feuillage léger, comme on en trouve dans le bassin méditerranéen. Il est venu chercher les pommes d'or sur l'ordre de son cousin le roi Eurysthée. C'est une épreuve supplémentaire que lui donne le roi de Mycènes car, parmi les dix autres travaux déjà effectués, Hercule s'est fait aider deux fois, donc huit de ses travaux seulement sont "validés". Eurysthée charge  Hercule de dérober les pommes d'or de ce mystérieux jardin, situé très loin au-delà des terres habitées par les Grecs, aux confins du monde connu, dans une région qu'aucun mortel n'a fréquentée. Hercule part d'abord vers le nord de la Grèce et après un chemin semé de nouvelles épreuves et de héros à aider ou de monstres à affronter, il en vient à délivrer Prométhée qui lui conseille d'aller de l'autre côté de la péninsule ibérique pour rencontrer le géant Atlas. En effet, c'est Atlas qui pourra l'aider à cueillir les pommes, car le jardin est gardé par le serpent Ladon, une forme de dragon qu'Héra a offert aux Hespérides, les filles de l'Occident, pour protéger les pommes de leur jardin. Mais Atlas porte le monde sur ses épaules, et c'est un lourd fardeau qu'il ne peut pas emporter au jardin : il demande donc à Hercule de le remplacer - momentanément, dit-il. Hercule accepte en toute confiance, et Atlas, tout heureux, savoure sa liberté. Il demande tout de même d'abord à Hercule de tuer le serpent effrayant puis cueille les pommes, comme promis,  mais envisage de les rapporter lui-même à Eurysthée. Hercule, qui a bien compris qu'Atlas n'a pas du tout l'intention de récupérer son fardeau, utilise une ruse : il demande à Atlas de reprendre quelques instants sa place, le temps pour Hercule de chercher un coussin pour soulager sa nuque. Mais le héros n'a pas du tout l'intention de faire le travail d'Atlas, et le géant berné s'aperçoit bien vite qu'il est de nouveau obligé, pour toujours, de porter le monde sur ses épaules. 

photo 2.JPG

Voici enfin les pommes tant convoitées : elles sont représentées par des grenades, qui, tout comme le paon, sont des références à  la déesse Junon. 

photo 3.JPG

 

photo 4.JPG

 

photo 5.JPG

 

photo 1-1.JPG

 

photo 1-2.JPG

 

photo 2-1.JPG

 

photo 4-1.JPG

 

photo 5-1.JPG

 

photo 4-3.JPG

Ci-dessus, nous entrons dans la cuisine dont il reste les fourneaux. On chauffait au bois

photo 1-3.JPG

domus,oplontis,hercule,atrium,caldarium,fresquess,junon,pommes d'or,hespérides

 

 

 

 

domus,oplontis,hercule,atrium,caldarium,fresquess,junon,pommes d'or,hespérides

03 novembre 2014

Paestum, une cité grecque en terre italienne

Salve,

Nous sommes allés visiter Paestum mardi 14 Octobre dans l'après-midi. Le terme d'enchantement n'est pas trop fort pour décrire ce que nous avons pu ressentir. La taille gigantesque des temples, échelle divine au milieu des humains, le cadre bucolique, la taille de l'ancienne cité grecque, plus d'un kilomètre et demi entre le temple d'Athéna et celui d'Héra, la plongée dans le temps archéologique, tout concourt à nous faire croire à un sortilège.

Voici quelques images que j'en rapporte : celles du temple d'Athéna pour commencer.

 

image.jpg La façade hexastyle (à six colonnes, du grec hexa, six et stylos, colonne) du temple est bien visible sur cette photo, de même que son caractère périptère : il est entièrement entouré de colonnes.


image.jpg
Quelques centaines de mètres plus loin, nous découvrons le temple de Poséidon. On distingue très nettement le pronaos, une seconde colonnade à l'intérieur du temple, qui servait de vestibule à la demeure du dieu, le naos (en grec) ou la cella ( en latin).image.jpg
image.jpg
Dans l'étude des realia  antiques, c'est difficile de prendre conscience des dimensions des objets quand on n'a que des ruines pour se faire une idée. A Paestum, le visiteur n'a pas ce problème. Les temples sont dans un état de conservation qui permet de se rendre vraiment compte du rapport entre l'être humain et la divinité, et notamment du rapport de taille. Vous voyez ces petits êtres qui n'atteignent même pas la dernière marche du temple de Poséidon ? Un humain, c'est ça. Imaginez la statue gigantesque qui devait se trouver dans la cella : ce vertige qui vous saisit, les Romains avaient un mot particulier pour le nommer : ils l'appelaient la religio, un sentiment proche du respectus.image.jpg

02 novembre 2014

Visite au musée de Naples : la divine collection

Bonjour,

Je partage avec vous les photos que j'ai prises des œuvres du Musée. Pour l'instant elles sont volontairement sans légende : le premier objectif est d'identifier les divinités ci dessous. Le deuxième est le jeu de "A quoi tu penses ? " Essayez de les faire parler, d'imaginer leurs pensées. Vous pouvez répondre par les commentaires en précisant quels indices vous ont aidé à découvrir le dieu ou la déesse : je publierai au fur et à mesure ce que vous proposez dès que l'identification est juste. Bien entendu, concernant leurs pensées, il n'y a pas de mauvaise réponse : tout dépend de votre imagination.

Photo 1

image.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 2

image.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 Photo 3

image.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 Photo 4

 

image.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 Photos 5 et 6

 

image.jpgimage.jpg

08 octobre 2014

Père et fils ??

image.jpg Qui sont ces deux êtres représentés sur ce vase grec ? On dirait un père et son fils, mais peut être pas ...

23 septembre 2014

Des dieux bienveillants

Quels dieux identifies-tu sur cette fresque pompéienne ? Quels indices t'ont mis sur la voie ?

https://www.flickr.com/photos/ckaiserca/8516594320/sizes/...

(clique sur l'image et choisis "taille originale" pour bien voir les détails)

21 septembre 2014

Des serpents à Pompéi

Salve,

que vois-tu représenté sur ces fresques de Pompéi ?

lararium Vettii.jpg  

ici:https://www.flickr.com/photos/70125105@N06/7861981308/

et là ?

bacchus-et-le-vésuve1.jpg 

Quel point commun présentent ces fresques ? Quel adjectif d'origine grecque qualifie cet animal ? Que symbolise-t-il ?

ÉDIT : bien entendu, mes questions concernent cet animal dans ce contexte et dans cette ville, et non en général.

25 août 2014

Ubi est Carolus ? Tutoriel de retouche des images.

Salve, 

Vous avez vu le travail des latinistes de 5e

carolus-arcum.jpg (voir ici, ici, ou bien  encore ), vous aimez jouer à " où est Charlie ? "  et vous souhaitez en faire autant ? Rien de plus simple.

Pour arriver à placer Charlie dans le forum romain, il faudra :

- une image du forum pour servir de fond, 

- une ou plusieurs images de Charlie qu'il faudra rogner et redimensionner pour le mettre à l'échelle des immenses bâtiments romains, en lui conservant une taille humaine.

- superposer deux images distinctes et les "souder" avec le logiciel en ligne pixlr.com

Vous trouverez des images dans cet article : http://lateliercarpediem.midiblogs.com/archive/2014/04/02...

mais vous pouvez en utiliser d'autres de votre cru bien sûr... 

Le tutoriel de prise en main du logiciel est dans le fichier ci-joint : Ubi est Carolus-elève.pdf

Envoyez-moi par mail vos images : si elles sont libres de droit, je les publierai ici. Amusez-vous bien !

06 août 2014

Latin oral, premier cours de l'année : faisons connaissance

Latin  - Première séance : Politesse élémentaire.

I – L’accueil :

Salve : Bonjour (à un/e)

Salvus sis : Bonjour (à un garçon)

Salva sis : Bonjour (à une fille)

Salvi sitis : Bonjour (à plusieurs)

Salvae sitis : Bonjour (à plusieurs filles)

Salvete vos omnes : Bonjour à vous tous.

Quomodo vales / quomodo valetis ? : Comment vas-tu / Comment allez-vous ?

Bene valeo / male valeo / optime valeo / pessime valeo / non ita bene valeo : Je vais bien / mal / très bien / très mal /ça va moyen, ça peut aller.

 

II – La fin du cours :

Vale : Au revoir. (à une/e)

Valete : Au revoir (à plusieurs)

Curate ut valeatis /  Curate quam optime valeatis : Prenez soin de vous. (à plusieurs)

In crastinum (diem) : À demain

In proximum Lunae diem, Martis diem, Mercurii diem, Jovis diem, Veneris diem : À lundi / mardi / mercredi / jeudi / vendredi prochain.

In proximam septimanam : À la semaine prochaine.

 

III – Les présentations et l’appel :

 

Quid nomen tuum est ? Quel est ton nom ?

Quis vocaris, tu ? Comment t’appelles-tu, toi ?

Velisne mihi quis vocaris commemorare, quaeso ? Est-ce que tu veux bien me rappeler comment tu t’appelles, s’il te plaît ?

Meum nomen est Iohannes : mon nom est Jean.

Ego vocor Iohannes / ego nominor Iohannes : Je m’appelle Jean.

Qui es ? Qui es-tu ?

Ego sum magister tuus : Je suis ton professeur.

Ego sum magistra vestra : Je suis votre professeure.

Ego sum discipulus : Je suis un élève. (pour un garçon)

Sum puer : Je suis un garçon.

Ego sum discipula tua : Je suis ton élève. (pour une fille)

Sum puella : Je suis une fille.

Quis abest hodie ? Qui est absent aujourd’hui ?

Adsum : Présent ( = Je suis là)

Nihil abest hodie : Personne n’est absent aujourd’hui.

Abestne Petrus hodie ? Est-ce que Pierre est absent aujourd’hui ?

Abest : Oui, il est absent.

Illum igitur in libello absentem noto : Alors je le note absent sur le billet.

Quis libellum scribit ? Qui écrit le billet ?

IV - Rappels et demandes :

Cave : Attention ( à une seule personne)

Cavete : Attention ( à plusieurs)

Tace : Tais-toi

Tacete : Taisez-vous

Quaeso : S'il te plaît

Gratias ago : Merci

Gratias tibi ago : Je te remercie

Gratias vobis ago : Je vous remercie (à plusieurs personnes)

Gratias plurimas ago / gratias maximas ago : Merci beaucoup

Januam claude : ferme la porte

Fenestram claude : ferme la fenêtre

Libros apertos habete : Ouvrez vos livres.

 

 

14 juin 2014

Les douze travaux d'Hercule, en vases grecs et en anglais

Salve,

Au cours de mes recherches pour l'abécédaire, j'ai découvert sur la base Perseus une suite de reproductions de vases grecs qui racontent les douze travaux d'Hercule , avec de nombreux détails dans le texte anglais. Ainsi,  le lecteur apprend que les pommes d'or du jardin des Hespérides avaient été offertes par Héra à Zeus, en cadeau de mariage ; on imagine donc facilement que la déesse jalouse du nouveau fils de son mari n'allait pas le laisser la déposséder de ses propres offrandes.

Le texte et un détail d'un vase à figures rouges sont ici : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/apples.html

Mais commençons par le début : 

le lion de Némée : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/lion.html

L'hydre de Lerne (qu'Eurysthée n'a pas voulu valider) : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/hydra.html

La biche de Cérynie : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/hind.html

Le sanglier d'Erymanthe : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/boar.html

les Ecuries d'Augias (là non plus, Eurysthée n'a pas voulu le valider, prétextant qu'Hercule s'était fait aider) : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/stables.html

Les Oiseaux du lac Stymphale : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/birds.html

Le taureau de Crète : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/bull.html

Les Juments de Diomède : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/horses.html

La ceinture d'Hippolyte (la reine des amazones) : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/amazon.html

Le troupeau de Géryon : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/cattle.html

Les Pommes d'or des Hespérides : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/apples.html

Le chien Cerbère : http://www.perseus.tufts.edu/Herakles/cerberus.html

14 avril 2014

Le nouveau Collatinus est sorti

Salve, 

Je tire aujourd'hui un grand coup de chapeau à Yves Ouvrard, professeur de latin dans l'académie de Poitiers.

Une énorme mise à jour du logiciel de traduction latine  Collatinus est sortie depuis quelques jours ; il en est  à sa version 10.2. Yves Ouvrard, son inventeur, l'a enrichi de nombreux dictionnaires, dans toutes les langues européennes modernes : anglais, allemand, espagnol, italien, catalan, portugais, et surtout a intégré la consultation du dictionnaire de latin Gaffiot, ainsi qu'un repérage des expressions. Il a conservé les flexions qui permettent de consulter la déclinaison de n'importe quel nom, adjectif ou pronom, ainsi eu la conjugaison active et passive de n'importe quel verbe, ce qui le rend vraiment complet.

La version est disponible pour Windows et pour Mac jusqu'à 10.8, mais pas encore pour linux. Il y travaille encore  un peu.

Il a également changé d'adresse, vous pouvez la télécharger ici : http://outils.biblissima.fr/

12 avril 2014

Mythologie antique et vocabulaire

Salvete les 5e2, 

Nous avons commencé à travailler sur la création d'un abécédaire de la mythologie. Je dresse ici la liste du vocabulaire dont vous pouvez avoir besoin pour parler des divinités que vous avez choisies. Les mots en gras et rouge seront à recopier sur le carnet et à savoir, certains y sont déjà. S'il vous manque des mots, demandez-les moi par commentaire :

parent : parens, parentis, m.

avoir : habeo, es, ere, habui, habitum + acc

ou teneo, es, ere, tenus, tentum (au sens de tenir, occuper, garder)

Pour traduire "X a des enfants," passez par la construction "des enfants sont à X" (au datif)

père : pater, patris, m.

mère : mater, matris, f.

fille : fiia, ae, f

fils : filius, ii, m

enfants : liberi, orum, m (attention, pluriel !)

femme = épouse : conjux, conjugis, f

mari : vir, viri, m

amour : amor, -oris, m

beauté : pulchritudo, -tudinis, f

roi : rex, regis, m

dieu : deus, dei, m

déesse : dea, deae,f (ablatif pluriel deabus)

arc : arcus, arcus, m (accusatif arcum)

flèche : sagitta, ae, f

Enfers : Inferi, inferorum, m (pluriel de la 2e déclinaison)

ciel : caelum, i, n

temple : templum, i, n

chasse : venatio, -tionis, f

nature : natura, ae, f

forêt : silva, ae, f

mer : mare, maris, n

vin : vinum, i, n

bouclier : scutum, i, n ou clipeus, i, m ou clupeus, i, m

Jupiter : Juppiter, Jovis, m

Mercure : Mercurius, Mercurii, m

Pluton : Pluto, Plutonis, m

Apollon : Apollo, Apollonis, m

Neptune : Neptunus, i, m

messager : nuntius, nuntii, m

sandales ailées : talaria, talarium, n.pl. (3e décl ; acc. talaria)

pétase : petasus, i, m (C'est le chapeau de Mercure, à larges bords, que portent les gens de la campagne et les voyageurs)

porter : fero, fers, ferre, tuli, latum

lance : hasta, ae, f

trident : tridens, tridentis, m

la foudre : fulmen, -minis, n 

caducée : caduceus, i, m ou caduceum, i, n

 

11:39 Écrit par Vega dans Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |  Imprimer |

Carolus in foro romano ambulat : l'image de Rébecca

Salve, 

Aujourd'hui, Appoline, Charles,Garance et Rébécca vous proposent de jouer à "Ubi est Carolus ?". Ils ont créé une image du forum romain dans lequel Charlie se promène au milieu de la foule. Saurez-vous le retrouver ? Encore plus fort : saurez-vous le dire en latin ?

Voici le travail de Rébecca :

Rebecca-ubiestcarolus.jpg

10:53 Écrit par Vega dans Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook | | |  Imprimer |

Carolus in foro romano ambulat : l'image de Garance

Salve, 

Aujourd'hui, Appoline, Charles,Garance et Rébécca vous proposent de jouer à "Ubi est Carolus ?". Ils ont créé une image du forum romain dans lequel Charlie se promène au milieu de la foule. Saurez-vous le retrouver ? Encore plus fort : saurez-vous le dire en latin ?

Voici le travail de Garance :

Garance-Charlie.jpg

10:52 Écrit par Vega dans Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | | |  Imprimer |

Carolus in foro romano ambulat : l'image de Charles

Salve, 

Aujourd'hui, Appoline, Charles, Garance et Rébécca vous proposent de jouer à "Ubi est Carolus ?". Ils ont créé une image du forum romain dans lequel Charlie se promène au milieu de la foule. Saurez-vous le retrouver ? Encore plus fort : saurez-vous le dire en latin ?

Voici le travail de Charles :

charles-charlie-forum.jpg

10:50 Écrit par Vega dans Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook | | |  Imprimer |