Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 janvier 2013

L'enlèvement des Sabines

Romulus vient de fonder Rome. Soucieux d'assurer sa descendance et de peupler sa ville, il se heurte à un gros problème : il a des Romains, aucune Romaine.  La solution : un enlèvement collectif. Il décide donc d'organiser de grands jeux ; les Romains invitent leurs voisins les Sabins, enlèvent les jeunes femmes et mettent en fuite les hommes. Trois ans plus tard, les Sabins prennent leur revanche et attaquent Rome pour reprendre leurs femmes. Mais Hersilia, fille du roi Tatius et femme de Romulus, s'interpose. Les Sabines, devenues Romaines, ne veulent pas que s'entretuent leurs pères et leurs maris. La paix est donc scellée entre les deux peuples.

sala8_cortona_sabine.jpg
Pietro da Cortona, L'Enlèvement des Sabines, huile  sur toile, 280,5 x 426 cm, Pinacoteca capitolina, Rome.
crédit photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cortona_Rape_of_the_Sabine_Women_01.jpg
 
Cet Enlèvement des Sabines est peint par Pietro Berettini "da Cortona", né à Cortona en 1597 et mort à Rome en 1669. Cortona représente le moment de l'enlèvement des jeunes filles sabines par Romulus et ses compagnons. On reconnaît le Romain à ses attributs guerriers traditionnels : le casque, le vêtement militaire, le glaive, les caligae, les enseignes avec l'aigle.
Le tableau est construit sur un rythme 1/3, 2/3. A droite, la scène d'enlèvement s'inscrit dans un triangle classiquement et statiquement posé sur sa base. Le tableau est visible à la Pinacoteca Capitolina de Rome.
 
 
 
Voici une autre version du même instant peinte par Nicolas Poussin vers 1637- 1638 et conservée au musée du Louvre à Paris :
poussin_sabines.jpg
Nicolas Poussin, L'Enlèvement des Sabines, 1637-38, Musée du Louvre, Paris.
crédit photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Nicolas_Poussin_-_L%27enlèvement_des_Sabines,_1637-38.jpg
Romulus se tient à gauche du tableau, debout, drapé dans sa cape- toge rouge et domine les événements. Poussin l'a peint dans une pose qui dérive directement de l'art de la statuaire impériale antique, sans se soucier de la correspondance strictement chronologique mais en cherchant à rendre l'esprit romain antique. Toutefois, il n'est pas statique comme dans les statues antiques. Remarquez la position de ses pieds : il est en équilibre sur le pied gauche.

Au centre, c'est la panique. Comment Poussin la retranscrit- il ?
Hommes et femmes fuient dans tous les sens, masculin et féminin sont entremêlés, les corps fusionnent . Les matières souples volent au vent La position de chaque corps est dans un équilibre franchement instable, les membres sont fléchis : il a dû être difficile aux modèles de garder la pose longtemps. Essayez pour voir ! Même le cheval blanc est représenté en appui sur ses deux jambes arrière, cabré. Chaque personnage est donc représenté en mouvement, comme si le peintre avait capté au vol un instantané de la scène.
Sur les visages sont peintes toutes les nuances de l'effroi, de l'étonnement, de la douleur attendues dans une scène de panique : les expressions du visage sont mobiles et très diverses.
Poussin a peint en outre trois couples de Romains en train d'enlever une Sabine, les trois pouvant s'inscrire dans un triangle.
Devant, à droite, un Romain intercepte une jeune femme dans sa course. A gauche, un autre la soulève dans ses bras. Au centre, à l'arrière-plan, un troisième soulève sa captive beaucoup plus haut : ce sont 3 étapes successives du même mouvement, comme s'il était décomposé. Autrement dit, l'ancêtre du dessin animé ! Le tout est placé devant un fond architectural en perspective avec un point de fuite situé entre les deux bâtiments, de façon à créer l'illusion de la profondeur de champ (la fameuse 3ème dimension).
Les personnages sont enclos dans deux diagonales qui partent des extrémités basses du tableau pour se rejoindre dans le paysage, accentuant l'effet dynamique du tableau.
 
 
Voici enfin une version de David qui date du XIXe  également conservée au musée du Louvre à Paris.
 
 
 
 
 
davidsabines.jpg
Jacques-Louis David, L'intervention des Sabines, 1799, Musée du Louvre, Paris
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_Intervention_of_the_Sabine_Women.jpg

Dans ce tableau, les Sabins ont décidé de venir reprendre les Sabines précédemment enlevées. David a choisi l'instant où Hersilia s'interpose entre les combattants  pour demander la paix. Son père, Tatius, roi des Sabins est à gauche ; son mari, Romulus, roi de Rome, à droite, est aisément reconnaissable au symbole de la Louve et des deux jumeaux qu'il porte sur son bouclier .

Vêtue de blanc, les bras écartés, Hersilia, inscrite dans un triangle posé sur la pointe, concentre l'attention des acteurs du tableau comme celle des spectateurs. A ses pieds, une femme montre ses enfants, une autre se jette aux pieds du combattant, une troisième implore du regard le roi de Rome.

Le tableau évoque les conséquences heureuses de cette action : un guerrier remet son glaive dans son fourreau ; des mains se lèvent, des casques sont brandis en signe de paix : la guerre est finie. Contrairement aux précédents tableaux de David (voir par exemple le Serment des Horaces), les femmes tiennent ici le rôle principal dans l'histoire et dans les proportions du tableau.

Pas d'effet de perspective ici. Les monuments sont peints " à plat ", en ligne, comme dans une fresque. La représentation nue des guerriers accentue l'effet de peinture à l'antique voulue par David.

 

03 janvier 2012

Le Triple autoportrait de Norman Rockwell

autoportrait-rockwell.jpgVoici le triple autoportrait du peintre et illustrateur américain Norman Rockwell (1898 - 1978 ), visible à cette adresse

http://www.globalgallery.com/enlarge/13430/

ou encore à celle-ci

http://laboiteaimages.blog.lemonde.fr/2009/12/28/le-jeu-du-tableau-dans-le-tableau-les-reponses/

Je vous propose une analyse de cette œuvre pas à pas. Lisez toutes les questions avant de commencer et cherchez quelle forme de trace écrite conviendrait le mieux à notre cours. Si vous souhaitez travailler sur l'œuvre en gros plan, cliquez sur celle du bas, elle s'ouvre dans un 2è onglet. Si vous naviguez avec Mozilla Firefox vous aurez la possibilité supplémentaire de faire un petit zoom.

  1. Pourquoi le peintre se représente-t-il dans un miroir ? Qu'est-ce que cela garantit ? Quelles impressions ressens-tu en regardant ce portrait ? Appuie-toi notamment sur ce quiest montré mais aussi ce qui est caché.
  2. Dans le 2 è portrait (de face) quel décalage remarques-tu par rapport au premier ? Que signifie ce décalage à ton avis ? Que ressens-tu à présent ?
  3. Dans quelle action et dans quelle position est représenté le 3ème autoportrait ? Pourquoi ?
  4. Intéressons-nous maintenant à tous les objets représentés autour de ces autoportraits, et notamment aux petits portraits épinglés sur la toile, à droite. Qui sont les 3 personnes représentées ? (indice : ce sont des autoportraits également, TRÈS célèbres…) Pourquoi Rockwell les a-t-il représentés ? Qu'est-ce que cela nous apprend sur ses capacités de dessinateur  et sur le mouvement pictural dans lequel il s'inscrit ?
  5. Pourquoi à ton avis y a t-il autant  de papiers dans la corbeille à droite ?
  6. Pourquoi a-t-il représenté des éléments du domaine militaire ? Dans quel genre d'œuvre / registre les trouve-t-on d'habitude ?
  7. Quelle différence peux-tu voir entre cet autoportrait et une autobiographie, (en dehors

    rockwell_selfportrait.1261655180.jpg

    du fait que c'est une peinture et non un texte, bien sûr) ?

11 octobre 2011

HDA : Horaces et Curiaces

Pour étudier le tableau de David reproduit dans ton manuel, rends-toi sur le site

http://www.bc.edu/bc_org/avp/cas/his/CoreArt/art/resource... 

Rappel : Ce tableau a été réalisé à Rome en 1784-1785 par Jacques-Louis David. Il fait 3,30 mètres de hauteur sur 4,25 de largeur. Aujourd'hui, il est conservé au musée du Louvre à Paris. Ce tableau avait été commandé par Louis XVI. Le courant pictural est le néo-classicisme : son sujet est dans l'antiquité classique. 

Rédige un paragraphe d'une dizaine de lignes pour  étudier :

l'apparence antique : à quoi vois-tu que ce tableau se passe dans l'Antiquité ?

les lignes de force du tableau : quelles lignes géométriques perçois-tu ? (aide : colle l'image dans un traitemetn de texte et utilise la barre d'outils images pour tracer les traits).  A quoi servent-elles ? Que symbolisent-elles ?

la lumière : d'où vient-elle ? Que met-elle en valeur ?

la posture des personnages : que fait le groupe de gauche ? l'homme seul ? le groupe de droite ?

Comment les deux groupes hommes / femmes sont-ils opposés et séparés ? A quelles "vertus" romaines traditionnelles cela correspond-il ?

 

 

 

 

21:54 Écrit par Vega dans Latin 3ème | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire des arts, peinture |  Facebook | | |  Imprimer |

13 janvier 2011

Vermeer : Des lettres écrites et à écrire

Pour poursuivre l'étude de La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier, je vous propose un travail centré sur l'Histoire des Arts et l'écriture. Par groupe de 2, rendez-vous sur le site Web Gallery of Art avec ce lien. Ouvrez -le dans un nouvel onglet pour ne pas cacher les instructions !

Entrez, puis cliquez  sur l'onglet "Search". Attention, c'est un site écrit en anglais.

Renseignez les champs demandés : Author = Vermeer ; Title = Letter. Lancez le moteur de recherche avec le bouton" search".

Vous allez trouver 17 résultats de tableaux en grand format ou en détail. Ils sont tous présentés de la façon suivante:

A gauche une représentation du tableau en petit format : une vignette.

A droite  la légende obligatoire : le nom du peintre, son prénom ; le titre (en anglais) du tableau ; la date de sa composition  (c= circa : environ); sa matière (oil on canvas = huile sur toile) ; ses dimensions ; le lieu où il est actuellement visible et entreposé.

Voici les 6 oeuvres sur lesquelles nous allons travailler :

Dame écrivant une lettre.

Jeune fille lisant une lettre devant une fenêtre ouverte.

Dame avec sa servante qui lui tend une lettre.

Dame écrivant une lettre et sa servante.

La lettre d'amour.

Femme en bleu lisant une lettre.

 

Faites un clic gauche sur l'image du tableau, elle s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. Sélectionnez alors un pourcentage de zoom en haut à gauche ; vous pouvez changer le fond en sélectionnant une couleur, pour modifier les contrastes . Si vous faites un clic droit, l'image s'ouvre au choix dans un onglet ou une fenêtre mais sans que vous puissiez modifier l'environnement. Il vous faudra modifier le zoom si vous travaillez sur les détails du tableau.

Ensuite :

Premier travail : analyse des oeuvres.   Répondez au questionnaire ci-dessous en indiquant sur la fiche le nom des élèves de votre groupe. Chaque groupe ensuite présentera son travail sous forme d'exposé.

  1. Recopie la légende complète de ton tableau ; traduis le titre (mais si, en 4ème, c'est possible !).
  2. Décris avec précision le lieu représenté : intérieur ou extérieur ? public ou privé ? riche ou misérable ? sobre ou richement décoré  ? etc. Aide-toi toujours des éléments du décor pour répondre.
  3. Décris ensuite le costume des personnages représentés ; quel milieu social indique-t-il ? Qui peuvent être ces personnages ?
  4. Observe la composition de ce tableau . Combien y a-t-il de plans  ? Où se situe le spectateur ? Y a-t-il des objets dissimulés ? Comment les meubles sont-ils disposés ? Quel est l'effet produit par cette mise en scène ?
  5. Comment la lettre intervient-elle dans ce tableau ? Reçue ou écrite ? Par qui ?
  6. Y a-t-il des objets au mur ? Décris-les . Ont-ils un rapport avec la lettre ? avec les personnages ?
  7. D'où vient la source de lumière ? Que met-elle en valeur ?
  8.  Quels sentiments sont exprimés par les expressions des visages et les attitudes des personnages ?
  9. Raconte brièvement l'anecdote (la petite histoire) de ce tableau.

 

Maintenant que vous avez étudié le tableau,

deuxième travail : écriture.  Imaginez et écrivez la lettre qui est peinte, dans la situation racontée par le tableau.

Merci à Sarah Pépin -Villar pour son aide et ses idées.

08 janvier 2011

Énigme n° 5 : Qui a acheté ce tableau ?

 

art-de-la-peinture-Vermeer.jpg

Voilà un bien joli tableau qui met des étoiles dans les yeux quand on le regarde, allez -vous penser (sisi, je vous connais, vous allez penser !)

Qui a acheté ce tableau en 1940 et pour quel prix ?

Et tant que j'y suis, quel est le titre de ce tableau et le nom du peintre qui l'a réalisé ?

09 mars 2009

Vermeer: Vue de Delft

delft-vermeer.jpgUn tableau, 4 formats différents pour mieux voir les détails.

Quatre fois la même vue de Delft, peinte par Vermeer, célébrée par Marcel Proust dans Du côté de chez Swann; c'est cette vue que peint Vermeer dans le roman de Tracy Chevalier La jeune fille à la perle.

 Cliquez sur l'image pour la voir en grand. (c'est le 4 ème format)


delft-vermeer.jpg
delft-vermeer.jpg


 

23:33 Écrit par Vega dans Français | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peinture |  Facebook | | |  Imprimer |