Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 mai 2015

Coupe des Jeunes Humanistes 2015 : Gloria victoribus !

Les 4e du collège Maupassant ont participé à la Coupe des Jeunes Humanistes de l'Académie de Limoges, comme plusieurs centaines de leurs camarades latinistes de toute la région. Cette année, je suis très fière d'annoncer que deux élèves se sont distingués en obtenant la 10e place : Tom GUERY et Léo LE NESTOUR de 4e3. Félicitations, Tom et Léo ! Laudationes vobis dandae sunt !

Tous les lauréats recevront leur prix lors de la cérémonie Mercredi 20 MAI dans l'amphithéâtre du collège Maurois, à 14h30. (Je sais que vous êtes en Espagne ce jour-là, j'irai chercher vos prix, ou bien vos camarades et vos parents peuvent y aller).

Félicitations également à Clémence BAUDE, lauréate du 14e prix de latin pour le niveau Seconde, ancienne et brillante élève du Collège Maupassant. :) Clémence, si tu repasses par ici, bravo ! sache que je suis très fière de toi !

Vous trouverez en pj le palmarès complet de tous les niveaux en grec et en latin.

Palmarès_LATIN_4e.pdf

Palmarès_LATIN_2de.pdf

Palmarès_GREC_3e.pdf

Palmarès_GREC_1ere.pdf

17:00 Écrit par Vega dans Latin, Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

11 mai 2015

Le théâtre est un genre

A ) Les origines antiques

Remets les éléments suivants à leur place dans le tableau placé en dessous :

- Apparu à la fin -VIe siècle, le genre domine au -Ve siècle

- Apparu en -486, lors des grandes Dyonisies (jeux comiques)

- « Corriger les hommes en les divertissant » Molière, Premier Placet sur Tartuffe

- Culte à Dionysos pour lequel on sacrifie un bouc (tragos en grec)

- Culte à Dionysos avec des cortèges (kômoi), où l'on entend des plaisanteries et des chansons

- Fin funeste, inévitable sanction des erreurs

- Fin heureuse

- « Par la pitié et la crainte [elle] purge ses semblables de ses passions » Aristote, Poétique VI, 2

- Personnages illustres, ils vivent des combats, des passions, des douleurs exceptionnelles

- Plaisanteries grossières, tirades satiriques contre les personnages publics, caricature des dieux

- Récits issus de la mythologie et de l’histoire antique

- Situation familiale associant amour, argent et quiproquos, types sociaux caricaturés, faciles à identifier (père avare, belle-mère acariâtre, etc.)

 

 

La tragédie

La comédie

Origines du genre

 

 

Date de création

 

 

Définition du genre

 

 

Thèmes

 

 

Personnages

 

 

La fin

 

 

 B) Le théâtre en Europe du XVIe au XVIIIe siècle : Commedia dell’arte, Baroque, classicisme

 Complète le tableau ci-dessous qui te permettra d’avoir une vue d’ensemble de ces trois mouvements et des genres théâtraux qu’ils ont produits.

- Apparaît à la fin du XVIe siècle

- Apparaît dans la 2e moitié du XVIIe siècle

- Concerne tous les arts (peinture, sculpture, littérature, architecture, musique)

- Les pièces se caractérisent par des intrigues à rebondissement, un mélange des tons (comique, tragique)

- Les pièces se conforment à la règle des trois unités formulée par le poète français Boileau dans Poétique : « Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli / Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli. »

- Mot d’origine portugaise qui désigne une perle ou une pierre irrégulière

- Mot italien qui signifie « théâtre interprété par des gens de l’art »

- Ne concerne que le théâtre

- Né en Italie, se répand en Europe

- Né en France, il concerne surtout ce pays

- Une règle de bienséance interdit ce qui peut choquer le spectateur (meurtre sur scène par ex.) ainsi que le mélange des genres (comédie, tragédie).

- Uniquement comiques, les pièces se composent de lazzis (plaisanteries burlesques, jeux de mots, grimaces, acrobaties)

 

Conseil : complète le tableau ligne par ligne, tu trouveras plus facilement les réponses.

 

 

Commedia dell’arte

Baroque

Classicisme

Origine du mot

 

 

Mot français qui vient de l’adjectif classique

Apparition du mouvement

Apparaît au XVe siècle

 

 

Lieu de naissance du mouvement

 

Né en Italie, se répand dans toute l’Europe

 

Arts concernés

 

 

Concerne tous les arts (peinture, sculpture, littérature, architecture, musique)

Caractéristiques

Les pièces se fondent sur l’improvisation des acteurs qui travaillent à partir d’une simple trame

 

 

Mélange des genres et des tons

 

On trouve aussi bien des combats à l’épée, des scènes d’amour que des scènes comiques

 

Si le tableau n'apparaît pas bien , tu peux télécharger le document  avec le lien ci-dessous et le compléter :

théâtre 17è.doc 

Le théâtre est un lieu

Les origines antiques : Vocabulaire théâtral 

Rends-toi sur cette page

http://www.latinistes.ch/latin/culture/theatre/theatre_a_...

qui va te permettre de compléter le tableau suivant. Attention, il n'y a pas toujours d'équivalent français et ils ne sont pas donnés dans le document : à toi de les retrouver.

 

Mot grec

Équivalent latin puis équivalent  français

La skéné

 

Le proskenion

 

L’orchestra

 

La thymélé

 

Le parodos

 

 Ensuite rends-toi sur le site du théâtre antique d'Orange (un théâtre gallo-romain)

http://theatre-antique.com/fr/dossiers/theatre-antique?ga...

à l'aide du plan du théâtre dans l'image précédente, retrouve sur les photos :

les gradins

la scène

l'avant scène

le mur de scène

le vomitorium

l'orchestre

01 avril 2015

Réviser la conjugaison latine, infectum et perfectum

Bonsoir, 

 à la demande générale de Ludivine, et Gwégwé et Manon qui se reconnaîtront, voici un récapitulatif en deux cartes heuristiques de la conjugaison infectum et perfectum pour quatre temps : présent, imparfait, parfait et plus-que- parfait, actif et passif. Un clic pour ouvrir dans un nouvel onglet. Bonnes révisions.

La conjugaison latine au perfectum.png

Conjugaison à l'infectum.png

22:40 Écrit par Vega dans Latin, Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

28 janvier 2015

Latin vivant : Manon récite le prologue de l'Aulularia


podcast

11:21 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

Latin vivant : Louis-Victor dit le prologue de l'Aulularia

Tous au théâtre ! Ecoutez Louis-Victor qui s'amuse à jouer avec son timbre de voix pendant qu'il récite le prologue du Lar familiaris dans l'Aulularia :


podcast

11:14 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Latin vivant : Arthur dit le prologue de l'Aulularia


podcast

11:09 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Latin vivant : le prologue de l'Aulularia de Plaute par Antoine

Ecoutons Antoine dire en latin le prologue de l'Aulularia de Plaute :



podcast

 


podcast

 

 

 

 

18 novembre 2014

A la découverte de la villa de Poppée à Oplontis

     La Villa de l'impératrice Poppée, femme de l'empereur Néron, a été construite au milieu du premier siècle de notre ère et se trouve actuellement dans la ville de Torre Annunziata, au sud du Vésuve, près de la mer, entre le Vésuve et Pompéi. Elle est située dans une rue en pente, près d'une zone militaire qui ne sera jamais l'objet de fouilles. On accède donc au site archéologique par un large escalier qui nous mène directement au jardin de la villa et à l'arrière de la domus.

Voici les photos du jardin actuel, planté de grenadiers comme il devait l'être autrefois d'après les recherches des paléobotanistes :  (toutes photos : ©Véronique Guillaume)

 

photo 1-4.JPG

photo 2-4.JPG 

La grenade est l'un des attributs de Junon, épouse de Jupiter. On retrouvera ce fruit peint à fresque dans de nombreuses pièces de la maison.

photo 3-4.JPG

Nous voici dans le péristyle de la maison, qui donne sur un minuscule espace vert, petit jardin comme un patio, entouré de colonnes,

 

image.jpg

qui donne visuellement sur l'atrium immense. On reconnaît au centre le bassin carré de l'impluvium qui accueillait les eaux de pluie et offrait un coin de fraîcheur à la pièce.

image.jpg

La photo ci-dessus et les deux photos ci-dessous montrent des fresques typiques du IIe style. On y retrouve les couleurs très vives, particulièrement marquées dans cette dodus bien que presque 2000 ans aient passé depuis sa construction,  ainsi que le trompe-l'œil très présent dans  la façon dont les matières sont rendues. Bien que le mur soit peint à fresque, il donne l'impression d'être recouvert de plusieurs plaques de marbre coloré et varié en mosaïque.image.jpg

image.jpg

image.jpg

 Désolée, la photo est de travers ! Nous sommes arrivés dans le caldarium, pièce chaude des bains de la maison. Il était très rare que les maisons romaines possédassent une salle de bains, encore moins des thermes privés comme ici : on y voit  la marque de la richesse et du statut social de la maîtresse de maison, mais aussi le début d'une évolution dans les mentalités qui commence à voir apparaître les thermes privés et les salles de bains individuelles. Ce luxe n'est pas du goût des philosophes de l'époque, comme Sénèque, qui vante dans une lettre à son ami Lucilius la sobriété de la salle de bains campagnarde de Scipion, le grand vainqueur de Carthage (voir le texte latin et sa traduction). Dans ce caldarium, on vient pour avoir chaud et transpirer, sous le regard d'Hercule, dans le décor du jardin des Hespérides. On reconnaît facilement le demi-dieu à la présence de la massue dans sa main gauche et de la peau du lion de Némée qui lui couvre le dos.

photo 1.JPG

 Que raconte cette fresque ? Hercule, le héros fils d'Alcmène et de Jupiter se trouve devant un arbre magnifique, au feuillage léger, comme on en trouve dans le bassin méditerranéen. Il est venu chercher les pommes d'or sur l'ordre de son cousin le roi Eurysthée. C'est une épreuve supplémentaire que lui donne le roi de Mycènes car, parmi les dix autres travaux déjà effectués, Hercule s'est fait aider deux fois, donc huit de ses travaux seulement sont "validés". Eurysthée charge  Hercule de dérober les pommes d'or de ce mystérieux jardin, situé très loin au-delà des terres habitées par les Grecs, aux confins du monde connu, dans une région qu'aucun mortel n'a fréquentée. Hercule part d'abord vers le nord de la Grèce et après un chemin semé de nouvelles épreuves et de héros à aider ou de monstres à affronter, il en vient à délivrer Prométhée qui lui conseille d'aller de l'autre côté de la péninsule ibérique pour rencontrer le géant Atlas. En effet, c'est Atlas qui pourra l'aider à cueillir les pommes, car le jardin est gardé par le serpent Ladon, une forme de dragon qu'Héra a offert aux Hespérides, les filles de l'Occident, pour protéger les pommes de leur jardin. Mais Atlas porte le monde sur ses épaules, et c'est un lourd fardeau qu'il ne peut pas emporter au jardin : il demande donc à Hercule de le remplacer - momentanément, dit-il. Hercule accepte en toute confiance, et Atlas, tout heureux, savoure sa liberté. Il demande tout de même d'abord à Hercule de tuer le serpent effrayant puis cueille les pommes, comme promis,  mais envisage de les rapporter lui-même à Eurysthée. Hercule, qui a bien compris qu'Atlas n'a pas du tout l'intention de récupérer son fardeau, utilise une ruse : il demande à Atlas de reprendre quelques instants sa place, le temps pour Hercule de chercher un coussin pour soulager sa nuque. Mais le héros n'a pas du tout l'intention de faire le travail d'Atlas, et le géant berné s'aperçoit bien vite qu'il est de nouveau obligé, pour toujours, de porter le monde sur ses épaules. 

photo 2.JPG

Voici enfin les pommes tant convoitées : elles sont représentées par des grenades, qui, tout comme le paon, sont des références à  la déesse Junon. 

photo 3.JPG

 

photo 4.JPG

 

photo 5.JPG

 

photo 1-1.JPG

 

photo 1-2.JPG

 

photo 2-1.JPG

 

photo 4-1.JPG

 

photo 5-1.JPG

 

photo 4-3.JPG

Ci-dessus, nous entrons dans la cuisine dont il reste les fourneaux. On chauffait au bois

photo 1-3.JPG

domus,oplontis,hercule,atrium,caldarium,fresquess,junon,pommes d'or,hespérides

 

 

 

 

domus,oplontis,hercule,atrium,caldarium,fresquess,junon,pommes d'or,hespérides

20 décembre 2013

En Février, il explosera de nouveau

Paul W.S. ANDERSON a filmé Pompei en 3D : ce péplum américano-allemand raconte quelques jours de cette terrible année 79 av.J.-C., au moment où la ville est à son apogée et où explose le volcan.

En vedette : Kit HARINGTON, le héros qui lutte pour sauver sa bien-aimée.

A voir : Scènes de combats dans l'amphithéâtre, casque de myrmillon, gladiateurs sanguinolents, amour, port et bateaux, explosion de lave et de fumée, reconstitution de la ville et même un tsunami !

Ci-dessus une version plus longue, anglophone ; ci-dessous une version plus courte avec d'autres images, notamment des corps statufiés comme on les voit au musée de Pompei, et sous-titrés en allemand. 



17 janvier 2013

L'enlèvement des Sabines

Romulus vient de fonder Rome. Soucieux d'assurer sa descendance et de peupler sa ville, il se heurte à un gros problème : il a des Romains, aucune Romaine.  La solution : un enlèvement collectif. Il décide donc d'organiser de grands jeux ; les Romains invitent leurs voisins les Sabins, enlèvent les jeunes femmes et mettent en fuite les hommes. Trois ans plus tard, les Sabins prennent leur revanche et attaquent Rome pour reprendre leurs femmes. Mais Hersilia, fille du roi Tatius et femme de Romulus, s'interpose. Les Sabines, devenues Romaines, ne veulent pas que s'entretuent leurs pères et leurs maris. La paix est donc scellée entre les deux peuples.

sala8_cortona_sabine.jpg
Pietro da Cortona, L'Enlèvement des Sabines, huile  sur toile, 280,5 x 426 cm, Pinacoteca capitolina, Rome.
crédit photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cortona_Rape_of_the_Sabine_Women_01.jpg
 
Cet Enlèvement des Sabines est peint par Pietro Berettini "da Cortona", né à Cortona en 1597 et mort à Rome en 1669. Cortona représente le moment de l'enlèvement des jeunes filles sabines par Romulus et ses compagnons. On reconnaît le Romain à ses attributs guerriers traditionnels : le casque, le vêtement militaire, le glaive, les caligae, les enseignes avec l'aigle.
Le tableau est construit sur un rythme 1/3, 2/3. A droite, la scène d'enlèvement s'inscrit dans un triangle classiquement et statiquement posé sur sa base. Le tableau est visible à la Pinacoteca Capitolina de Rome.
 
 
 
Voici une autre version du même instant peinte par Nicolas Poussin vers 1637- 1638 et conservée au musée du Louvre à Paris :
poussin_sabines.jpg
Nicolas Poussin, L'Enlèvement des Sabines, 1637-38, Musée du Louvre, Paris.
crédit photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Nicolas_Poussin_-_L%27enlèvement_des_Sabines,_1637-38.jpg
Romulus se tient à gauche du tableau, debout, drapé dans sa cape- toge rouge et domine les événements. Poussin l'a peint dans une pose qui dérive directement de l'art de la statuaire impériale antique, sans se soucier de la correspondance strictement chronologique mais en cherchant à rendre l'esprit romain antique. Toutefois, il n'est pas statique comme dans les statues antiques. Remarquez la position de ses pieds : il est en équilibre sur le pied gauche.

Au centre, c'est la panique. Comment Poussin la retranscrit- il ?
Hommes et femmes fuient dans tous les sens, masculin et féminin sont entremêlés, les corps fusionnent . Les matières souples volent au vent La position de chaque corps est dans un équilibre franchement instable, les membres sont fléchis : il a dû être difficile aux modèles de garder la pose longtemps. Essayez pour voir ! Même le cheval blanc est représenté en appui sur ses deux jambes arrière, cabré. Chaque personnage est donc représenté en mouvement, comme si le peintre avait capté au vol un instantané de la scène.
Sur les visages sont peintes toutes les nuances de l'effroi, de l'étonnement, de la douleur attendues dans une scène de panique : les expressions du visage sont mobiles et très diverses.
Poussin a peint en outre trois couples de Romains en train d'enlever une Sabine, les trois pouvant s'inscrire dans un triangle.
Devant, à droite, un Romain intercepte une jeune femme dans sa course. A gauche, un autre la soulève dans ses bras. Au centre, à l'arrière-plan, un troisième soulève sa captive beaucoup plus haut : ce sont 3 étapes successives du même mouvement, comme s'il était décomposé. Autrement dit, l'ancêtre du dessin animé ! Le tout est placé devant un fond architectural en perspective avec un point de fuite situé entre les deux bâtiments, de façon à créer l'illusion de la profondeur de champ (la fameuse 3ème dimension).
Les personnages sont enclos dans deux diagonales qui partent des extrémités basses du tableau pour se rejoindre dans le paysage, accentuant l'effet dynamique du tableau.
 
 
Voici enfin une version de David qui date du XIXe  également conservée au musée du Louvre à Paris.
 
 
 
 
 
davidsabines.jpg
Jacques-Louis David, L'intervention des Sabines, 1799, Musée du Louvre, Paris
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_Intervention_of_the_Sabine_Women.jpg

Dans ce tableau, les Sabins ont décidé de venir reprendre les Sabines précédemment enlevées. David a choisi l'instant où Hersilia s'interpose entre les combattants  pour demander la paix. Son père, Tatius, roi des Sabins est à gauche ; son mari, Romulus, roi de Rome, à droite, est aisément reconnaissable au symbole de la Louve et des deux jumeaux qu'il porte sur son bouclier .

Vêtue de blanc, les bras écartés, Hersilia, inscrite dans un triangle posé sur la pointe, concentre l'attention des acteurs du tableau comme celle des spectateurs. A ses pieds, une femme montre ses enfants, une autre se jette aux pieds du combattant, une troisième implore du regard le roi de Rome.

Le tableau évoque les conséquences heureuses de cette action : un guerrier remet son glaive dans son fourreau ; des mains se lèvent, des casques sont brandis en signe de paix : la guerre est finie. Contrairement aux précédents tableaux de David (voir par exemple le Serment des Horaces), les femmes tiennent ici le rôle principal dans l'histoire et dans les proportions du tableau.

Pas d'effet de perspective ici. Les monuments sont peints " à plat ", en ligne, comme dans une fresque. La représentation nue des guerriers accentue l'effet de peinture à l'antique voulue par David.

 

08 février 2010

Des jeux pour les vacances

Pour jouer avec la mythologie, c'est

ICI

c'est un petit jeu d'association : clique sur le menu déroulant de droite pour donner un fils au père de gauche. Ensuite clique sur "check" pour afficher ton score.

Bon jeu !

06 février 2010

La presse du jour en latin : Problèmes chez Toyota

Trouvé sur le site Nuntii Latini, le site d'une radio nationale finnoise (en Finlande, donc) qui permet aux latinistes du monde entier de savoir ce qui se passe dans le monde…en latin. On trouve des brèves à lire et de petits reportages audio, à écouter sur le site ou téléchargeables en mp3 comme podcasts. Le site est référencé dans les liens à gauche et vous pouvez vous abonner au podcast par iTunes  en suivant ce lien :

feed://areena.yle.fi/ohjelma/1e314f98b3750a94665200591aa0...t

Allez dans la colonne de droite, rubrique Actions et cliquez sur "S'abonner dans iTunes"

Aujourd'hui, nous apprenons que Toyota, société japonaise fabriquant des automobiles (autocinetis), a des problèmes avec la pédale d'accélérateur de la Prius.

C'est du VRAI latin du point de vue de la syntaxe et de la grammaire, avec les néologismes de vocabulaire nécessaires pour s'adapter à notre monde et notre société.

Toyota detrimentum fecit
: Nuntii Latini

05.02.2010, klo 14.15
Toyota, societas Iaponiensis autocinetis fabricandis, his septimanis magnam iacturam negotiorum fecit.
In causa est vitium technicum in pedali accelerationis vehiculorum eius repertum.

Qua re cognita multas miliones autocinetorum huius notae ad reficiendum revocari necesse erat.

Neque directores Toyotae abstinere potuerunt, quominus se peccasse faterentur et a clientibus suis veniam erroris peterent.

(Reijo Pitkäranta)

Vous retrouverez cet article à cette adresse  : http://www.yleradio1.fi/nuntii/id23703.shtml

Vous pouvez écouter le journal en cliquant sur le module ci-dessous. Ils parlent latin avec un léger accent finnois, mais vous allez vous y retrouver.

Le "v" est prononcé v, comme en français, et le reportage se clôt par… Valete !
podcast

 

05 novembre 2009

un jeu pour apprendre le vocabulaire latin


Voici un petit puzzle de vocabulaire qui te permettra de jouer avec les mots pour fabriquer quelques phrases logiques ou farfelues.
Imprime le vocabulaire, arme-toi de ciseaux et de patience et découpe - proprement - les mots-étiquettes. Il y a là des noms des 2 déclinaisons déclinés 6 fois : dans l'ordre, nominatif singulier, accusatif singulier, génitif singulier, nominatif pluriel, accusatif pluriel, génitif pluriel, plus des verbes à la 3è personne du singulier et du pluriel.
Le but du jeu : assembler les mots pour faire des phrases .
On peut jouer à la plus courte, pla plus intelligente, la plus longue, la plus drôle, la plus poétique, la plus imaginative, la plus musicale, la plus mystérieuse etc…
On peut partir du français et chercher en latin ce que ça donne ou l'inverse, piocher au hasard…
Au début tu les traduiras dans ta tête, tu essaieras ensuite de les comprendre sans traduire. Tu verras qu'en y jouant régulièrement tu progresseras aussi en latin et en grammaire !


voc noms-verbes 5

22:11 Écrit par Vega dans Latin, Latin 4ème, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeu, vocabulaire |  Facebook | | |  Imprimer |

29 septembre 2009

La déclinaison latine : cas et fonctions

Complète ces phrases pour te servir efficacement d'une déclinaison :

Le nominatif, construit sur le mot nomen (le nom),  sert à …………… C'est le cas du S…………………et de l'a……………du s………

Le Vocatif, d'après le verbe vocare, appelle : c'est le cas del'i…………………………………(ou a………………………………)

L'accusatif…accuse ! Quelle est la fonction de "la société" dans la phrase "Zola accuse la société." ?

Le génitif indique l'appartenance ; il correspond à la fonction……………………………………

Le datif est le cas de la personne à qui on donne : Je donne une pomme à ma soeur

l'ablatif indiquait au départ l'origine, le point de départ des choses, puis toutes les circonstances. C'est le cas des …………………………………………

13:18 Écrit par Vega dans Latin, Latin 5ème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

20 septembre 2009

Carte mentale : la famille de FACERE



Si la carte mentale ci-dessous te semble incomplète, clique dessus, elle apparaitra en plus grand dans une nouvelle fenêtre.

 FACERE - poser, placer, travailler , fabriquer3.jpg

19:07 Écrit par Vega dans Latin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : heuristique, mind map |  Facebook | | |  Imprimer |

11 septembre 2009

Lire le monde

Les Romains n'imaginaient pas le monde tel que nous le percevons de nos jours grâce aux satellites et aux grandes expéditions du XV è siècle.

Travail pour les 5è5 :

1)D'après le texte de Varron, combien y a-t-il de continents ?

2)lire cette note, cliquer sur la carte en noir et blanc et repérer l'Italie. Pourquoi est-elle bien visible ? Pourquoi ne voit-on pas bien les autres pays ?

D'après le texte de Varron que tu as sous les yeux (l'Origine des continents, photocopié) à quoi ressemble le monde ? Dessine-le sur ton cours.

 

Voici une carte du monde tel que le géographe Strabon (voir aussi la page qui lui est consacrée sur Wikipédia) se le représentait. Clique dessus pour l'agrandir dans une nouvelle fenêtre.

 

monde Strabon.jpg

 

 

La table de Peutinger, dont un extrait est reproduit dans le manuel de 4è, est une sorte de carte routière ou de plan" à plat" de l'empire romain et de ses routes.

http://www.lexilogos.com/carte_peutinger.htm

Clique à nouveau sur les 4 liens du bas de ta page pour voir la carte en détail ; ils deviennent rouges quand tu passes ta souris dessus.

 

Sur le site Latine Loquere Robert Delord a mis au point une carte animée en couleurs qui fait apparaître puis disparaître les différentes conquêtes de Rome tout au long de son empire.

 

Maintenant que tu as tout vu, prends ton classeur et écris ou dessine tout ce que tu as remarqué, tout ce dont tu te souviens. Inutile de revenir voir les documents : le but est de garder une trace, pas de tout recopier. Cependant si tu reviens à nouveau un autre jour, refais cet exercice et compare les ressemblances et les différences dans tes notes.

carteasterix.gif

 

09:18 Écrit par Vega dans Latin | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | |  Imprimer |

08 septembre 2009

Monty Python : La vie de Brian . Un drôle de cours de latin.

 

Vous le savez peut-être, ou pas, j'adore les Monty Python.

Un groupe d'acteurs britanniques délirants, les rois du comique absurde, très prolifiques il y a 20 ans : ils ont commencé par le Flying Circus puis au cinéma ont tourné Holy Graal (Sacré Graal) ,- ça va vous plaire si vous aimez Kaamelott - , La vie de Brian pour ne citer que les plus fantastiques. Tout est en VO sous-titrée (c'est le prof d'anglais qui va être content de vos progrès). L'extrait ci-dessous raconte comment Brian, contemporain de Jésus, est pris pour le Messie. En pleine nuit, (et en pleine révolte contre l'ordre romain) il part taguer les murs de Jérusalem avec quelque chose comme "Les Romains, dehors", variante du Green, Go (le gringo des western, c'est ça !). Mais  il ne sait pas bien parler latin - regardez bien ce qu'il écrit et ce que dit le centurion. Vous allez voir ce que ça donne quand on fait des fautes de latin chez les Monty Python…

 

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo à cause du filtre du rectorat, voici une autre possibilité :

Si ça ne marche toujours pas, essayez de passer par le site non-officiel du flyingwebsite,(le site internet volant, allusion au flying circus, le cirque volant des MP qui fut une célèbre série télévisée britannique) mais  il y a de la publicité dessus et ça risque aussi d'être filtré si vous passez par le serveur du collège.

Le site est ici : http://www.flyingwebsite.fr/

Sur le portail d'accueil, regardez à droite les vidéos et cliquez sur La vie de Brian. C'est la 3ème, le cours de latin, mais elle vient aussi de YouTube, il est possible qu'elle demeure invisible au collège.

Ca vous dirait, un prof de latin comme ça ?

En fouillant sur le web, j'ai trouvé les dialogues de cette scène sur le site Internet Movie Database, ici.

Vous pourrez apprécier tout le sel de ce cours de grammaire !

21:47 Écrit par Vega dans Latin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

05 septembre 2009

"Je galère en latin", air connu des petits secondes qui ont oublié de travailler quand ils étaient de grands 3ème

Véronique Guillaume tibi salutem dat.

Je suppose que la galère vient d'un manque grammatical (pure hypothèse, bien sûr). Puisque tu me lis, j'en conclus que tu sais te servir d'un ordinateur et d'Internet et que tu aimes ça.

Va donc réviser en faisant de petits exercices en ligne :

Les Crustula de mon collègue poitevin Yves Ouvrard ; il y a 3niveaux, tu peux réviser les déclinaisons, les conjugaisons, la syntaxe.

les exercices de langue sur le site Latine Loquere de mon autre collègue grenoblois Robert Delord

les exercices de conjugaison ou de déclinaisons du site Gratum Studium

 

Traduire

"J'aimerais bien connaître du vocabulaire, mais je n'aime pas l'apprendre."

Pas facile comme cas de figure, me direz-vous. Dans les solutions dont je dispose , pourquoi ne pas envisager de remplacer l'anglais, le verlan, la langue de djeunz par un bon petit néologisme à base de racines latines et grecques? La langue de bois deviendrit la xyloglottie, un argument tiré par les cheveux ne serait plus "de ouf" mais capillotracté (Raùl, si tu lis ceci, sache que  je pense à toi ). Voici un petit dictionnaire xyloglottique que j'ai trouvé en ligne  pour apaiser votre soif de nouveaux mots.

Comment dit-on en latin :

Capitaine Flamme tu n'es pas de notre galaxie ? Flama centurio, no e galaxia nostra (es est toujours sous-entendu)

voici venu le temps des rires et des chants ?

Pour faire du thème ou de la version drôle ou s'inventer sa devise :une autre version des citations latines des célèbres pages roses du dictionnaire Larousse, qui ne sont pas sans rappeler d'autres citations latines inventées par mon maître Pierre Desproges, limousin et pourtant mort (mais comment est-ce possible ?), par exemple :

Alea jacta est  : ils sont bavards à la Gare de l'Est

Alea jacta ouest : A Montparnasse aussi.

 

41GBP9TEMQL._SS500_.jpg

Extrait du Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien-nantis, éd. Points seuil.

Il a été mis en ligne sur ce site ; les citations latines sont en bas.

 

Pour jouer sans réviser, mais en restant dans l'univers latin quand même:

un puzzle du Colisée en ligne

un jeu de rôle : tu es le responsable des monnaies ou un vétéran de l'armée, il faut fabriquer une nouvelle monnaie pour l'empereur avec les bons symboles, une devise, le métal…

Un jeu où tu deviens architecte afin de construire une ville romaine

12:23 Écrit par Vega dans Latin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

07 août 2009

Photos de Rome

J'ai ajouté de nouvelles photos du voyage à Rome dans l'album. Voyez dans le menu déroulant à gauche l'album Rome 2009. Vous pouvez les voir une par une ou sélectionner l'option diaporama.

15:39 Écrit par Vega dans Latin | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |  Imprimer |