Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12 mars 2014

Comment parler d'un livre ?

L'objectif est d'éviter les adjectifs banals et triviaux qui complimentent ou détruisent en bloc sans dire précisément les choses. (Du type « c'est bien, c'est génial, c'est nul, c'est bof »)

Dans un avis personnel, on cherche avant tout à être précis, nuancé.

 

 

I – Si le livre t'a plu, c'est que tu y as trouvé le plaisir que tu cherchais :

 

1 – Des émotions, de la sensibilité :

  • Il est émouvant, poignant, intense, sensible, tendre, gai, joyeux, optimiste, frais ;

  •  

  • les personnages sont attachants, réalistes, bien campés ; tu t'es identifié(e) aux personnages , ils sont denses, complexes, vivants, vrais ;

  •  

  • le livre t'a fait rire, c'est un livre drôle, comique, et même hilarant, plein de fantaisie, sa lecture est tonifiante

2 – de l'aventure :

  • l'histoire est dépaysante si elle te permet de découvrir d'autres univers, d'autres paysages ;
  • elle est palpitante, prenante, captivante, pleine de suspense, à rebondissements

3 – de l'intrigue (roman à énigme, roman policier) :

  • l'histoire est captivante, pleine de suspense, à rebondissements, bien / habilement construite, ingénieuse, bien ficelée (fam.),
  • la chute est surprenante, inattendue, l'intrigue est habile

4 – de l'évasion :

  • c'est un livre distrayant, il est d'une lecture divertissante, dépaysante, exotique, pittoresque

5 – des connaissances nouvelles :

  • il est intéressant, instructif, érudit, bien documenté, original, sa lecture est stimulante, fructueuse, utile.

 

Tu as vraiment beaucoup aimé le livre : il est passionnant, fascinant, foisonnant, magnifique ; tu l'as lu d'une traite, il t'a captivé(e), ensorcelé(e).

 

 

II – Si le livre t'a déplu, c'est peut-être que tu l'as trouvé :

 

  • difficile d'accès : il parle de choses difficiles à comprendre à ton âge, il emploie un vocabulaire ancien car il a été écrit il y a plusieurs siècles ; l'intrigue confuse, embrouillée

  • décevant : tu t'attendais à mieux ; il est inégal : parfois agréable et vif, parfois ennuyeux et raté ;

  • mal écrit, truffé de fautes, lourd, répétitif ;

  • ennuyeux, sans épaisseur : les personnages manquent de vie, ils sont peu fouillés, inconsistants ; personne ne se conduit comme ça.

  • dépourvu d'intérêt, bête, stupide, inepte, pitoyable ( il fait pitié) ; médiocre, fade, banal, trivial, commun, insipide, superficiel

  • pénible, sa lecture est fastidieuse, il est inintéressant, soporifique, bavard ;

  •  

  • invraisemblable, on n'y croit pas une seconde,

  •  

  • mièvre (syn. fam : gnangnan), simplet ;

  • inquiétant, sinistre ; sa lecture t'a mis(e) mal à l'aise, gêné(e), dégoûté(e) ; tu as trouvé le livre répugnant

  • énervant, agaçant, horripilant

 

 

Si tu n'as pas compris, il ne t'a ni plu ni déplu, tu ne peux pas donner ton avis.

19 juin 2011

Du mouvement pour dynamiser une description

Le Magasin des mots :  Pour dynamiser une description
ou comment donner l'impression que c'est vivant et que ça bouge

 

1- Verbes évitant d'employer « être » et « il y a »
Demeurer, devenir, rester, sembler, paraître, avoir l'air, passer pour, considérer comme...
se dresser, se tenir, apparaître

2- Verbes d'action et de mouvement pour éviter de s'ennuyer pendant les descriptions de personne, d'objets et de paysages :

Grimper, monter, encadrer, accéder, affleurer, sourdre, se dresser, émerger,  bondir, se jeter, jaillir, descendre, tomber, pendre, couvrir, s'enfoncer, dépasser, cascader, dévaler, s'étaler, s'étendre, refléter, ouvrir, découvrir,  se cacher, disparaître, tourner, tournoyer, onduler, ondoyer, serpenter, se balancer, traverser, fuir, s'échapper, s'agiter, courir, sauter, sautiller, luire, briller, étinceler, scintiller...

3- Noms dérivés de quelques verbes précédents :

la montée - l'accès - la descente - la cascade - l'étalement - l'étendue - le reflet - l'ouverture - la découverte - la cachette - la disparition - le tournoiemen t- l'ondulation - le balancement - la traversée - la fuite - l'agitation - la course - le saut - la lueur - la brillance - le scintillement…

4- Pour créer une image particulière : deux exemples


a) champ lexical de l'eau :

onde, remous, vague, écume, goutte, gouttelette, mer, océan, lac, rivière, ruisseau, filet, torrent, déluge,
couler, pleuvoir, goutter, ruisseler,


b)  champ lexical de la lumière
verbes : briller, scintiller, éclairer, luire, illuminer, éblouir,  allumer, étinceler, resplendir, rougeoyer,
noms : éclat, lueur, splendeur, scintillement, transparence, éblouissement
adjectifs : diaphane, transparent, luisant, brillant, splendide, resplendissant, illuminé, constellé, éblouissant, lumineux, scintillant, éclatant,

15 mars 2011

Des mots modalisateurs de doute et de certitude

I - Les modalisateurs de doute

1 - Verbes synonymes de sembler

paraître, avoir l'air, passer pour, être considéré comme, avoir la mine, avoir l'aspect

2 - Verbes montrant l'absence de certitude

croire, être dans le doute, douter, hasarder, présumer, imaginer, se figurer, supposer, compter que, espérer, conjecturer, soupçonner, réputer / être réputé, s'attendre à, se douter, s'imaginer, se représenter

douter, hésiter, se tâter, se méfier, se demander, pressentir, balancer, tergiverser

3 - Adverbes indiquant l'absence de certitude :

peut-être, probablement, sans doute, presque, à peu près, possiblement, éventuellement

voir aussi II- 2-

4 - le conditionnel


II - Exprimer un savoir

Modalisateurs indiquant qu'une chose est sue

1- de manière certaine :

noms : le savoir, la certitude,

adjectifs : avéré, certain, sûr, réel,

adverbes ou équivalents : certainement, assurément, indubitablement, vraiment, sans aucun doute, évidemment, absolument, incontestablement, à coup sûr, infailliblement, réellement, parfaitement, nettement, exactement, indéniablement, en vérité, avec certitude

2 - de manière intuitive : 

noms : pressentiment, intuition, présage, indice, sensation, trace, souvenir




14:11 Écrit par Vega dans Le Magasin des Mots | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vocabulaire |  Facebook | | |  Imprimer |

07 août 2009

Vocabulaire : les mots du temps

De retour de vacances et avant d'en reprendre un petit morceau, je vous livre un exemple de mes récents travaux : une recherche de vocabulaire.

Pour commencer cette série lexicale, nous allons évoquer le temps ; pas celui qu'il fait mais celui qui passe, à partir d'une racine grecque ῶρα qui en a donné une autre bien connue : hora.

Le schéma ci-dessous a été fait avec le logiciel de carte heuristique - ou mind map- Xmind, facile d'utilisation et disponible en français pour les PC. Les utilisateurs de Mac OS X doivent savoir parler  anglais ; s'il y en a parmi vous, qu'ils me contactent via les commentaires, il y a une petite manip à rajouter pour que le logiciel fonctionne.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir, elle s'ouvrira dans une autre fenêtre.

ὠρα - toute division du temps.jpg

 

Si le logiciel vous intéresse, vous pouvez le télécharger gratuitement ici ; il faudra peut-être vous enregistrer  comme utilisateur . Rectangle vert pour Windows, bleu pour Mac OS X.

12:47 Écrit par Vega dans Le Magasin des Mots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

24 juin 2009

Verbes pour enrichir les dialogues

Des verbes pour les dialogues
(liste non exhaustive)

aboyer
acclamer
appeler
babiller
bâiller
balbutier
barrir
bavarder
bégayer
blablater
braire
bramer
cancaner
caqueter
chanter
chuchoter
converser
crier
croasser
déblatérer
déclamer
déclarer
demander
dialoguer
dire
discourir
discuter
expliquer
exprimer
flatter
gazouiller
geindre
gémir
gronder
gueuler
hurler
injurier
insulter
jacasser
marmonner
miauler
murmurer
parler
piailler
pleurer
pleurnicher
râler
réclamer
répliquer
répondre
rétorquer
rigoler
rire
ronchonner
ronronner
s’écrier
s’énerver
s’esclaffer
s’exclamer
sangloter
se fâcher
se vanter
siffler
souffler
soupirer
susurrer
tonner
zézayer
zozoter

00:48 Écrit par Vega dans Le Magasin des Mots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Figures de Style

Allégorie : Figure représentant de façon imagée un concept abstrait, une idée, en la matérialisant concrètement (peinture, sculpture) ou avec des mots du vocabulaire concret. Elle fait appel aux symboles.


Marianne: allégorie de la République

La colombe tenant un rameau d'olivier: allégorie de la Paix

Allitération : Répétition musicale d'un même son de consonne


Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes? (Racine, Andromaque)


Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala (Hugo, Booz endormi)

Anaphore : Figure d'insistance : répétition en tête de vers, de phrase ou de proposition d'un même mot ou groupe de mots.


Mon bras, qu'avec respect toute l'Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi
Trahit donc ma querelle et ne fait rien pour moi! (Corneille, Le Cid)

Antiphrase : Figure d'ironie où l'on dit le contraire de ce qu'on l'on pense réellement. Joue sur la complicité avec le lecteur.


Trois sur vingt? Bravo! Félicitations, mon garçon, c'est du beau travail!

Antithèse : Figure de style et de pensée qui met en parallèle des mots désignant des réalités opposées


Faites l'amour, pas la guerre.

Assonance : Répétition musicale d'un même son de voyelle


Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire (Racine, Phèdre)

Comparaison : image qui rapproche deux réalités différentes au moyen d'un mot-outil de comparaison


La Terre est bleue comme une orange (P. Eluard, Capitale de la douleur)


Ses sacs de blé semblaient des fontaines publiques (V. Hugo, Booz endormi)

Euphémisme : Figure d'atténuation; l' expression choisie atténue ce que la pensée peut avoir de violent ou de choquant :
Elle est partie, elle a vécu , elle est décédée ( au lieu de : elle est morte)

Hyperbole : Figure d' exagération et d'amplification
J'ai reçu un million de coups de fil pour mon anniversaire!

Litote : Dit moins pour faire comprendre plus. C'est une fausse atténuation, qui en réalité amplifie le sens  et joue sur la complicité avec le destinataire
« Va , je ne te hais point »  (Corneille, Le Cid) dit Chimène à Rodrigue pour lui faire comprendre qu'elle est amoureuse de lui.

Métaphore :
image qui rapproche deux réalités différentes sans mot de comparaison
Tes lèvres de soie.


Vêtu de probité candide et de lin blanc. (V. Hugo, Booz endormi)

Métonymie : elle remplace un terme par un autre qui lui est lié par un rapport logique, par ex. le contenant pour le contenu, l'auteur pour son oeuvre.
Boire un verre. Finir son assiette. Lire un Zola. Collectionner les Picasso.

Périphrase : désignation d'un seul mot au moyen de plusieurs
L'homme de ma vie-  L'époux de Pénélope - Le Roi des Rois

Personnification:
Image attribuant à un objet des caractéristiques animées, propres à un être humain
Le feu bondissait, courait, léchait les murs.

Oxymore : Image unissant un nom et un adjectif de sens contradictoires.


Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles. (Corneille, Le Cid)


Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle (P. Verlaine, Après trois ans)

00:43 Écrit par Vega dans Le Magasin des Mots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |