Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 mai 2014

L'Affiche Rouge / Strophes pour se souvenir, Louis Aragon

Etude conjointe poème et image : Manuel Magnard.

Pour ceux qui ont oublié leur manuel :

affiche rouge en très grand : ou ci-dessous 1

Texte du poème ici ou à télécharger : Strophes pour se souvenir.doc

Aragon, poète résistant, a rédigé en 1955  ce poème, soit 11 ans après le moment où la propagande nazie a placardé 150 000 affiches sur les murs de France. Conséquence voulue de cette propagande, 23 résistants ont été arrêtés et fusillés en février 1944.

diaporama étude de l' affiche :afficherouge.ppt

Questions pour l'étude du poème :

  1. Dans ce poème il y a 4 situations d'énonciation différentes : repère-les => qui parle à qui, quand, pourquoi ? +  n° des vers. 
  2. v 19 à 30 : quelles qualités du poète arménien Manouchian sont mises en valeur ?
  3. v.19 à 30 relève le champ lexical de la lumière. A quoi est-il lié ? Quelle figure de style reconnais-tu v. 21, 22 et 27 ?
  4. 2e strophe et dernière strophe : relève une comparaison+ une métaphore et explique-les.
  5. Pour quoi / pour qui  Aragon a-t-il écrit ce poème ?

 

 

Pour aller plus loin, lisez les pages - riches, intéressantes ! - que consacre à l'Affiche rouge Daniel Mermet dans son émission Là-bas si j'y suis, (vers 17 h sur France Inter)

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=216

écoutez l'interprétation de Léo Ferré qui a mis en musque le poème d'Aragon :

Paroles et clip de Léo Ferré - L'affiche Rouge

ou celle de Catherine Sauvage (chez vous, les vidéos ne sont pas lisibles au collège)

  1. Affiche_rouge_tgd.jpg

07 avril 2014

Sitographie : la mythologie gréco-romaine

Salve,

J'ai fouillé le web à la recherche de liens intéressants concernant la mythologie antique. Voici ma récolte ; certains sont connus, d'autres beaucoup moins mais tous offrent des informations exactes et plus ou moins complexes. Je les ai classés du plus simple au plus compliqué. Au rez-de-chaussée, vous trouverez des informations essentielles mais parfois incomplètes ; plus on monte dans les étages , plus le niveau est plus riche,  et plus il y a  de textes à lire. Au  3e étage, les informations sont  très approfondies ou bien en anglais, je sais que ça en intéressera certains (certaines ) d'entre vous, c'est également à ce niveau que se situent les œuvres antiques les moins courantes.

Rez-de-chaussée :
http://www.dictionnaire-mythologie.com/
très facile d'accès pour de jeunes collégiens ; l'information y est souvent superficielle, mais c'est un bon début.

Premier étage :
http://mythologica.fr/index.html
portail mythologique général : toutes les mythologies y sont représentées.
http://mythologica.fr/grec
Consulter les onglets ; on y trouve un classement par noms des divinités.
http://mythologica.fr/grec/olympien.htm
les douez dieux olympiens y sont référencés
http://mythologica.fr/grec/enfers.htm
Article intéressant notamment pour sa carte géographique des Enfers

http://www.litteratureaudio.com/livres-audio-gratuits-mp3...
l'histoire du soir, à écouter. vous pouvez le télécharger et l'installer sur un baladeur.
http://followinghadrian.com/2014/03/05/monsters-and-mythi...
Des photos très claires même si le texte de l'article est en anglais

2e étage :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Enfers_grecs
Article complet, avec une photo du lac Averne dans les Champs Phlégréens, près de Naples (ça rappellera des souvenirs à Charles et Camille)

http://mythologica.fr/grec/util/mytho.pdf
une carte généalogique des dieux, complète et utile mais complexe
http://www.mediterranees.net/mythes/index.html
Une liste indexée des personnages mythologiques, qui renvoie à des sources antiques, des œuvres d'art antiques et modernes ; ce sont souvent des personnages littéraires.  Voir par exemple la galerie du Sphinx :
http://www.mediterranees.net/mythes/oedipe/sphinx.html


J'ai repéré un très belle Galerie d'images :
http://www.theoi.com/GalleryK1.html
galerie de peintures sur vases et objets grecs représentant des divinités. Un atout pour les plus curieux : le site propose le nom des divinités et des créatures en grec, latin et anglais, avec une translittération pour prononcer correctement le grec si on ne le lit pas.


  3e étage :
http://www.theoi.com/Bestiary.html
même principe mais pour des créatures animales ; attention, l'index est en anglais. Si vous cherchez la licorne, tapez "Unicorn".


http://www.theoi.com/Olympios/Athena.html
Remarquable pour sa série d'Athéna représentée sur des vases grecs à figures rouges ou à figures noires. Elle se situe tout en bas de la page et les légendes sont bien sûr en anglais. On y trouve aussi des mosaïques et des sculptures antiques.


http://www.britishmuseum.org/research/collection_online/c...
la collection d'objets antiques du British Museum. Il faut taper le nom d'une divinité dans la barre de recherches.
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/Search_New.aspx
la collection des musées nationaux. La recherche n'est pas très simple, mais la collection artistique qu'elle présente vaut le détour.

 

Je vous souhaite de belles recherches. Vous pouvez commencer par le rez-de-chaussée ou directement par le 1er étage suivant vos connaissances et vous n'êtes pas obligés de monter au 3e, mais ce serait bien de faire un passage dans les galeries d'images, pour le plaisir. Un dernier conseil, pour la route : privilégiez les sites que j'ai référencés ici, cela évitera de copier des travaux d'autres élèves ou de vous retrouver avec des informations erronées.

30 septembre 2013

The problem we all live with, Norman Rockwell

Bonjour,

Nous allons travailler aujourd'hui sur ce tableau de Rockwell. Pour vous aider à préparer votre épreuve d'Histoire des Arts, je vous donne un guide de questionnement qui vous sera utile pour analyser n'importe quelle œuvre picturale ; ensuite nous analyserons l'œuvre en classe et je vous ferai prendre en main le logiciel de retouche photos pixlr pour tracer les lignes dominantes et le sens de circulation de l'image.

 

Guide de questionnement :

Intro : je présente

a- le tableau : titre, date, technique, dimensions, lieu de stockage

b- l’auteur : biographie essentielle (dates, mouvement, œuvres marquantes)

c- le contexte de création de l’œuvre (Que se passe-t-il dans le pays, dans le monde, dans la société, dans les arts au moment où l’artiste élabore son œuvre ? Pourquoi cette œuvre a-t-elle été créée ?)

J’analyse l’œuvre :

            d- Que montre, que dit le tableau ?

            e- Formes, Lignes, Couleurs, Circulation dans l’œuvre (= quel chemin le regard suit-il ?)

            f- Comment le raconte-t-il ? Quels symboles utilise-t-il ?

J’interprète l’œuvre : Sens, significations.

Conclusion et élargissement à d’autres œuvres.

 

Voici une représentation du tableau de Rockwell :

 

histoire des arts,rockwell,ségrégation

 

Quelques éléments pour la présentation de l'œuvre :

Elle s'inscrit dans la thématique Arts, Etats et pouvoirs. Domaine Arts du visuel.

a- Cette peinture est une illustration proposée pour la couverture du magazine Look, 1964. Rockwell a peint un tableau, une huile sur toile, de 91 sur 147 cm, actuellement visible au Norman Rockwell Museum à Stockbridge dans le Massachusetts, Etats-Unis.

b- l'auteur : Norman Rockwell, né à New-York en 1894  et mort en 1978,  se définit comme un illustrateur  ; il a notamment travaillé sur des romans célèbres de Mark Twain. Ses illustrations les plus connues retracent de scènes de la vie quotidienne de la bourgeoisie américaine, avec des personnages–types. Il illustre aussi des couvertures de magazine comme le Saturday Evening Post puis Look. Il s'inscrit dans le courant de l'hyperréalisme, un mouvement artistique né dans les années 60, pendant la pleine ébullition du Pop Art aux Etats-Unis, qui vise à recréer par la peinture la précision que l'on trouve dans la réalité ou dans les photographies haute définition (qui n'existent pas encore à l'époque ! ). Tu peux voir d'autres exemples d'oeuvres hyperréalistes dans cet article du Huffington Post sur le peintre israélien Yigal Ozeri : ce ne sont pas des photos que tu vas voir mais bien des peintures ! http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/25/yigal-ozeri-hyper...

 

Tu peux voir son  triple autoportrait et une analyse du tableau ici sur le blog.

 

c- Contexte socio-historique : Rockwell peint dans une période où naissent les lois anti-ségrégation, suite au mouvement de protestation (mouvement des Droits Civiques) déclenché par Rosa Parks puis Martin Luther King.

Il s'agit de la peinture d'un évènement social relativement récent : le 12 Novembre 1960, Ruby Bridges, la petite fille noire au centre, est la première enfant noire afro-américaine à entrer dans une école de blancs, en Louisiane (état du Sud qui faisait partie des esclavagistes à l’époque de la guerre de Sécession), comme la loi l'y autorise désormais. Mais la population s'y oppose, les parents blancs font sortir leurs enfants de l'école et la petite Ruby doit être escortée par des policiers. Or, comme les policiers de l'Etat de Louisiane refusent d'assurer sa protection, ce sont des marshals fédéraux, qui travaillent au niveau fédéral supérieur à celui de l'Etat de Louisiane qui assurent sa protection jusqu’à l’école.

 

Faisons un bref rappel chronologique :

 

En 1876 sont votées les lois Jim Crow qui légalisent la ségrégation fondée sur des préjugés raciaux (la couleur de peau d'un individu le rend  inférieur à un autre, ou supérieur). Elle crée des espaces publics différents selon la couleur de peau ; elle veut des individus "séparés mais égaux ».

 

En 1955, le mouvement des Droits civils ou Civil Rights Movement est déclenché le 1er décembre à Montgomery, en Alabama, lorsque Rosa Parks

histoire des arts,rockwell,ségrégation, rosa parks(crédit : Wikipédia) refuse de donner sa place dans le bus à un blanc. Elle est arrêtée par la police et condamnée à payer une amende, ce qu'elle refuse en faisant appel. Un jeune pasteur jusqu'alors inconnu, Martin Luther King Jr, organise une mouvement de protestation et de boycott de la compagnie de bus : les noirs marcheront pour se déplacer. 

 

Pendant plus d'un an, le mouvement progresse, aidé en cela par les discours enflammés de l'orateur charismatique qu'est King Jr, comme le célèbre I have a dream qu'il prononce en 1963 sur les marches du Lincoln Memorial à Washington. Tu peux lire des extraits traduits de son discours ici  ou écouter et lire son discours là.

histoire des arts,rockwell,ségrégation, Martin Luther King Jr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1964 : la loi sur les droits civiques ou Civil Rights Act abolit les lois discriminatoires Jim Crow.

Quel est le but de l'œuvre ? Mettre en lumière les tensions dans le Sud américain, dues à un racisme ancré dans les mentalités.

 

A présent que nous en savons un peu plus sur le contexte de création, penchons-nous vraiment sur le tableau.

d- Que voit-on sur ce tableau ?

Rockwell a peint une petite fille noire qui se dirige vers la gauche, encadrée par les corps massifs de 4 hommes, coupés aux épaules. On les reconnaît comme des marsalas au bandeau jaune qu'ils portent sur le bras. De la poche du costume du marshal au premier plan à gauche sort un morceau de papier : référence à la loi qui autorise pour la première fois la petite noire à aller dans une école de blancs. Elle est vêtue d'une robe blanche et tient à la main gauche  des affaires d'école : cahier, règle. Sur le mur du fond, on aperçoit une inscriptions : NIGGER ("nègre") et KKK ( "Ku Klux Klan") et des taches de projections de tomate, retombée au sol à droite du tableau. Elle regarde calmement dans la direction où elle marche, sans s'occuper des attaques qui viennent de la position où est placé le spectateur : c'est lui le raciste.

e - Analyse des couleurs : 

histoire des arts, rockwell

blanc, symbole de pureté, d'innocence, de paix

marron : la couleur de la peau de la fillette, qui crée un violent contraste avec sa robe

jaune : lumière, loi et autorité, objets scolaires qui montrent sa réussite ; elle a dû passer un test d'entrée difficile.

rouge : sang, mort

gris : anonymat, neutralité sans visage des marsalas mais aussi inscription racistes sur le mur : KKK (Ku Klux Klan) et Nigger (Nègre)

des lignes et du sens de lecture :

 

histoire des arts, rockwell, ségrégation

L'œil du spectateur part de Ruby pour y revenir.

Les lignes massives des corps protègent la fillette comme des colonnes et bloquent aussi son espace.

Dans sa marche vers l'école, elle vient symboliquement de passer une ligne.

Sens de lecture vers la gauche : une marche vers l'ouest américain ?

Cette image narre une histoire moderne, contemporaine de la création, liée au racisme. Rockwell en propose une vision optimiste. L'élection de Barrack Obama confirme cet american dream.

Prolongements : 

13109821936618.jpg

Barack Obama et Ruby Bridges adultes devant le tableau la représentant, 2011.

Crédit photo

http://village.grioo.com/images/users/403/1017/13109821936618.jpg

A toi de chercher d'autres œuvres qui évoquent la ségrégation ou le refus de la ségrégation.

 Pour tracer tes propres lignes sur une image et préparer ton powerpoint pour l'oral, voici un tutoriel qui t'aidera à prendre en main le logiciel pixlr.com.

Prendre en main un logiciel de retouche photo pour identifier les caractéristiques d’une image .doc

 

J'espère que le cours t'a été utile et fructueux. Qu'en penses-tu ? As-tu d'autres idées à proposer ?  Laisse un commentaire pour me le dire.

 

 

 

 

 

 

03 janvier 2012

Le Triple autoportrait de Norman Rockwell

autoportrait-rockwell.jpgVoici le triple autoportrait du peintre et illustrateur américain Norman Rockwell (1898 - 1978 ), visible à cette adresse

http://www.globalgallery.com/enlarge/13430/

ou encore à celle-ci

http://laboiteaimages.blog.lemonde.fr/2009/12/28/le-jeu-du-tableau-dans-le-tableau-les-reponses/

Je vous propose une analyse de cette œuvre pas à pas. Lisez toutes les questions avant de commencer et cherchez quelle forme de trace écrite conviendrait le mieux à notre cours. Si vous souhaitez travailler sur l'œuvre en gros plan, cliquez sur celle du bas, elle s'ouvre dans un 2è onglet. Si vous naviguez avec Mozilla Firefox vous aurez la possibilité supplémentaire de faire un petit zoom.

  1. Pourquoi le peintre se représente-t-il dans un miroir ? Qu'est-ce que cela garantit ? Quelles impressions ressens-tu en regardant ce portrait ? Appuie-toi notamment sur ce quiest montré mais aussi ce qui est caché.
  2. Dans le 2 è portrait (de face) quel décalage remarques-tu par rapport au premier ? Que signifie ce décalage à ton avis ? Que ressens-tu à présent ?
  3. Dans quelle action et dans quelle position est représenté le 3ème autoportrait ? Pourquoi ?
  4. Intéressons-nous maintenant à tous les objets représentés autour de ces autoportraits, et notamment aux petits portraits épinglés sur la toile, à droite. Qui sont les 3 personnes représentées ? (indice : ce sont des autoportraits également, TRÈS célèbres…) Pourquoi Rockwell les a-t-il représentés ? Qu'est-ce que cela nous apprend sur ses capacités de dessinateur  et sur le mouvement pictural dans lequel il s'inscrit ?
  5. Pourquoi à ton avis y a t-il autant  de papiers dans la corbeille à droite ?
  6. Pourquoi a-t-il représenté des éléments du domaine militaire ? Dans quel genre d'œuvre / registre les trouve-t-on d'habitude ?
  7. Quelle différence peux-tu voir entre cet autoportrait et une autobiographie, (en dehors

    rockwell_selfportrait.1261655180.jpg

    du fait que c'est une peinture et non un texte, bien sûr) ?

11 octobre 2011

HDA : Horaces et Curiaces

Pour étudier le tableau de David reproduit dans ton manuel, rends-toi sur le site

http://www.bc.edu/bc_org/avp/cas/his/CoreArt/art/resource... 

Rappel : Ce tableau a été réalisé à Rome en 1784-1785 par Jacques-Louis David. Il fait 3,30 mètres de hauteur sur 4,25 de largeur. Aujourd'hui, il est conservé au musée du Louvre à Paris. Ce tableau avait été commandé par Louis XVI. Le courant pictural est le néo-classicisme : son sujet est dans l'antiquité classique. 

Rédige un paragraphe d'une dizaine de lignes pour  étudier :

l'apparence antique : à quoi vois-tu que ce tableau se passe dans l'Antiquité ?

les lignes de force du tableau : quelles lignes géométriques perçois-tu ? (aide : colle l'image dans un traitemetn de texte et utilise la barre d'outils images pour tracer les traits).  A quoi servent-elles ? Que symbolisent-elles ?

la lumière : d'où vient-elle ? Que met-elle en valeur ?

la posture des personnages : que fait le groupe de gauche ? l'homme seul ? le groupe de droite ?

Comment les deux groupes hommes / femmes sont-ils opposés et séparés ? A quelles "vertus" romaines traditionnelles cela correspond-il ?

 

 

 

 

21:54 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire des arts, peinture |  Facebook | | |  Imprimer |

15 septembre 2011

Les Îles dans l'art contemporain

Nous allons commencer notre première analyse d'images en nous intéressant aux îles. Tu pourras tirer partie de ce cours pour représenter les paysages de ton voyage imaginaire dans ton carnet de voyage.

Pour commencer, ouvre dans 4 onglets différents ces 4 liens :

image 1 :

http://arts.fluctuat.net/blog/31320-peter-doig-luxe-calme...

 attention, pour les deux liens suivants, ce sont des vidéos du Centre Georges Pompidou qui seront filtrées par les Rectorat, donc illisibles au collège ; mais tu peux les voir chez toi, c'est une conférence très intéressante sur l'oeuvre ci-dessus :

http://www.centrepompidou.fr/videos/2009/20091109-doig/in...

http://www.dailymotion.com/video/xb35z4_peintures-parlees...

 image 2 : http://seasteading.org/design-contest-winners#aesthetics

info linguistique importante : seastead = ville flottante !

image 4dans le doc (ci-dessous)

histoire des arts

image 3 dans le doc ( mais placée en bas de cet article : l'île en rose)

histoire des arts

légende des illustrations :

1 Peter Doig, 100 years ago ( "Il y a 100 ans"), huile sur toile, 360 cm x 240 cm, 2001, Centre Georges Pompidou, Paris.

2 Marko Järvela, Seastead ("Ville flottante"), image de synthèse, 120m x120 m, 2009

 3 : Christo et Jeanne-Claude, Surrounded Islands, Biscayne Bay, Greater Miami, Floride, 1980-1983

 4 :René Magritte, Le château des Pyrénées, huile sur toile, 200,3 cm x 145 cm, 1959, the Israël Museum, Jérusalem

 

Ouvre le document joint ; quand tu auras répondu aux questions, tu pourras l'imprimer ou le placer dans une clé USB.

Travail individuel ou à deux.

îles-questionnaire.doc

 EDIT du 22 Septembre: le questionnaire ci-dessus semble avoir du mal à être ouvert sous WOrd ; peut-être est-ce une version ancienne ? Pourriez-vous m'ndiquer avec quelle version vous travaillez et aves quel système d'exploitation ? (Windows XP, Vista, W seven ? mac OS X ?)

Je poste donc le même questionnaire en word 97 / XP que tout le monde devrait pouvoir lire :

îles-questionnaire-word.doc

08 mai 2011

Énigme n° 15 : quelle est cette ville ?

Le plan date du XVI ème siècle. Evidemment j'ai enlevé les armoiries qui donnent le nom de la ville ;-)

Regardez le paysage, décryptez la légende pour trouver des repères. Où est-ce ?

 

histoire des arts

histoire des arts

Capture d’écran 2011-05-08 à 12.32.45.png

14 janvier 2011

Énigme n° 6 : Son nom ?

Image 8.png

Quel est  le noms de cette beauté, qui l'a peinte et dans quelles circonstances ? 

Les réponses ci-dessous. Imaginez, cherchez !

13 janvier 2011

Vermeer : Des lettres écrites et à écrire

Pour poursuivre l'étude de La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier, je vous propose un travail centré sur l'Histoire des Arts et l'écriture. Par groupe de 2, rendez-vous sur le site Web Gallery of Art avec ce lien. Ouvrez -le dans un nouvel onglet pour ne pas cacher les instructions !

Entrez, puis cliquez  sur l'onglet "Search". Attention, c'est un site écrit en anglais.

Renseignez les champs demandés : Author = Vermeer ; Title = Letter. Lancez le moteur de recherche avec le bouton" search".

Vous allez trouver 17 résultats de tableaux en grand format ou en détail. Ils sont tous présentés de la façon suivante:

A gauche une représentation du tableau en petit format : une vignette.

A droite  la légende obligatoire : le nom du peintre, son prénom ; le titre (en anglais) du tableau ; la date de sa composition  (c= circa : environ); sa matière (oil on canvas = huile sur toile) ; ses dimensions ; le lieu où il est actuellement visible et entreposé.

Voici les 6 oeuvres sur lesquelles nous allons travailler :

Dame écrivant une lettre.

Jeune fille lisant une lettre devant une fenêtre ouverte.

Dame avec sa servante qui lui tend une lettre.

Dame écrivant une lettre et sa servante.

La lettre d'amour.

Femme en bleu lisant une lettre.

 

Faites un clic gauche sur l'image du tableau, elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. Sélectionnez alors un pourcentage de zoom en haut à gauche ; vous pouvez changer le fond en sélectionnant une couleur, pour modifier les contrastes . Si vous faites un clic droit, l'image s'ouvre au choix dans un onglet ou une fenêtre mais sans que vous puissiez modifier l'environnement. Il vous faudra modifier le zoom si vous travaillez sur les détails du tableau.

Ensuite :

Premier travail : analyse des oeuvres.   Répondez au questionnaire ci-dessous en indiquant sur la fiche le nom des élèves de votre groupe. Chaque groupe ensuite présentera son travail sous forme d'exposé.

  1. Recopie la légende complète de ton tableau ; traduis le titre (mais si, en 4ème, c'est possible !).
  2. Décris avec précision le lieu représenté : intérieur ou extérieur ? public ou privé ? riche ou misérable ? sobre ou richement décoré  ? etc. Aide-toi toujours des éléments du décor pour répondre.
  3. Décris ensuite le costume des personnages représentés ; quel milieu social indique-t-il ? Qui peuvent être ces personnages ?
  4. Observe la composition de ce tableau . Combien y a-t-il de plans  ? Où se situe le spectateur ? Y a-t-il des objets dissimulés ? Comment les meubles sont-ils disposés ? Quel est l'effet produit par cette mise en scène ?
  5. Comment la lettre intervient-elle dans ce tableau ? Reçue ou écrite ? Par qui ?
  6. Y a-t-il des objets au mur ? Décris-les . Ont-ils un rapport avec la lettre ? avec les personnages ?
  7. D'où vient la source de lumière ? Que met-elle en valeur ?
  8.  Quels sentiments sont exprimés par les expressions des visages et les attitudes des personnages ?
  9. Raconte brièvement l'anecdote (la petite histoire) de ce tableau.

 

Maintenant que vous avez étudié le tableau,

deuxième travail : écriture.  Imaginez et écrivez la lettre qui est peinte, dans la situation racontée par le tableau.

Merci à Sarah Pépin -Villar pour son aide et ses idées.

11 janvier 2011

Lecture d'image : affiche du film Lancelot

affiche-lancelot-gere.jpg

08 janvier 2011

Énigme n° 5 : Qui a acheté ce tableau ?

 

art-de-la-peinture-Vermeer.jpg

Voilà un bien joli tableau qui met des étoiles dans les yeux quand on le regarde, allez -vous penser (sisi, je vous connais, vous allez penser !)

Qui a acheté ce tableau en 1940 et pour quel prix ?

Et tant que j'y suis, quel est le titre de ce tableau et le nom du peintre qui l'a réalisé ?

03 décembre 2010

Énigme n° 2 : Vendredi 2 Décembre : Le Buddha d'Odilon Redon

Résultats de la semaine dernière : Félicitations à Marie M, Clara B et Octave, Maeva,Soukaïna, Hugo , Romain L quiont bien vu qu'il s'agit d'art grec . Et pourtant on dirait vraiment de l'art contemporain !

Nouvelle énigme pour tous les curieux : à quel indice reconnait-on immédiatement Buddha dans cette peinture d'Odilon Redon ?

buddha-Occident - Odilon Redon.jpg

26 novembre 2010

Énigme n° 1 : D'où vient cette femme ?

Encore une nouvelle naissance ! Une petite sœur est née dans la famille Catégories : l'énigme du vendredi. Chaque semaine, je vous proposerai donc une énigme à résoudre sous forme d' image le plus souvent, mais pas toujours. Aujourd'hui :

image_65536_v2_m56577569830700206.jpg

Où et quand cette tête de femme a-t-elle été sculptée ? (un pays + un siècle suffiront). Vos réponses dans les commentaires. Toutes les aides sont autorisées : fouillez dans vos livres, sur le web, au CDI. L'heure du commentaire fera foi pour départager  d'éventuels ex-aequos. Réponse jeudi soir dans ces mêmes commentaires. Qui sera aussi rapide que cultivé(e) ?

 

07 mai 2010

Poème de Heredia sans notes

 

Difficile exercice que d'équiper de notes un pareil texte .

Félicitations à tous ceux et celles qui fait l'effort de chercher !

(1) Cannes : Cannae, en Apulie, au S-E de l'Italie (actuellement Canne della Battaglia dans la région des Pouilles). Lieu de l'écrasante victoire carthaginoise contre l'armée romaine, le 2 août 216 av. J-C, pendant la 2è guerre punique. La tactique extraordinaire et géniale d'Hannibal, général carthaginois, est toujours actuellement étudiée dans les écoles militaires.

(2) Lucius Aemilius Paulus, Paul-Émile.

(3) Caius Terentius Varro. Varron, second consul et chef de l'armée comme Paul- Émile. Élus chaque année, les consuls n'ont pas le temps de se former à la stratégie militaire et dirigent en outre une armée qui n'est qu'une troupe de citoyens en armes, combattant pour leurs propres biens et le salut de leur patrie. Selon Polybe et Tite-Live, Varron s'enfuit avec 70 cavaliers. C'est lui qui commandait le jour de la bataille.

(4) Linterne : ou Literne, anc.Linternum, ville de Campanie sise à l'embouchure du Clanis, au nord de Cumes.

(5) Venuse : Venusia, ville d'Apulie et patrie du poète Horace.

(6) L'Aufide est un fleuve d'Apulie qui coule non loin de Cannes.

(7) Capitolain :

(8) Le Grand Pontife est à Rome le grand prêtre chef de la religion.

(9 ) Lectisterne : n.m. A Rome, cérémonie propitiatoire consistant à offrir un repas à des divinités dont les images étaient couchées sur des lits de parade.

(10) oracle sibyllin : compilation de textes d'origine juive, datant de l'époque hellénistique et qui servait de livres de prédictions et de textes sacrés pour interpréter les messages des dieux. Ces oracle constituaient les réponses des dieux aux questions des hommes.

(11) plèbe : n.f. Partie défavorisée du peuple romain qui n'avait que très peu de droits à l'origine mais qui a pu conquérir le droit de mariage avec les patriciens, l'éligibilité et le droit d'accéder à toutes les magistratures.

(12) Subure : quartier populaire de Rome

(13) Ergastule : n.m : A Rome, cachot, prison généralement souterraine, où l'on enfermait les détenus condamnés à des travaux pénibles .

(14) Les Monts Sabins : massif montagne au Nord- est de Rome, appartenant à la chaîne des Appenins.

(15) Le chef borgne : Hannibal.

(16) Gétule : peuple berbère antique, vivant dans l'actuelle Algérie orientale, Africa chez les Romains. Les éléphants d'Hannibal sont des éléphants d'Afrique (Loxodonta africana) et non d'Asie, capturés en Tunisie.

09:49 Écrit par Vega dans Latin 4ème | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire des arts |  Facebook | | |  Imprimer |

19 avril 2010

Romantisme : Musset, Confession d'un enfant du siècle

 
" Pour écrire l’histoire de sa vie, il faut d’abord avoir vécu ; aussi n’est-ce pas la mienne que j’écris.
Ayant été atteint, jeune encore, d’une maladie morale abominable, je raconte ce qui m’est arrivé pendant trois ans. Si j’étais seul malade, je n’en dirais rien ; mais, comme il y en a beaucoup d’autres que moi qui souffrent du même mal, j’écris pour ceux-là, sans trop savoir s’ils y feront attention ; car, dans le cas où personne n’y prendrait garde, j’aurai encore retiré ce fruit de mes paroles, de m’être mieux guéri moi-même, et, comme le renard pris au piège, j’aurai rongé mon pied captif. (…)
 
 
Trois éléments partageaient donc la vie qui s’offrait alors aux jeunes gens : derrière eux un passé à jamais détruit, s’agitant encore sur ses ruines, avec tous les fossiles des siècles de l’absolutisme ; devant eux l’aurore d’un immense horizon, les premières clartés de l’avenir ; et entre ces deux mondes … quelque chose de semblable à l’Océan qui sépare le vieux continent de la jeune Amérique, je ne sais quoi de vague et de flottant, une mer houleuse et pleine de naufrages, traversée de temps en temps par quelque blanche voile lointaine ou par quelque navire soufflant une lourde vapeur ; le siècle présent, en un mot, qui sépare le passé de l’avenir, qui n’est ni l’un ni l’autre et qui ressemble à tous deux à la fois, et où l’on ne sait, à chaque pas qu’on fait, si l’on marche sur une semence ou sur un débris….
 
Voilà dans quel chaos il fallut choisir alors ; voilà ce qui se présentait à des enfants pleins de force et d’audace, Fils de l’Empire et petit-fils de la Révolution.
 
 
Un sentiment de malaise inexprimable commença alors à fermenter dans tous les cœurs jeunes. Condamnés au repos par les souverains du monde, livrés aux cuistres de toute espèce, à l'oisiveté et à l'ennui, les jeunes gens voyaient se retirer d'eux les vagues écumantes contre lesquelles ils avaient préparé leurs bras. Tous ces gladiateurs frottés d'huile se sentaient au fond de l'âme une misère insupportable. Les plus riches se firent libertins ; ceux d'une fortune médiocre prirent un état et se résignèrent soit à la robe, soit à l'épée ; les plus pauvres se jetèrent dans l'enthousiasme à froid, dans les grands mots, dans l'affreuse mer de l'action sans but. Comme la faiblesse humaine cherche l'association et que les hommes sont troupeaux de nature, la politique s'en mêla. (...) Mais des membres des deux partis opposés, il n'en était pas un qui, en entrant chez lui, ne sentît amèrement le vide de son existence et la pauvreté de ses mains."

La Confession d’un enfant du siècle, (1836) (I, ch.1 et 2)
 
 
Pour bien comprendre le Romantisme, il faut garder à l'esprit qu'il est né de la conjonction entre une situation historique et politique particulière (après la Révolution et l'Empire, pendant la Restauration - petit rappel historique si vous avez oublié vos cours de 4e ici http://chalk.richmond.edu/mlccontextes/19_siecle/index.htm) et une sensibilité exacerbée, qui se sent  différente, marginale et isolée, parfois supérieure, pleine de désirs et constatant " le vide de son existence".
Voici le tableau de Caspar David Friedrich dont je vous ai parlé ce matin :
 
Le Voyageur contemplant une mer de nuages, 1817-1818, Kunsthalle de Hambourg, Hambourg.
Caspar_David_Friedrich_032.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Pour autant, ce ne sont pas des gens dépressifs ! Cette sensibilité les fait souvent s'engager au service des autres, notamment en politique : Lamartine et Hugo par exemple sont élus députés. Hugo deviendra l'un des plus fervents critiques du gouvernement du Second Empire, fustigeant "Napoléon le petit"… et contraint à l'exil de ce fait !